Critique : Le Stratège

3
475
Critique : Le Stratège avec Brad Pitt | 2011

Le Stratège l'affiche du film de Bennett Miller avec Brad PittLe Stratège

USA : 2011
Titre original : Moneyball
Réalisateur : Bennett Miller
Scénario : Aaron Sorkin
Acteurs : Brad Pitt, Jonah Hill, Philip Seymour Hoffman
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 2h13
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie : 16 novembre 2011

Globale : 3/5

Après la planète sociale Facebook, le scénariste de The Social Network, Aaron Sorkin s’attaque à un autre phénomène qui fascine notre société : le sport. Plus précisément le baseball,véritable culte aux Etats Unis, à travers le parcours de Billy Beane, manager général des Oakland Athletic’s. Le personnage public a révolutionné le recrutement des joueurs de baseball, le film en fait il de même ?

Synopsis : Billy Beane, ancien grand espoir du baseball à qui l’on promettait les sommets, reconverti en manager général chez les Oakland Athletic’s, cherche à remporter la ligue américaine avec un budget ridicule par rapport aux autres franchises. Il va s’entourer de Pete Brand, un geek qui évalue les performances des joueurs en recoupant leurs différentes statistiques entre elles. Ensemble, ils vont bâtir une équipe terriblement efficace avec des joueurs sous évalués par le milieu, où l’argent règne en maître, et imposé une nouveau mode de recrutement dans leur sport.

Critique : Le Stratège avec Brad Pitt | 2011

Après le boulot, cap sur le MK2 Bibliothèque (superbe cinéma au passage), pour aller voir ce film sportif dont tout le monde tombe amoureux.

J’ai toujours un peu de mal avec les films « inspirés » d’une histoire vraie. Je trouve que mettre en avant (surtout sur l’affiche du film), ce fait c’est donné une caution morale à tout ce qu’on va voir, inutile si le film est bon. « Venez voir ce super film parce que en plus c’est vrai donc c’est encore plus fort » : voilà ce que je lis sur l’affiche. Je vous laisse imaginer ce que Intouchables a produit chez moi.

Vous me direz pourquoi suis-je allé le voir ? Et bien j’adore le sport et cette fascination qu’il exerce sur notre société. Le sport est normalement fait pour le cinéma. Une teneur dramatique parfois intense, des héros tout faits dans les sportifs d’exceptions, et de l’action aussi. Surtout diront les studios. Mais souvent, nous sommes déçus par le résultat, tout simplement parce que filmer l’acte sportif n’est jamais facile. Saisir le geste juste et le mettre en valeur est extrêmement délicat. De ce côté la, Le Stratège ne déroge pas à la lettre, les scènes de baseball pures sont filmées de manière juste mais sans plus.

Cependant, ce n’est pas de sport que le film parle. Ici, on voit plus les rouages du baseball, à travers un personnage, Billy Beane (Brad Pitt) qui bâtit une équipe avec pour ainsi dire un bâton, trois bouts de ficelle, et deux paris osés : baser sa stratégie de recrutement sur un homme, Pete Brand (Jonah Hill) : un supergeek avec son ordinateur et ses statistiques, et s’entêter jusqu’au suicide professionnel. Billy Beane est manager d’une franchise sans un sou, autant dire une sérieuse paire de jambes de bois dans le sport actuel. Bennet Miller capte et met très justement en avant cette donnée : sans argent, mieux vaut être très malin. Miller, lui a été très malin en s’entourant de Brad Pitt, saisissant de réalité, de vérité et de fragilité. Ce film parle de cet homme Billy Beane confronté à sa haine de la défaite et à la médiocrité qu’il perçoit chez lui même. Il n’a pas réussi à s’imposer en tant que joueur et il doit prouver à tout le monde, et surtout à lui même qu’il n’est pas un raté. On arrive à sentir ça dès la séquence d’ouverture. Durant le reste du film, Brad Pitt est juste tout aussi énorme.

Critique : Le Stratège avec Brad Pitt | 2011

Donc l’argent thème un peu moins essentiel que la quête d’accomplissement de Billy Beane est parfois trop présent. Les lieux choisis pour les séquences sont trop manichéens, les pauvres avec leur gymnase municipal d’un côté et les riches avec leur aréna high tech de l’autre, ou encore Billy Beane qui habite juste un pavillon quand son ex femme habite une villa contemporaine, à un moment ça lasse. Et ça rejoint ce que je disais plus haut, c’est une histoire vraie donc « regardez ce qu’il a fait alors qu’il était avait pas de budget » Sérieusement ?

Sur la forme du film, la photo est jolie notamment les plans de Brad Pitt, parfois pris en contre jour, ou demi ombre, ou à contre sens dans le cadre. Petites explications : dans un plan classique, le personnage filmé, surtout en gros plan doit être sur la gauche du cadre en regardant vers la droite, cela donne de lui une impression positive, il regarde dans le sens de lecture occidentale. Dans le film, Billy Beane, droite cadre, regarde vers la gauche, contre sens dans le plan et impression négative chez le spectateur. Tous ces petit détails donnent de l’épaisseur à ce personnage si assuré en public, mais lézardé par ses failles et ses doutes.

Le rythme est un peu décousu, certaines situations tombent à plat, Cela manque de fil conducteur : le recrutement de l’équipe qui débute le film en lui insufflant, des histoires de sous, une dose de bluff est captivant, mais il est dilué dans une addition de saynètes comme une suite de statistiques définissant le film. Les dialogues sont maîtrisés et les divers objets fracassés par Bill Beane rehaussent le film d’une dose d’humour et ont réveillé mon voisin.

Résumé

Le Stratège est un film irrégulier, un Brad Pitt qui vaut le détour, voire plus (oscarisable?) même s’il traîne hélas ce tampon « true sotry » comme un boulet avec cette réalisation trop classique parfois hésitante  qui cherche plus à mettre en avant des justifications à cette histoire, qu’à la sublimer. Donc, non, la révolution cinématographique n’a pas lieu.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Vx03ILD5ODU[/youtube]

3 Commentaires

  1. Alors ce film me botte vraiment mais j’avoue que je suis un peu inquiet pour lui car, et tu le sais certainement, c’est vraiment le genre de film que presque seuls les américains peuvent apprécier: base-ball et statistiques sportives sont parmi les plus grandes passions américaines. Par contre en France on s’en bat les flancs du base-ball et même si Brad Pitt est dedans je crains que ça ne soit pas suffisant pour maintenir le film en haut du box-office….mais j’aimerais me tromper!! (ce qui arrive souvent d’ailleurs!! lol!).

    • Salut,

      Les stats et le baseball ne sont pas trop présentes et tu peux voir le film sans t’y connaître en baseball.
      La performance de Brad Pitt est vraiment à voir, s’il avait pas été là ça n’aurait vraiment pas valu le coup

  2. Un bon petit film qui nous présente ce sport (dont je ne connais presque rien) du point de vue d’un manager, un concept intéressant qui nous apprend pas mal de chose, l’aspect statistique et négociation est vraiment bien travaillé, dommage qu’on en voit pas un peu plus sur la relation joueurs-entraineur qui est un peu zappé, mais sa reste un film très intéressant par son approche, et Brad Pitt est vraiment très bon une fois de plus
    Mon avis : http://www.youtube.com/watch?v=Vb-sg4SF5lk

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici