Marion Cotillard et Boyhood primés à New York

0
94

Voilà, la course aux Oscars est bien lancée. Quelques jours après l’annonce des nominations aux Independant Spirit Awards, voici le palmarès des 80èmes New York Film Critics Circle Awards annoncé ce 1er décembre.

new york circle

Ce groupe de votants fait généralement des choix différents des autres organisations, sans se limiter à l’idée d’être le premier à récompenser ceux qui le seront lors de la prochaine cérémonie des Oscars.

Dans le passé, l’organisation a notamment remis le prix du meilleur film à The Player de Robert Altman, Topsy-Turvy de Mike Leigh, Mulholland Drive de David Lynch ou Loin du paradis de Todd Haynes, moins chanceux aux oscars même s’ils ont tous reçus une ou plusieurs citations majeures. L’an dernier, American Bluff de David O’Russell a reçu le prix du meilleur film.

Ellar Coltrane et Ethan Hawke dans Boyhood
Ellar Coltrane et Ethan Hawke dans

Le palmarès complet

Meilleur film : Boyhood (critique)

Meilleur réalisateur : pour Boyhood

Timothy Spall

Meilleur acteur : Timothy Spall pour Mr Turner de Mike Leigh (critique)

Meilleure actrice : pour The Immigrant de James Gray (critique) et Deux jours, une nuit des frères Luc et Jean-Pierre Dardenne (critique)

J.K.Simmons

Meilleur acteur dans un second rôle : J.K. Simmons pour Whiplash de Damien Chazelle (critique)

Meilleure actrice dans un second rôle : pour Boyhood

Mister Babadook
Mister Babadook

Meilleur premier film : de Jennifer Kent

Meilleur scénario : Wes Anderson et pour (critique)

Meilleure photographie : pour The Immigrant

Ida

Meilleur film en langue étrangère : Ida de Pawel Pawlikowski (Pologne) (critique)

La Grande Aventure Lego affiche

Meilleur film d’animation : de Phil Lord et Christopher Miller

Edward Snowden
Edward Snowden

Meilleur film documentaire : de Laura Poitras, sur l’affaire Eric Snowden

Special Award : Adrienne Mancia pour son activité de conservateur au sein de la MoMa (Museum of Modern Art).

Quel beau palmarès, avec la chronique en temps réel de Boyhood qui devrait régner sans peine sur les multiples qui vont être égrainés semaine après semaine jusqu’à l’annonce des nominations aux Oscars, la fantaisie de Wes Anderson, le drame superbe de James Gray primé pour sa photo (signée par le maître Darius Khondji) qui évoque l’univers de Murnau et son actrice Marion Cotillard également honorée pour sa prestation dans le film social des Dardenne, le portrait du peintre Joseph Turner par le grand Timothy Spall déjà primé à Cannes mais aussi l’horreur subtile de Babadook ou l’humour débridé de Lord & Miller dans le monde des Lego.

J’adore ce palmarès ! Je veux être critique à New-York !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici