Les sorties du 18 mars 2015

0
715

still alice affiche

Diver… Gente 2 Bien (3/5 pour les deux)… les sorties de la semaine jouent à marabout-bout de ficelle, mais pas seulement : Christoph Waltz joue à Perry Mason dans le biopic quasi parodique Big Eyes de Tim Burton (2,5/5) écrit par ses scénaristes de Ed Wood, avec moins de réussite, malgré une envie de revenir aux sources de son cinéma, Pierre Niney joue à l’écrivain qui sait écrire dans Un homme idéal (le film l’est moins) (2/5) mais Julianne Moore ne surjoue pas la maladie d’Alzheimer dans Still Alice (3/5), elle trouve la bonne distance dans ce drame sur la maladie vu de l’intérieur. Dans le sympathique Tu dors Nicole (3/5) au plaisant noir et blanc, un petit garçon joue avec une voix d’adulte. Michel Bouquet et Robert Hirsch jouent encore à l’âge de 89 ans (ce dernier est l’aîné de quatre mois), la preuve dans L’Antiquaire et la distribution des Portes du soleil – Algérie pour toujours prouve qu’il n’est pas nécessaire de savoir jouer pour apparaître dans un film. Lorie, Smaïn et Mike Tyson ensemble, ce n’est pas une blague (?). Et l’on joue de père en fils, de mère en fille, les distributions ci-dessous étant riches en airs de familles, je vous laisse vérifier, des fois ça se voit, des fois moins, des fois il y a des faux amis…

Shailene Woodley, Theo James et Ansel Elgort

 

L’Antiquaire de François Margolin (France, Thriller, 1h33), avec Anna Sigalevitch, Michel Bouquet, Robert Hirsch, François Berléand, Louis-Do de Lencquesaing, Adam Sigalevitch, Benjamin Siksou, Alice de Lencquesaing, Niels Schneider, Fabienne Babe, Christophe Bourseiller, Lolita Chammah, Lorenzo Chammah et Victor Haïm


Anton Tchékhov 1890 de René Féret (France, Drame, 1h36), avec Nicolas Giraud, Lolita Chammah, Robinson Stévenin, Jacques Bonnaffé, Jenna Thiam, Brontis Jodorowsky, Marie Féret, Philippe Nahon, Frédéric Pierrot, Léone Féret et Guy Cisterne (critique)


Big Eyes de Tim Burton (Etats-Unis, Biopic, 1h47), avec Amy Adams, Christoph Waltz, Danny Huston, Terence Stamp, Jason Schwartzmann et Kryten Ritter


Les Chebabs de Yarmouk d’Axel Salvatori-Sinz (France, Documentaire, 1h18)


Divergente 2 : l’insurrection de Robert Schwentke (Etats-Unis, Science fiction, 1h59), avec Shailene Woodley, Theo James, Miles Teller et Zoé Kravitz (critique)


La Double croisée de Jean-Charles Atzeni (France, Comédie, 1h20), avec Samir Deluca et Lucie Bernier


Le Faussaire de Sam Cullman et Jennifer Grausman (Etats-Unis, Documentaire, 1h29)


Gente de Bien de Franco Lolli (France, Drame, 1h27), avec Brayan Santamaria (critique)


Hacker de Michael Mann (Etats-Unis, Thriller, 2h13), avec Chris Hemsworth, Tang Wei et Viola Davis (critique)


Indésirables de Philippe Barassat (France, Drame, 1h36), avec Jérémie Elkaïm, Béatrice de Staël et Bastien Bouillon


Louise de Jean-Francois Gallotte (France, Drame, 1h25), avec Claudine Baschet, Charlotte Sohm et Julie Marbeuf


Les Portes du soleil – Algérie pour toujours de Jean-Marc Minéo (France, Action, 1h30), avec Zakaria Ramdane, Smaïn Fairouze, Lorie Pester et Mike Tyson


Le Président de Mohsen Makhmalbaf (Iran, Comédie dramatique, 1h58), avec Misha Gomiashvili


Still Alice de Richard Glatzer et Wash Westmoreland (Etats-Unis, Drame, 1h39), avec Julianne Moore, Kristen Stewart, Alec Baldwin et Kate Bosworth


Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur (Canada, Comédie dramatique, 1h33), avec Julianne Côté, Catherine St-Laurent et Marc-André Grondin


Un homme idéal de Yann Gozlan (France, Thriller, 1h37), avec Pierre Niney, Ana Girardot, André Marcon, Valeria Cavalli, Thibault Vinçon et Marc Barbé


Un sort pour éloigner les ténèbres de Ben Rivers et Ben Russell (Etats-Unis, Documentaire, 1h38), Robert A.A. Lowe, Hunter Hunthendrix, Marten Kaevats (produit par Julie Gayet)

Les reprises :

Ivan le Terrible de Sergueï Mikhailovich Eisenstein (URSS, 1945, Historique, 1h43), avec Nikolai Tcherkassov, La Mouette de Youli Karassik (URSS, 1972, Drame, 1h40), avec Alla Demidova et Vladimir Chetverikov, Le Solitaire de Michael Mann (Etats-Unis, 1981, Policier, 2h02), avec James Caan, Tuesday Weld, James Belushi, Willie Nelson, Robert Prosky et Dennis Farina et trois drames de Nagisa Oshima : Furyo (1983, 2h02), avec David Bowie, La Cérémonie (1971, 2h02) avec Kenzo Kawarazaki, Atsuo Nakamura et Nobuko Otowa et La Pendaison (1968, 1h57), avec Kei Sato et Fumio Watanabe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici