Les sorties du 17 avril 2024

0
563

Marin des montagnes © 2021 Video Filmes / Big Sister / MPM Film / Les Films des Deux Rives Tous droits réservés

Quelque chose ne tourne pas rond au cinéma cette semaine. On ne parle ici ni de la quantité, ni de la qualité supposée des films à l’affiche à partir d’aujourd’hui. Car de ce côté-là, les spectateurs français n’ont vraiment pas de quoi se plaindre, même s’ils ont un peu trop tendance à bouder les salles obscures ces dernières semaines. Non, c’est davantage l’impression globale des sorties qui nous laisse un arrière-goût amer. Ou bien, en d’autres termes, il faudra disposer d’une carapace solide d’optimisme pour ne pas se laisser abattre moralement par l’état d’esprit lugubre véhiculé par la plupart des films. Lorsque même la comédie populaire française se base sur le vieux fléau social du racisme, il n’y a pas grand-chose d’édifiant à espérer de ce mercredi de la mi-avril …

L’embarras du choix des films pessimistes nous a malgré tout conduit vers nos trois coups de cœur hebdomadaires, une fois de plus assez éclectiques. Dev Patel est plus un acteur sympathique qu’un grand comédien talentueux. Au delà de son tournage rocambolesque, son premier film en tant que réalisateur ouvre par contre la voie vers une activité complémentaire que ce Monkey Man survitaminé annonce des plus prometteuses. Le retour aux sources du réalisateur brésilien Karim Aïnouz à travers son documentaire Marin des montagnes n’a peut-être pas porté les fruits personnels dont le nouvel invité récurrent du Festival de Cannes rêvait. D’un point de vue strictement cinématographique, le déplacement a cependant valu la peine.

Enfin, la Corse encore et toujours, par le biais du drame carcéral Borgo, qui confirme tout le bien qu’on pensait de son réalisateur Stéphane Demoustier et de son actrice principale Hafsia Herzi !

Amal Un esprit libre © 2023 Scope Pictures / Serendipity Films / Ufo Distribution Tous droits réservés

Sinon, on dirait que la fin du monde ou en tout cas celle de notre civilisation est pour bientôt. L’école est plus que jamais un champ de bataille, comme le prouve, quelques semaines après les déjà fort éprouvants La Salle des profs et Pas de vagues, le film belge Amal Un esprit libre de Jawad Rhalib. L’Amérique imagine d’ores et déjà une nouvelle guerre civile qu’on verra peut-être bel et bien éclater après les élections du mois de novembre. Admettons que c’est quand même plus divertissant dans le film d’anticipation percutant de Alex Garland Civil War. Et les pauvres enfants doivent grandir très vite, abandonnés qu’ils sont à leur sort dans Riddle of Fire de Weston Razooli ou affublés d’une mère irresponsable dans Le Jour où j’ai rencontré ma mère de Zara Dwinger.

Enfin, l’apologie de la violence a encore de beaux jours devant elle, soit sur le ton loufoque proche des frères Coen dans Laroy de Shane Atkinson, soit comme seul moyen d’ascension sociale dans le thriller coréen très sombre Hopeless de Kim Chang-hoon.

Enfin, en plus du retour en Algérie précité, le documentaire se porte exceptionnellement bien cette semaine. Quatre propositions de revivre la réalité par écran de cinéma interposé ont retenu notre attention. Vous aurez donc le choix entre la traque d’un homme qui aimait un peu trop les femmes en trop grand nombre dans L’Homme aux 1000 visages de Sonia Kronlund, le troisième et dernier chapitre du cycle sur les hôpitaux psychiatriques entamé par Nicolas Philibert avec Sur l’Adamant l’année dernière, la difficile convalescence d’un danseur étoile dans Resilient Man de Stéphane Carrel, ainsi que l’œuvre sans doute la plus hybride de la semaine sous forme de croisement entre jeux vidéo et documentaire dans Knit’s Island L’île sans fin de Ekiem Barbier, Guilhem Causse et Quentin L’Helgoualc’h.

Civil War © 2024 Murray Close / DNA Films / A24 / Metropolitan Filmexport Tous droits réservés

Amal Un esprit libre de Jawad Rhalib (Belgique, Drame scolaire, 1h51) avec Lubna Azabal, Fabrizio Rongione et Catherine Salée

Borgo de Stéphane Demoustier (France, Drame carcéral, 1h57) avec Hafsia Herzi, Moussa Mansaly et Louis Memmi

Civil War de Alex Garland (États-Unis, Anticipation, 1h48, distribué sur 558 copies) avec Kirsten Dunst, Cailee Spaeny et Wagner Moura

L’Homme aux 1000 visages de Sonia Kronlund (France, Documentaire, 1h30, distribué sur 60 copies)

Hopeless de Kim Chang-hoon (Corée du Sud, Drame, 2h04, distribué sur 40 copies) avec Hong Xa-bin, Song Joong-ki et Kim Jong-soo

Ici et là-bas de Ludovic Bernard (France, Comédie dramatique, 1h30, distribué sur 436 copies) avec Ahmed Sylla, Hakim Jemili et Hugo Becker

L’Île de Damien Manivel (France, Drame, 1h13) avec Rosa Berder, Damoh Ikheteah et Olga Milshtein

Jouj de Rabii Chajid (Maroc, Comédie, 1h30) avec Driss Chalouh, Mehdi Azekri et Salwa Zahrane (critique)

Le Jour où j’ai rencontré ma mère de Zara Dwinger (Pays-Bas, Comédie dramatique, 1h32, distribué sur 51 copies) avec Rosa Van Leeuwen, Frieda Barnhard et Lidia Sadowa

Knit’s Island L’île sans fin de Ekiem Barbier, Guilhem Causse et Quentin L’Helgoualc’h (France, Documentaire, 1h35)

Laroy de Shane Atkinson (États-Unis, Comédie dramatique, 1h52) avec John Magaro, Steve Zahn et Dylan Baker

La Machine à écrire et autres sources de tracas de Nicolas Philibert (France, Documentaire, 1h12)

Marin des montagnes de Karim Aïnouz (Brésil, Documentaire, 1h35)

Monkey Man de Dev Patel (États-Unis, Action, 2h01) avec Dev Patel, Sharlto Copley et Pitobash

Resilient Man de Stéphane Carrel (Royaume-Uni, Documentaire, 1h30)

Riddle of Fire de Weston Razooli (États-Unis, Drame d’enfance, 1h54, distribué sur 50 copies) avec Lio Tipton, Charles Halford et Charlie Stover

Spy X Family Code White de Takashi Katagiri (Japon, Animation, 1h50, distribué sur 300 copies)

Zaman Dark de Christophe Karabache (Liban, Thriller, 1h33) avec Omar Bakeer, Raia Haidar et Miran Malaeb

Reprise

Les Cendres du temps Redux (1994) de Wong Kar-Wai (Hong-Kong, Aventure, 1h33) avec Leslie Cheung, Brigitte Lin et Tony Leung

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici