Les sorties du 28 octobre 2020

0
386

© 2020 Malgasia Abramowska / Why Not Productions / Les Films de Batna / Arte France Cinéma / Le Pacte
Tous droits réservés

Un terrible sentiment de déjà-vu s’empare de nous en rédigeant ce texte, censé vanter les sorties de ce mercredi de fin octobre. Et si la dizaine de films que les distributeurs courageux ont osé sortir en cette période de crise sanitaire grave connaîtront le même sort que ceux de la mi-mars dernière ? A peine arrivés dans les salles de cinéma françaises, ils étaient tombés victimes du premier confinement, avec de rares rescapés à qui une deuxième chance avait été accordée à la réouverture en juin. Les films de la semaine et nous-mêmes, on sera fixés ce soir sur notre avenir à court, voire à moyen terme, lors d’une énième allocution présidentielle.

Difficile donc de faire comme si de rien n’était. On se sent en effet un peu comme le personnage principal de de Nicolas Maury, complètement déboussolé et en manque de repères. Une autre forme de nombrilisme est à l’œuvre dans ADN de Maïwenn, une sorte de retour aux sources avec tout ce que cela implique en termes de querelles familiales. Enfin, pour notre troisième conseil de la semaine, on a été intrigué par de Alex Ferrini, un documentaire sur la lutte difficile de l’homme pour s’adapter aux situations qui le dépassent. Tiens, quoi de plus encourageant en ces temps si précaires … !

© 2020 Carole Bethuel / Arches Films / Maneki Films / Diaphana Distribution Tous droits réservés

Si deuxième confinement il y a – et tout porte à le croire au moment où l’on écrit ces lignes – , les difficultés économiques et sociales dans notre pays et plus généralement en Europe risquent sérieusement de s’accroître davantage. La thématique des sans-abris est comme par hasard doublement présente parmi les films qui sortiront ce jour et quitteront l’affiche à la fin d’un cycle d’exploitation abrégé. D’abord à travers le conte touchant Sous les étoiles de Paris de Claus Drexel, un réalisateur qui avait déjà abordé le milieu des défavorisés parisiens dans son documentaire Au bord du monde, sorti il y a près de sept ans. Puis, du point de vue documentaire justement, dans Le Bon grain et l’ivraie de Manuela Frésil sur des enfants dépourvus d’un domicile fixe.

© 1960 S.N.C. / Imperia Films / Carlotta Films Tous droits réservés

L’immense avantage des films de patrimoine, c’est qu’ils ont d’ores et déjà accompli leur cycle initial de rentabilité et qu’ils ne sont donc plus à une semaine, voire à un mois près pour se faire apprécier par de nouvelles générations de spectateurs. Avant que l’option du reconfinement complet ne devienne la plus probable, on s’était même pris à rêver que les salles spécialisées dans les films d’antan pourraient rester ouvertes, vu que elles ne seraient jamais en manque de « nouvelles » ressorties. L’espoir fait ou plutôt faisait vivre, en somme !

Il ne vous reste plus qu’un temps limité pour redécouvrir un coup double de chefs-d’œuvre qui fêtent cette année leur 60ème anniversaire : le monument de la Nouvelle Vague A bout de souffle de Jean-Luc Godard avec le couple mythique du grand écran par excellence que formaient alors Jean Seberg et Jean-Paul Belmondo, ainsi que l’un des films majeurs de la carrière magistrale de Michelangelo Antonioni, L’Avventura avec la tout aussi irrésistible Monica Vitti. Quant à de James Foley, il s’agit d’une adaptation prodigieuse de la pièce de David Mamet avec une distribution déjà fort prestigieuse à l’époque, au début des années 1990, qui a encore pris du galon entre-temps.


de Alexs Stadermann (Australie, Animation, 1h35, distribué sur 400 copies)

ADN de Maïwenn (Algérie, Drame, 1h30, distribué sur 400 copies) avec Maïwenn, Fanny Ardant et Louis Garrel

Le Bon grain et l’ivraie de Manuela Frésil (France, Documentaire, 1h34)

de Jean-Philippe Jacquemin (France, Documentaire, 1h01)

de Zoe Lister-Jones (États-Unis, Fantastique, 1h35) avec David Duchovny, Michelle Monaghan et Cailee Spaeny

Garçon chiffon de Nicolas Maury (France, Comédie, 1h48) avec Nicolas Maury, Nathalie Baye et Arnaud Valois

Partie IV Pessah de Jean-Pierre Lledo (Israël, Documentaire, 3h12, distribué sur 2 copies)

Sous les étoiles de Paris de Claus Drexel (France, Drame, 1h26, distribué sur 277 copies) avec Catherine Frot, Dominique Frot et Mahamadou Yaffa

de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga (Espagne, Drame historique, 2h27) avec Antonio De La Torre, Belen Cuesta et Vicente Vergara (critique)

Vivante Le Secret de la force de Alex Ferrini (France, Documentaire, 1h43)

de Christophe Karabache (France, Drame, 1h23) avec Romulad Bourdon, Claudia Fortunato et Joëlle Helary

Reprises

A bout de souffle (1960) de Jean-Luc Godard (France, Drame, 1h30, distribué sur 10 copies) avec Jean Seberg, Jean-Paul Belmondo et Daniel Boulanger

L’Avventura (1960) de Michelangelo Antonioni (Italie, Drame, 2h24, distribué sur 11 copies) avec Gabriele Ferzetti, Monica Vitti et Léa Massari

Glengarry (1991) de James Foley (États-Unis, Drame, 1h41) avec Al Pacino, Jack Lemmon et Alec Baldwin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici