Les sorties du 3 août 2016

1
171

SuicideSquad

C’est le calme plat cette semaine. Le pire reste certes à venir avec encore moins de sorties mercredi prochain, mais nous nous trouvons actuellement sans l’ombre d’un doute au creux de la vague estivale. Les sorties de ce début du mois d’août sentent en effet les fonds de tiroir, notamment du côté américain, avec une énième relecture des mythes de super-héros dans de David Ayer et sinon des films de genre qui s’accrochent encore désespérément à des formules passées de mode depuis un moment déjà, comme les mères respectables devenues de vilaines fêtardes dans de Jon Lucas et Scott Moore, un père indigne transformé en animal dans de Barry Sonnenfeld et enfin un film de danse paresseusement formaté, de Michael Damian.

ChansonDeLElephant

Du côté international, le constat n’est guère plus rassurant, avec un candidat à la Palme d’or au dernier Festival de Cannes qui n’a convaincu personne, ou qui a en tout cas laissé dubitatif notre rédacteur en chef Pascal, de Cristi Puiu, et un thriller canadien, La Chanson de l’éléphant de Charles Binamé, qui a su convaincre notre cher confrère Jean-Jacques par le jeu de ses acteurs, même si nous y redoutons une prépondérance du cadre théâtral et si nous avons appris à appréhender Xavier Dolan dans quelque emploi que ce soit. Bref, pour notre (petit) coup de cœur de la semaine, il ne nous reste qu’à nous rabattre sur le seul et vaillant candidat français, de Ramzi Ben Sliman, un premier film frais et prometteur, qui inscrit l’histoire intime de l’adolescence dans le cadre historique du printemps arabe en Tunisie en 2010.

GarconsDeFengkuei

Hou Hsiao Hsien et Jean-Luc Godard, deux cinéastes réunis seulement par la recherche constante d’une forme cinématographique pure et par les deux rétrospectives majeures qui leur sont consacrées cette semaine. C’est un cinéma hautement exigeant, mais aux récompenses parfois sublimes, qui ne convient peut-être pas forcément à cette saison chaude et molle, mais qui – de concert avec la ressortie de deux films magnifiques de Douglas Sirk et un inédit de Dino Risi – constitue probablement la partie la plus séduisante du programme des sorties de la semaine.


de Jon Lucas et Scott Moore (Etats-Unis, Comédie, 1h41) avec Mila Kunis, Kristen Bell et Kathryn Hahn

La Chanson de l’éléphant de Charles Binamé (Canada, Thriller, 1h50) avec Bruce Greenwood, Xavier Dolan et Carrie-Anne Moss (critique)

de Michael Damian (Etats-Unis, Drame de danse, 1h37, distribué sur 204 copies) avec Keenan Kampa, Nicholas Galitzine et Jane Seymour

de Ramzi Ben Sliman (France, Comédie dramatique, 1h20) avec Samuel Vincent, Anamaria Vartolomeï et Lubna Azabal

https://youtu.be/YEr4M4oLrXc

de Barry Sonnenfeld (Etats-Unis, Comédie, 1h27) avec Kevin Spacey, Jennifer Garner et Christopher Walken

de Cristi Puiu (Roumanie, Comédie dramatique, 2h53, distribué sur 50 copies) avec Andi Vasluianu, Mimi Brancescu et Bogdan Dumitrache (critique)

de David Ayer (Etats-Unis, Fantastique, 2h03, distribué sur 667 copies) avec Will Smith, Jared Leto et Margot Robbie

Reprises

 

(1959) de Dino Risi (Italie, Comédie, 1h35) avec Maurizio Arena, Renato Salvatori et Lorella De Luca

 

Rétrospective Hou Hsiao-Hsien (1980-86) de Hou Hsiao-Hsien (Taïwan, distribué sur 10 copies) : cinq films de jeunesse – Cute girl / Green green grass of home / Les Garçons de Fengkuei / Un temps pour vivre Un temps pour mourir (critique) / Poussières dans le vent

(1953) de Douglas Sirk (Etats-Unis, Mélodrame, 1h48, distribué sur 5 copies) avec Jane Wyman, Rock Hudson et Agnes Moorehead

(1955) de Douglas Sirk (Etats-Unis, Mélodrame, 1h29) avec Jane Wyman, Rock Hudson et Agnes Moorehead

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici