Le Sang des Templiers

0
897

Le Sang des Templiers Le Sang des Templiers

Usa, Angleterre : 2011
Titre original : Ironclad
Réalisateur: Jonathan English
Scénario : Jonathan English
Acteurs : James Purefoy, Paul Giamatti, Kate Mara
Distribution : Metropolitan FilmExport
Durée : 2h01
Genre : Action , Aventure
Date de sortie : 20 juillet 2011

Globale : [rating:2.0]
[five-star-rating]

Pour son troisième film, le réalisateur Jonathan English (Nailing Vienna et Minotaur) revient à l’écran avec un film historique (qui prend pas mal de liberté sur l’histoire d’ailleurs). Le Sang des Templiers souffre d’un budget très limité : 25 millions de dollars seulement mais dispose d’une bonne dose d’action et d’idées à revendre. Cela suffira-t-il à faire du Sang des Templiers un bon film ?

Synopsis : En 1215, le roi d’Angleterre, Jean, a été contraint de signer la Magna Carta, un document qui assure la liberté du peuple et constitue désormais la base du droit commun en Angleterre. Furieux d’y avoir été forcé, il lève une armée de mercenaires et commence à piller le pays pour reprendre le pouvoir. Il est sur le point d’atteindre Londres et de remporter la victoire, mais un dernier obstacle se dresse encore sur sa route : le château de Rochester. À l’intérieur, rassemblée par le baron Albany, une petite bande de guerriers rebelles s’est jurée de retenir le roi Jean jusqu’à l’arrivée des renforts. Elle compte un chevalier Templier ; Isabel, la dame du château, mais aussi des mercenaires endurcis comme Beckett et des jeunes soldats tels Guy, qui va goûter à la bataille pour la première fois – et peut-être bien la dernière. Chacun a ses espoirs, ses démons et ses secrets. De part et d’autre de la muraille, les deux camps sont prêts à tout pour l’emporter et l’heure de l’affrontement approche…

Le Sang des templiers

Un budget limité compensé par de bonnes idées

Décidément, les templiers sont à l’honneur ces derniers mois, après Le Dernier des Templiers c’est Le Sang des Templiers qui débarque, traduction très libre du titre original Ironclad… Le gros problème du Sang des Templiers réside dans son manque de budget. En effet un film historique nécessite un grand investissement. Dès le premier combat on se rend compte que ça transpire le bricolage et la débrouille pour masquer les faiblesses économiques du film.

Les combats sont donc souvent composés de petits nombres de figurants, le caméraman a la maladie de Parkinson pour éviter de montrer ce qu’il ne faut pas voir, les décors sont très limités, l’image proche du téléfilm et les plans souvent filmés de très/trop près. Effectivement c’est gênant mais pour compenser ce problème, Jonathan English a fait preuve d’intelligence dans la gestion de la narration.

Un siège de château immersif

Le rythme du film est agréable, les événements s’enchainent convenablement mais surtout la manière dont le siège se déroule est immersive. Les différentes vagues d’attaques du château sont réalistes, on se met à la place des assiégés on ne sait pas quand l’ennemi va attaquer, on souffre avec eux. Les combats rapprochés sont nombreux et très violents, sans jamais être gratuits (quoique…), les images à l’instar du scénario dénoncent la brutalité d’une époque où tout se réglait dans la violence et dans laquelle la vie des hommes avait peu d’importance.

Le Sang des templiers

Des personnages sans profondeur

Le scénario se permet de nombreuses libertés par rapport à l’histoire, mais si on évite de le comparer à son livre d’histoire, il n’y a rien de bien choquant. Les différents moyens de siège, les rapports entre l’Eglise et le pouvoir, entre les barons et le roi sont très intéressants. Dommage que le film soit gâché par une pseudo amourette bien peu crédible entre le templier et la femme du baron et par quelques clichés qu’on aurait pu éviter.

Les personnages souffrent aussi de peu de profondeur. Dame Isabel, jouée par Kate Mara (127 heures, Iron Man 2) n’est jamais crédible dans son rôle de princesse au sang chaud qui, durant tout le film, tourne autour de notre templier comme une bête en rut. La bande de guerriers qui accompagne le templier a très peu de texte : ils ne parlent pas suffisamment pour qu’on s’attache à eux et leurs caractères sont trop stéréotypés. On ne les voient quasiment que dans les scènes de combat. Enfin pour ce qui est du templiers joué par James Purefoy (Solomon Kane), on le sent à l’aise dans son rôle de grand guerrier.

Résumé :

Le Sang des Templiers est au final un film bien moyen, la faute à un budget trop maigre qui plombe les ambitions du réalisateur, des personnage pas assez travaillés et des scènes remplies de clichés. Dommage car les combats ont du potentiel et la narration est très bien gérée.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=t9EM_oK8RLY[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici