Les sorties du 9 août 2023

0
1174

La Voie royale © 2023 Jean-Claude Lother / Tabo Tabo Films / Bande à part Films / Pyramide Distribution
Tous droits réservés

Il fut un temps où le début du mois d’août était une sorte de décharge, où les distributeurs sortaient les films dans lesquels ils n’avaient guère confiance. En dehors des traditionnels blockbusters hollywoodiens, il n’y avait rien d’alléchant à voir en salles au plus profond de l’été, les yeux des cinéphiles étant d’ores et déjà rivés sur les sorties prestigieuses de la rentrée. Ce n’est point le cas en 2023 puisque, en toute honnêteté, quasiment tous les films à l’affiche dès aujourd’hui nous font au moins un peu envie ! Oui, cela comprend le grand machin américain sur la Formule 1 et la comédie populaire au titre que redoutent tous les voyageurs français. A la limite, seul le nouveau film de Amanda Sthers nous laisse circonspect, mais sinon, faites chauffer vos cartes d’abonnement …

Nos trois coups de cœur de la semaine s’inscrivent dans cet état d’esprit globalement bien disposé, quoique pas non plus en attente du prochain chef-d’œuvre. La fable espagnole Les Avantages de voyager en train de Aritz Moreno risque ainsi de partir un peu trop dans tous les sens. L’aspect mi-fantastique, mi-religieux de l’intrigue de Animalia de Sofia Alaoui pourrait poser problème. Et qui voudrait sérieusement retourner sur les bancs de l’école en ce beau milieu des vacances scolaires, comme le fait avec beaucoup d’application le personnage principal de La Voie royale de Frédéric Mermoud ? Néanmoins, le traitement cinématographique de ces trois films nous paraît le plus apte à vous enthousiasmer.

Gran Turismo © 2023 Gordon A. Timpen / 2.0 Entertainment / Michael De Luca Productions / PlayStation Productions /
Trigger Street Productions / Sony Pictures Releasing France Tous droits réservés

Pour les esprits un peu moins exigeants, les propositions de cinéma dignes d’intérêt ne manquent pas non plus. Vous pourriez donc prendre l’avion (Zones de turbulence de Hafsteinn Gunnar Sigurdsson), le train (Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée de Olivier Vanhoofstadt), voire un bolide de course (Gran Turismo de Neill Blomkamp), sans jamais quitter le confort de votre fauteuil de cinéma.

Pour rigoler librement, il y a la comédie sur le monde artistique Un coup de maître de Rémi Bezançon avec le couple comique bien assorti formé par Vincent Macaigne et Bouli Lanners. Et sur un ton sensiblement plus sérieux et dans l’air du temps, 24 heures à New York de Vuk Lungulov-Klotz, présenté aux derniers festivals de Sundance et de Berlin, vous permettra d’accompagner un jeune homme trans dans son quotidien compliqué à naviguer. Sans oublier la dernière incarnation sur grand écran des Tortues Ninja, à l’esthétique d’animation étonnamment soignée.

Enfin, si après tout cela, il vous reste encore un peu de temps à consacrer aux films de patrimoine, tant mieux ! Car là aussi, le programme hebdomadaire s’avère des plus alléchants. Entre deux films tombés un peu dans l’oubli, injustement bien sûr, avec côté français L’Été en pente douce de Gérard Krawczyk et côté américain Punch-Drunk Love de Paul Thomas Anderson avec Adam Sandler dans son premier rôle sérieux, ainsi que surtout la belle rétrospective partielle en quatre films réalisés par l’actrice suédoise Mai Zetterling.

Amorosa © 1986 Sandrew Film och Teater AB / Swedish Film Institute / Carlotta Films Tous droits réservés

24 heures à New York de Vuk Lungulov-Klotz (États-Unis, Drame, 1h27) avec Lio Mehiel, Cole Doman et Mimi Ryder

Animalia de Sofia Alaoui (Maroc, Fantastique, 1h30) avec Oumaima Barid, Mehdi Dehbi et Fouad Oughaou

Les Avantages de voyager en train de Aritz Moreno (Espagne, Thriller, 1h46) avec Luis Tosar, Pilar Castro et Ernesto Alterio

Gran Turismo de Neill Blomkamp (États-Unis, Drame sportif, 2h14, distribué sur 500 copies) avec David Harbour, Orlando Bloom et Archie Madekwe

Ninja Turtles Teenage Years de Jeff Rowe et Kyler Spears (États-Unis, Animation, 1h32, distribué sur 650 copies)

Les Promesses de Amanda Sthers (Italie, Drame, 1h54, distribué sur 51 copies) avec Pierfrancesco Favino, Kelly Reilly et Jean Reno

Un coup de maître de Rémi Bezançon (France, Comédie, 1h35) avec Vincent Macaigne, Bouli Lanners et Bastien Ughetto

Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée de Olivier Vanhoofstadt (France, Comédie, 1h29, distribué sur 351 copies) avec Artus, Elsa Zylberstein et Benjamin Tranie

La Voie royale de Frédéric Mermoud (France, Drame universitaire, 1h49, distribué sur 120 copies) avec Suzanne Jouannet, Marie Colomb et Maud Wyler

Zones de turbulence de Hafsteinn Gunnar Sigurdsson (Islande, Comédie, 1h37, distribué sur 53 copies) avec Timothy Spall, Lydia Leonard et Ella Rumpf

Reprises

L’Été en pente douce (1986) de Gérard Krawczyk (France, Comédie dramatique, 1h36) avec Jacques Villeret, Jean-Pierre Bacri et Pauline Lafont

Punch-Drunk Love (2002) de Paul Thomas Anderson (États-Unis, Comédie dramatique, 1h35) avec Adam Sandler, Emily Watson et Philip Seymour Hoffman

Mai Zetterling Le Cinéma suédois au féminin (1964-1986) de Mai Zetterling (Suède) : Les Amoureux, Jeux de nuit, Les Filles et Amorosa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici