Sorties de la semaine — 25 novembre 2015
Les sorties du 25 novembre 2015

Cette semaine de sorties au cinéma ne nous inspire pas confiance. En fait, elle ne nous inspire rien du tout. La faute à notre absentéisme trop important en projection de presse qui fait que nous n’avons vu aucun des films parmi la quinzaine d’entre eux qui sortent ce mercredi sur les écrans français. Heureusement, notre confrère Jean-Jacques a été plus studieux, même s’il paraît moins enthousiasmé que contrarié par les trois films critiqués. Apprécions donc d’un point de vue purement théorique la variété des films proposés, bien que – au risque de nous répéter – il n’y en ait pas un qui sort réellement du lot. Or cette semaine en apparence petite marque en quelque sorte le retour à une normale appréciable, après la sortie tonitruante du James Bond et avant celle pas moins spectaculaire de Star Wars dans trois semaines, ainsi qu’après les événements du 13 novembre, qui laisseront tôt ou tard leur marque sur le grand écran.

ChantDHiver

Le coup de cœur de la rédaction serait de Thomas Bidegain, cette quête effrénée au fil des ans d’un père dont la fille adolescente a disparu. Alors que l’offre grand public ne nous paraît inspirée que du côté de Pixar et Le Voyage d’Arlo qui dominera certainement le box-office, ce sont des sorties plus confidentielles qui pourraient nous intéresser. Comme le retour de l’immense Otar Iosseliani à travers Chant d’hiver, et les documentaires et . Quant à un autre vieux maître du cinéma poétique au sens large, le fait que le nouveau film de Terrence Malick ne sort que sur une combinaison très limitée de salles ne nous inspire définitivement pas confiance.

VoyageDArlo

Après avoir rempli le hangar du Grand Rex à Paris pendant une dizaine de jours d’exploitation exclusive, tradition « Disney de Noël » oblige, Le Voyage d’Arlo arrive sur pratiquement tous les écrans du pays. Ni Pixar, ni les dinosaures doivent plus faire leurs preuves en termes d’attrait commercial. Nous avons néanmoins nos doutes si la maison virtuelle de Mickey saura pondre un deuxième chef-d’œuvre de l’animation en moins d’un an, après le coup de génie Vice-versa. Les deux autres mastodontes américains ne se distinguent pas non plus par leur originalité : du côté de la Warner un Johnny Depp grimé en gangster dans et de celui de la Fox une énième resucée du conte de Frankenstein, probablement plus généreuse en effets spéciaux laids et clinquants qu’en prouesses fantastiques. Et puis, il y a ou comment un réalisateur légendaire dilapide son statut d’auteur énigmatique en adoptant un rythme créatif conventionnel d’un film tous les deux ans.

OtherSide

Le cinéma français aura du mal à exister face à la déferlante Pixar, avec seulement deux films d’envergure dont probablement seul Les Cowboys saura intriguer le public, malgré son sujet très dramatique. Car le nouveau film des frères Larrieu, , est peuplé d’acteurs criminellement surexposés, comme Isabelle Carré, encore à l’affiche dans Ange & Gabrielle sorti il y a quinze jours, Karin Viard, de même dans Lolo sorti il y a un mois, et André Dussollier, ici dans son film du mois après Belles familles (octobre) et avant Le Grand jeu (décembre). Restent alors les curiosités de la semaine, qu’il faudra certes chercher dans la jungle des multiplexes et des salles pointues, mais qui vaudront éventuellement plus le détour que les films distribués à un niveau de saturation des cinémas en éternelle surchauffe. Le film guatémaltèque promet un dépaysement certain, tandis que les documentaires The Other side, Capitaine Thomas Sankara, voire le mignon Dis maîtresse ! prouvent la vitalité du genre hélas systématiquement boudé par le grand public.

EauALaBouche

Enfin, le programme des reprises est très léger cette semaine avec seulement le français de Jacques Doniol-Valcroze et l’allemand de Gerhard Lamprecht.


 

 

21 nuits avec Pattie de Arnaud et Jean-Marie Larrieu (France, Comédie, 1h55, distribué sur 262 copies) avec Isabelle Carré, Karin Viard et André Dussollier (critique)

Capitaine Thomas Sankara de Christophe Cupelin (Suisse, Documentaire, 1h30, distribué sur 3 copies)

de Phillip Lee Duncan (Allemagne/Etats-Unis, Comédie dramatique, 1h36, distribué sur 9 copies)

Chant d’hiver de Otar Iosseliani (France/Géorgie, Comédie dramatique, 1h56, distribué sur 18 copies) avec Rufus, Amiran Amiranashvili et Pierre Etaix

Les Cowboys de Thomas Bidegain (France, Drame, 1h45, distribué sur 197 copies) avec François Damiens, Finnegan Oldfield et John C. Reilly (critique)

Dis maîtresse ! de Jean-Paul Julliand (France, Documentaire, 1h20, distribué sur 12 copies)

de Paul McGuigan (Etats-Unis, Fantastique, 1h49, distribué sur 224 copies) avec Daniel Radcliffe, James McAvoy et Jessica Brown Findlay

Ixcanul de Jayro Bustamante (Guatemala, Drame, 1h32, distribué sur 51 copies) avec Maria Mercedes Coroy, Maria Telon et Manuel Manuel Antun (critique)

Knight of cups de Terrence Malick (Etats-Unis, Drame, 1h57, distribué sur 39 copies) avec Christian Bale, Cate Blanchett et Natalie Portman

The Other side de Roberto Minervini (France/Italie, Documentaire, 1h32, distribué sur 23 copies)

Strictly criminal de Scott Cooper (Etats-Unis, Gangster, 2h00, distribué sur 274 copies) avec Johnny Depp, Joel Edgerton et Benedict Cumberbatch

de Alain Mazars (France, Documentaire, 1h32, distribué sur 2 copies)

de Jeremy Banster (France, Aventure, 1h33, distribué sur 22 copies) avec Stany Coppet, Aurélien Recoing et Daniel Duval

Le Voyage d’Arlo de Peter Sohn (Etats-Unis, Animation, 1h33) (critique)

 

Reprises

 

L’Eau à la bouche (1959) de Jacques Doniol Valcroze (France, Comédie, 1h24, distribué sur 1 copie) avec Bernadette Lafont, Françoise Fabian et Alexandra Stewart

Emile et les détectives (1931) de Gerhard Lamprecht (Allemagne, Aventure, 1h10, distribué sur 2 copies) avec Rolf Wenkhaus, Kathe Haack et Fritz Rasp

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles