Sorties de la semaine — 16 mars 2016
Les sorties du 16 mars 2016

JodorowskysDune

Malgré le nombre de sorties légèrement en baisse cette semaine, qui dépasse néanmoins toujours les capacités temporelles du cinéphile moyennement assidu, la diversité est une fois de plus à l’honneur ce mercredi. Pour notre site, elle se reflète à travers un remarquable travail d’équipe puisque les quatre critiques que vous pourrez d’ores et déjà lire sur Critique-film.fr ont été rédigées par quatre rédacteurs différents : Jean-Jacques (), Pascal (Midnight special), Valentin () et moi-même (). En l’absence d’un coup de cœur clairement établi – le film de Lucile Hadzihalilovic paraît certes curieux, mais aussi un peu trop ésotérique – la sortie a priori la plus passionnante de la semaine porte sur un film qui n’a jamais vu la lumière du projecteur. Il s’agit de Jodorowsky’s Dune de Frank Pavich ou l’enquête sur un chef-d’œuvre potentiel de la science-fiction, qui a dû se contenter en fin de compte de la version plutôt problématique de David Lynch.

Triple9

Parmi les autres sorties de la semaine, les films de genre américains comme de Dan Trachtenberg et de John Hillcoat semblent plus prometteurs que le mastodonte français, de Kad Merad, une comédie folklorique qui cherche à imiter dans le sud le succès de Bienvenue chez les ch’tis de Dany Boon. Le film-fleuve sur l’univers du cirque, de Léa Fehner, ne vise clairement pas le même public, tandis que Au nom de ma fille de Vincent Garenq constitue après tout un bon compromis en termes de qualité et d’accessibilité. Par conséquent, cela vaudra la peine de donner sa chance au cinéma européen au sens large, soit à la comédie caustique de Nicholas Hytner avec l’inimitable Maggie Smith, soit à la comédie au sujet plus engagé de Fernando Leon De Aranao avec Benicio Del Toro et Tim Robbins.

PrintempsDuCinema

Le programme des documentaires et des reprises reste encore plus confidentiel que d’habitude cette semaine, le documentaire sur le projet avorté de Jodorowsky mis à part. Les plus aventureux d’entre vous pourraient cependant se lancer à la découverte de la psychanalyse ( de Swen De Pauw), de la difficulté des femmes iraniennes de chanter en public (No land’s song de Ayat Najafi), voire de deux films majeurs de Kenji Mizoguchi du début des années 1950, en profitant du Printemps du cinéma. La 17ème opération menée conjointement par la Fédération Nationale des Cinémas Français et le groupe BNP Paribas aura lieu cette année du dimanche 20 au mardi 22 mars. Partout en France, chaque place de cinéma sera vendue au tarif unique de 4 € pendant ces trois jours de fête.


 

10 Cloverfield Lane de Dan Trachtenberg (Etats-Unis, Thriller, 1h44, distribué sur 277 copies) avec Mary Elizabeth Winstead, John Goodman et John Gallagher Jr.

A perfect day Un jour comme un autre de Fernando Leon De Aranao (Espagne, Drame, 1h46, distribué sur 82 copies) avec Benicio Del Toro, Tim Robbins et Olga Kurylenko

Au nom de ma fille de Vincent Garenq (France, Drame judiciaire, 1h26, distribué sur 250 copies) avec Daniel Auteuil, Sebastian Koch et Marie-Josée Croze (critique)

Le Chant du merle de Frédéric Pelle et Orlanda Laforet (France, Drame, 1h20, distribué sur 17 copies) avec Adélaïde Leroux, Nicolas Abraham et Myriam Boyer (critique)

de Viktor Dement (Russie, Drame, 1h39, distribué sur 14 copies) avec Aleksey Guskov, Nadezha Markina et Anastasia Sheveleva

Le Divan du monde de Swen De Pauw (France, Documentaire, 1h35, distribué sur 13 copies)

Evolution de Lucile Hadzihalilovic (France, Drame, 1h21, distribué sur 7 copies) avec Max Brebant, Roxane Duran et Julie-Marie Parmentier (critique)

Jodorowsky’s Dune de Frank Pavich (Etats-Unis, Documentaire, 1h30, distribué sur 35 copies)

The Lady in the Van de Nicholas Hytner (Royaume-Uni, Comédie dramatique, 1h44) avec Maggie Smith, James Corden et Dominic Cooper

Marseille de Kad Merad (France, Comédie, 1h41, distribué sur 286 copies) avec Kad Merad, Patrick Bosso et Venantino Venantini

Midnight special de Jeff Nichols (Etats-Unis, Science-fiction, 1h52, distribué sur 170 copies) avec Michael Shannon, Joel Edgerton et Kirsten Dunst (critique)

No land’s song de Ayat Najafi (Iran, Documentaire, 1h31)

Les Ogres de Léa Fehner (France, Comédie dramatique, 2h24, distribué sur 79 copies) avec Adèle Haenel, Marc Barbé et François Fehner

Triple 9 de John Hillcoat (Etats-Unis, Policier, 1h55, distribué sur 240 copies) avec Casey Affleck, Chiwetel Ejiofor et Anthony Mackie

Reprises

 

(1951) de Kenji Mizoguchi (Japon, Drame, 1h34, distribué sur 3 copies) avec Kinuyo Tanaka, Nobuko Otawa et Yuji Hori

 

(1952) de Kenji Mizoguchi (Japon, Drame, 2h16, distribué sur 3 copies) avec Kinuyo Tanaka, Ichiro Sugai et Toshiro Mifune

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles