Sorties de la semaine — 03 avril 2019
Les sorties du 3 avril 2019
© Curiosa Films / Memento Films Tous droits réservés

On ne vous sera pas d’une grande aide cette semaine pour opérer votre sélection parmi les films à l’affiche dès ce mercredi. En effet, l’immense majorité de la petite vingtaine de nouveaux films nous semble au moins potentiellement intéressante, ce qui vous laisse donc avec un embarras de choix luxueux qu’on tentera au moins de structurer un petit peu.

Le cinéma français va tellement bien ces derniers mois, au moins d’un point de vue économique, qu’il n’a pas vraiment besoin d’un coup de pouce supplémentaire. Il n’empêche que les sorties nationales nous paraissent particulièrement séduisantes pour une fois, avec un fort accent mis sur la comédie, mais également un drame d’époque notable et un film d’animation qui pourra sereinement rivaliser avec la concurrence hollywoodienne. L’humour est plus ou moins gras et socialement conscient dans les trois grosses comédies de la semaine. Entre le populisme bon enfant de de Eric Lavaine et le socialisme engagé de de Michel Leclerc, nous préférons le doux conte romantique de Hugo Gélin avec un François Civil qui risque sérieusement la surexposition avec son troisième film en sept semaines et le moins sollicité Benjamin Lavernhe, pourtant porteur d’une double actualité cette semaine avec son autre rôle secondaire dans le sulfureux Curiosa de Lou Jeunet. Enfin, de Eric Tosti ravira le public familial, tout comme J’veux du soleil de Gilles Perret et François Ruffin, ancien réalisateur devenu député puis retourné derrière la caméra, fera les beaux jours des adeptes de la contestation sociale en ce printemps 2019 mouvementé.

L’Homme à la moto © Rizoma Films / Les Acacias Tous droits réservés

Le cinéma (latino-)américain est lui aussi très en forme cette semaine. Tandis qu’on ne crachera pas sur les épopées futuristes américaines, soit sombre dans le cas de de Rupert Wyatt, soit plus lumineuse dans celui de  ! de David F. Sandberg, l’offre hispanophone ou lusophone nous paraît quand même plus attirante. Deux retardataires de la dernière Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes sont finalement soumis à l’appréciation du public français : l’argentin L’Homme à la moto de Agustin Toscano et le brésilien de Beatriz Seigner. Sans oublier le très joli film d’animation brésilien , qui avait été sélectionné au Festival d’Annecy. A moins que le sympathique de Sameh Zoabi – découvert au dernier Festival des Arcs – ou le plus émotionnellement exigeant Comme si de rien n’était de Eva Trobisch – primé au Festival de Locarno – vous disent davantage pour assouvir votre soif de cinéma étranger de qualité …

L’Homme qui rit © Mary-X Distribution Tous droits réservés

Trois belles curiosités en noir et blanc rythment le programme hebdomadaire des reprises cette semaine. L’Homme qui rit de Paul Leni compte parmi les malheureusement trop rares œuvres majeures du cinéma muet qui bénéficient d’une ressortie en bonne et due forme. L’Héritage des 500 000 de Toshiro Mifune vous garantira un parfait dépaysement, à défaut d’être le chef-d’œuvre ignoré d’un acteur qui n’était plus jamais passé derrière la caméra par la suite. Enfin, l’idylle enneigée du Renne blanc est trompeuse, tant le film de Erik Blomberg explore fiévreusement le volet fantastique de son intrigue.


Captive State de Rupert Wyatt (États-Unis, Science-fiction, 1h50, distribué sur 279 copies) avec John Goodman, Ashton Sanders et Vera Farmiga

Chamboultout de Eric Lavaine (France, Comédie, 1h42, distribué sur 509 copies) avec Alexandra Lamy, José Garcia et Michael Youn

Comme si de rien n’était de Eva Trobisch (Allemagne, Drame, 1h34, distribué sur 55 copies) avec Aenne Schwarz, Andreas Dohler et Hans Low

Curiosa de Lou Jeunet (France, Drame, 1h47, distribué sur 40 copies) avec Noémie Merlant, Niels Schneider et Benjamin Lavernhe

Des gens biens de Bruno Lopez et Emmanuel Vieilly (France, Comédie dramatique, 1h27) avec Paloma Lopez, Bruno Lopez et Emmanuel Vieilly

L’Homme à la moto de Agustin Toscano (Argentine, Drame, 1h34, distribué sur 30 copies) avec Sergio Prina, Liliana Juarez et Leon Zelarayan

J’veux du soleil de Gilles Perret et François Ruffin (France, Documentaire, 1h16, distribué sur 120 copies)

Los silencios de Beatriz Seigner (Brésil, Drame, 1h29, distribué sur 31 copies) avec Marleyda Soto, Enrique Diaz Indiano et Maria Paula Tabares Pena (critique)

La Lutte des classes de Michel Leclerc (France, Comédie, 1h43) avec Leïla Bekhti, Edouard Baer et Ramzy Bedia

Mon inconnue de Hugo Gélin (France, Comédie fantastique, 1h58, distribué sur 352 copies) avec François Civil, Josephine Japy et Benjamin Lavernhe

de David Feiss (États-Unis, Animation, 1h26, distribué sur 625 copies)

Shazam ! de David F. Sandberg (États-Unis, Comédie fantastique, 2h12, distribué sur 565 copies) avec Zachary Levi, Mark Strong et Jack Dylan Grazer

Tel Aviv on fire de Sameh Zoabi (Israël, 1h37, Comédie dramatique, distribué sur 78 copies) avec Kais Nashif, Lubna Azabal et Yaniv Biton (critique)

Terra Willy Planète inconnue de Eric Tosti (France, Animation, 1h30, distribué sur 269 copies)

Tito et les oiseaux de Gustavo Steinberg, Gabriel Bitar et Andre Catoto (Brésil, Animation, 1h13)

de Gaël Lepingle (France, Comédie musicale, 0h52, distribué sur 1 copie)

Reprises

L’Héritage des 500 000 (1963) de Toshiro Mifune (Japon, Aventure, 1h38, distribué sur 4 copies) avec Toshiro Mifune, Tatsuya Nakadai et Tatsuya Mihashi

L’Homme qui rit (1928) de Paul Leni (États-Unis, Drame, 1h56) avec Conrad Veidt, Mary Philbin et Olga Baclanova

(1952) de Erik Blomberg (Finlande, Drame fantastique, 1h08) avec Mirjami Kuosmanen, Kalervo Nissila et Ake Lindman

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *