Les sorties du 30 novembre 2022

0
794

Mes rendez-vous avec Léo © 2022 Nick Wall / Cornerstone Films / Genesius Pictures / Searchlight Pictures /
Wild Bunch Distribution Tous droits réservés

Les sorties de cette dernière journée du mois de novembre ne sont certes pas excessivement nombreuses, mais qu’est-ce qu’elles sont bonnes ! En effet, on se retrouve ce mercredi dans le cas de figure hélas très rare qu’on aimerait aller voir la quasi-totalité des films, nouveaux et anciens, à l’affiche de vos cinémas dès aujourd’hui. Ce qui ne veut pas dire que les chefs-d’œuvre y abondent, mais plutôt que les distributeurs ont merveilleusement joué le jeu de la complémentarité. Rien ne vous empêche donc de vous faire une toile, ou deux, ou trois, voire dix, tellement l’offre nous paraît d’une qualité exceptionnelle cette semaine !

Difficile par conséquent d’y opérer un choix forcément réducteur. Néanmoins, permettez-nous de vous conseiller encore plus chaudement trois films qu’il serait fort dommage de rater. Le grand coup de cœur de la rédaction est bien sûr Annie Colère de Blandine Lenoir, le film lumineux autour des difficultés d’avorter au milieu des années 1970 ayant trouvé l’approbation à la fois de notre critique maison Jean-Jacques et de nous-mêmes. Au ton plus grave, le drame familial Le Lycéen de Christophe Honoré nous assiste dans la gestion du deuil. Et si l’amour était le remède miracle à tant de chagrin ? Enfin, c’est davantage de sexe que parle Mes rendez-vous avec Léo de Sophie Hyde, quoique d’une manière si décomplexée et avec la magnifique Emma Thompson en prime qu’il serait inexcusable de s’en priver.

Cow © 2021 Halcyon Pictures / BBC Films / Doc Society / MK2 Films / Ad Vitam Distribution Tous droits réservés

Chaque semaine, il y a au moins un ou deux documentaires qui sortent au cinéma en France. Celle-ci s’avère encore plus généreuse, puisque ce sont pas moins de trois regards sur la réalité du monde qui nous entoure qui se proposent sous forme de séance ludique. De surcroît, ces trois films nous paraissent tous dignes d’intérêt, tant ils taclent des sujets en dehors des sentiers battus. Jugez-en plutôt par vous-mêmes …

Le projet le plus esthétiquement ambitieux est sans doute Cow de Andrea Arnold, un poème filmique sur l’industrie agro-alimentaire vue à travers les yeux d’une vache. Légèrement plus terre-à-terre sont le tour du monde de la lutte toujours aussi essentielle contre le sida dans Révolution sida de Frédéric Chaudier et l’incursion dans le délicat équilibre politique en Colombie dans Colombia in my arms de Jenni Kivisto et Jussi Rastas.

Days © 2020 Homegreen Films / La Lucarne / arte France Cinéma / Capricci Films Tous droits réservés

Enfin, les auteurs se bousculent au portillon de vos multiplexes et autres salles art et essai cette semaine. Le plus amplement desservi est le cinéaste d’origine malaisienne Tsai Ming-Liang dont sortent à la fois le film le plus récent Days, présenté au Festival de Berlin en 2020, ainsi qu’une rétrospective partielle composée de ses trois premiers films, sans oublier la rétrospective et l’exposition qui lui sont consacrées au Centre Pompidou à Paris jusqu’à début janvier 2023. A force d’être hautement prolifique, son confrère français Quentin Dupieux arrivera peut-être un jour prochain à une consécration semblable. En attendant, réjouissez-vous de son troisième film à sortir en un an et demi, le délirant Fumer fait tousser avec une distribution en or.

En plus d’une forte présence du cinéma britannique cette semaine, signalons la ressortie de deux films marquants des années 1980. Le Bal et sa drôle de compagnie dansante avaient ravi les votants de l’Académie du cinéma français jusqu’à remporter trois César en 1984, y compris celui du Meilleur Film. Et Meurtre dans un jardin anglais avait inauguré la décennie faste de la carrière du réalisateur gallois Peter Greenaway qui allait enchaîner sur Le Ventre de l’architecte et Le Cuisinier le voleur sa femme et son amant.


Annie Colère de Blandine Lenoir (France, Drame social, 2h00, distribué sur 326 copies) avec Laure Calamy, Zita Hanrot et India Haire (critiques de Jean-Jacques et de Tobias)

Colombia in my arms de Jenni Kivisto et Jussi Rastas (Finlande, Documentaire, 1h31, distribué sur 10 copies)

Cow de Andrea Arnold (Royaume-Uni, Documentaire, 1h34)

Days de Tsai Ming-Liang (Taïwan, Drame, 2h06) avec Lee Kang-Sheng et Anong Houngheuangsy

Enzo le croco de Will Speck et Josh Gordon (États-Unis, Comédie musicale, 1h46) avec Javier Bardem, Constance Wu et Shawn Mendes

Fumer fait tousser de Quentin Dupieux (France, Comédie, 1h17) avec Gilles Lellouche, Vincent Lacoste et Anaïs Demoustier

Le Lycéen de Christophe Honoré (France, Drame d’adolescents, 2h02) avec Paul Kircher, Juliette Binoche et Vincent Lacoste

Mes rendez-vous avec Léo de Sophie Hyde (Royaume-Uni, Comédie érotique, 1h37, distribué sur 140 copies) avec Emma Thompson et Daryl McCormack

Révolution sida de Frédéric Chaudier (France, Documentaire, 1h52)

She will de Charlotte Colbert (Royaume-Uni, Fantastique, 1h35) avec Alice Krige, Kota Eberhardt et Rupert Everett

Le Torrent de Anne Le Ny (France, Thriller, 1h42) avec José Garcia, André Dussollier et Capucine Valmary

Violent Night de Tommy Wirkola (États-Unis, Thriller, 1h54) avec David Harbour, Beverly D’Angelo et John Leguizamo

Reprises

Le Bal (1983) de Ettore Scola (Italie, Comédie de danse, 1h52) avec Etienne Guichard, Régis Bouquet et Francesco De Rosa

Meurtre dans un jardin anglais (1982) de Peter Greenaway (Royaume-Uni, Comédie dramatique, 1h43) avec Anthony Higgins, Janet Suzman et Anne-Louise Lambert

Rétrospective Tsai Ming-Liang (1992-1997) : Les Rebelles du dieu Néon, Vive l’amour et La Rivière (Taïwan) avec Lee Kang-Sheng, Chen Chao-Jung et Tien Miao

Un petit cas de conscience (2002) de Marie-Claude Treilhou (France, Comédie, 1h38) avec André Van In, Dominique Cabrera et Marie-Claude Treilhou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici