http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Sorties de la semaine — 12 septembre 2018
Les sorties du 12 septembre 2018

Au moins neuf films jouissent d’un intérêt décroissant parmi les sorties de cette semaine. Cela représente un pourcentage non-négligeable dans une sélection hebdomadaire qui devrait néanmoins faire preuve d’ingéniosité afin de rencontrer son public, distrait par le stress typiquement associé à la rentrée. Dans notre trio de tête, le documentaire étonnamment franc de Wim Wenders aurait pu être notre coup de cœur de la semaine, après l’enthousiasme qu’il avait suscité chez nous suite à sa présentation à Cannes. Sauf que, depuis, son sujet, le pape François, a une fois de plus soulevé le genre de polémique, en l’occurrence sur le traitement des jeunes homosexuels, qui est hélas symptomatique de l’incapacité de l’église catholique de réellement changer, en dépit de son dirigeant particulièrement inspiré. C’est donc le troisième film en milieu médical de Thomas Lilti qui profite de ces réserves extra-cinématographiques. Un choix des plus respectables, n’est-ce pas, tellement colle avec légèreté à l’actualité du monde éducatif en France. Enfin, on vous conseille aussi chaudement le thriller de Aneesh Chaganty ou comment la quête désespérée d’un père sans nouvelles de sa fille peut être astucieusement vue à travers le filtre de nos moyens de communication modernes.


Il serait sans doute abusif de parler de deuxième choix par rapport à notre groupe suivant de films qui valent eux aussi le détour. Et de Alexey Guerman Jr., récompensé de l’Ours d’argent de la Meilleure contribution artistique au dernier Festival de Berlin, et le nouveau film de Emmanuel Mouret, qui en est déjà à son dixième long-métrage avec nous paraissent en effet des œuvres joliment académiques dans leur exploration respective des difficultés d’être un écrivain à l’esprit contestataire dans l’Union soviétique des années 1970 et de celles causées par les stratagèmes machiavéliques à la cour, librement inspirés de Diderot. A moins que vous ne préfériez opter une fois de plus pour un documentaire des plus convaincants, là encore sur un sujet brûlant quoique si facile à oublier si on n’évolue que dans la grisaille du béton parisien : la sauvegarde de la diversité biologique dans nos forêts, défendue avec ferveur dans de François-Xavier Drouet.


Et puis, c’est un autre père en proie au désarroi que Roschdy Zem campe avec son flegme habituel dans de Naidra Ayadi, un film dont pas seulement le titre risque de manquer d’originalité. Les deux derniers films américains à sortir ce mercredi n’en ont pas non plus forcément à revendre, même si de Jim Cummings, grand gagnant du Festival de Deauville le week-end dernier, ose un mélange de tons infiniment plus aventureux que la resucée féminine de Taken, nommée de Pierre Morel, dans laquelle Jennifer Garner est en croisade contre les gangsters qui ont tué sa famille. De quoi désespérer pas qu’un peu de la fainéantise de certains producteurs hollywoodiens, qui répètent sans cesse la même recette usée jusqu’à la corde …


de Cyrille Droux et Claude Zidi Jr. (France, Comédie, 1h32) avec Karim Jebli, Nordine Salhi et Joseph Malerba

Dovlatov de Alexey Guerman Jr. (Russie, Biographie filmique, 2h06) avec Milan Maric, Danila Kozlovsky et Elena Lyadova

de Avénarius D’Ardronville (France, Drame, 1h18, distribué sur 1 copie) avec Serge Blazevic, Nicolas De Lavergne et Erwan Ribard

J’ai perdu Albert de Didier von Cauwelaert (France, Comédie, 1h40) avec Julie Ferrier, Stéphane Plaza et Josiane Balasko

Ma fille de Naidra Ayadi (France, Drame, 1h20, distribué sur 79 copies) avec Roschdy Zem, Natacha Krief et Avant Strangel

Mademoiselle De Joncquières de Emmanuel Mouret (France, Drame, 1h49, distribué sur 256 copies) avec Cécile De France, Édouard Baer et Alice Isaaz

de Kitarô Kôsaka (Japon, Animation, 1h35)

de Wim Wenders (États-Unis, Documentaire, 1h36, distribué sur 104 copies) (critique)

Peppermint de Pierre Morel (États-Unis, Action, 1h42) avec Jennifer Garner, John Gallagher Jr. et Eddie Shin

Première année de Thomas Lilti (France, Comédie dramatique, 1h32) avec Vincent Lacoste, William Lebghil et Darina Al Joundi

Searching Portée disparue de Aneesh Chaganty (États-Unis, Thriller, 1h41) avec John Cho, Debra Messing et Joseph Lee

Le Temps des forêts de François-Xavier Drouet (France, Documentaire, 1h43, distribué sur 30 copies)

Thunder Road de Jim Cummings (États-Unis, Comédie dramatique, 1h31) avec Jim Cummings, Kendal Farr et Nican Robinson

Reprises

Harry Potter à l’école des sorciers (2001) de Chris Columbus (États-Unis, Fantastique, 2h32) avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson

(1932) de Ernst Lubitsch (États-Unis, Comédie, 1h17) avec Maurice Chevalier, Jeanette MacDonald et Genevieve Tobin

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles