Engrenages primé aux Emmys internationaux

0
1657
Vassili Clert, le producteur, Anne Landois et les acteurs Caroline Proust et Thierry Godard, accompagnés des remettants de ce prix, les acteurs de The Walking Dead, Michael Cudlitz et Tovah Feldshuh (Theo Wargo/Getty Images North America)
Vassili Clert, le producteur, Anne Landois et les acteurs Caroline Proust et Thierry Godard, accompagnés des remettants du prix de la meilleure série pour Engrenages, les acteurs de The Walking Dead, Michael Cudlitz et Tovah Feldshuh (Theo Wargo/Getty Images North America)
Vassili Clert, le producteur, Anne Landois et les acteurs Caroline Proust et Thierry Godard, accompagnés des remettants du prix de la meilleure série pour Engrenages, les acteurs de The Walking Dead, Michael Cudlitz et Tovah Feldshuh (Theo Wargo/Getty Images North America)

Trois programmes français ont reçu des trophées lors de la 43ème édition des International Emmy Awards qui a lieu chaque année indépendamment des Primetime Emmy Awards (limités aux programmes américains) et honore des fictions, documentaires et émissions venus de tous pays. La cérémonie a eu lieu hier, le lundi 23 novembre à New-York Hilton devant un millier d’invités.

Engrenages est récompensé pour sa cinquième saison, ce qui a enchanté Anne Landois, principale scénariste (showrunner pour reprendre un terme anglais) de la série diffusée sur Canal+ depuis 2005 et dont elle est l’auteur depuis 2005. «Ce que je trouve génial, c’est d’arriver à la saison 5 et d’avoir un Emmy» a-t-elle dit après cette victoire. Longtemps quantité négligeable dans cette cérémonie, les séries françaises dominent désormais cette catégorie après les victoires de Braquo en 2012 et des Revenants en 2013.

Autre création de Canal +, Soldat blanc d’Erick Zonca, autour de l’engagement opposé de deux jeunes soldats en Indochine après la Seconde Guerre Mondiale, a remporté l’Emmy du meilleur téléfilm ou mini-série.

Illustre et inconnu – Comment Jacques Jaujard a sauvé le Louvre, documentaire français diffusé sur France 3 sur les actions du directeur des Musées Nationaux pendant la guerre pour sauver les trésors du premier musée de France, a reçu l’Emmy du meilleur programme d’arts. Mathieu Amalric en est le narrateur.

Deux programmes brésiliens ont été honorés dont, préféré à Fais pas ci, fais pas ça (France 2) dans la case comédies, la série Doce de Mae (Sweet Mother) avec Fernanda Montenegro (Central do Brasil) en tête d’affiche, nommée elle aussi mais battue, dans la catégorie de la meilleure comédienne, par la norvégienne Anneke von der Lippe pour Témoins sous silence (Øyevitne), une minisérie très noire diffusée en France sur Arte. Elle y joue la mère d’un des deux garçons de quinze ans témoins de quatre exécutions mais qui se taisent, autant par peur de l’assassin que de celui de voir le secret de leur relation révélé. Côté acteurs, le lauréat est le néerlandais Maarten Heijmans, rôle-titre de Ramses, biopic du chanteur Ramses Shaffy, préféré entre autres à Rafe Spall pour Black Mirror White Christmas, épisode de Noël de l’anthologie d’horreur.

Maarten Heijmans et Anneke von der Lippe (Theo Wargo/Getty Images North America)
Maarten Heijmans et Anneke von der Lippe (Theo Wargo/Getty Images North America)

Anneke von der Lippe

Elizabeth McGovern a remis un trophée honorifique (le Founders Award) à Julian Fellowes, créateur et auteur de la série Downton Abbey dont elle est l’une des actrices principales.

Julian Fellowes, Elizabeth McGovern et Gareth Neame (Theo Wargo/Getty Images North America)
Julian Fellowes, Elizabeth McGovern et Gareth Neame (Theo Wargo/Getty Images North America)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici