Critique : La Vie d’Adèle

0
789

la vie d'adèle_afficheLa Vie d’Adèle – Chapitres 1 & 2

France : 2013
Titre original : –
Réalisateur : Abdelatif Kechiche
Scénario : Abdelatif Kechiche, Ghalya Lacroix
Acteurs : Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos, Salim Kechiouche
Distribution : Wild Bunch Distribution
Durée : 2h55
Genre : Drame
Date de sortie : 09 octobre 2013

5/5

Avant-première pour le Festival ParisCinéma avant d’être potentiellement raccourcie de quelques minutes pour sa sortie le 9 Octobre 2013. La Palme d’Or à Cannes, La vie d’Adèle Chapitre 1 et 2 d’Abdelatif Kechiche était incontestablement le film à ne pas louper.

SynopsisÂgée de quinze ans, Adèle est convaincue qu’une fille doit rencontrer des garçons et rêve du grand amour. Elle pense l’avoir trouvé en la personne de Thomas, un jeune homme mystérieux, mais sympathique. Elle rencontre le même jour Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, et cette rencontre bouleverse totalement sa vie. Emma hante chaque nuit ses rêves et ses désirs les plus intimes. Adèle tente d’ignorer ses sentiments et essaye de se livrer à Thomas, mais elle réalise qu’elle a une attirance pour les filles. Adèle découvre le désir et s’affirme en tant que femme et en tant qu’adulte.

la vie d'adèle_blue

Le film aux Œufs d’Or

La vie d’Adèle aurait très bien pu durer 4h, tellement son déroulement ne souffre pas de longueur. En général c’est bon signe qu’un film aussi long se termine aussi vite. Les scènes sont direct, sans aucun surplus.

C’est compliqué de parler de ce film même après 3h d’image. L’histoire est fortement intime et nous rappelle à tous (ou presque) les moments de transition. L’arrivé du 18ième anniversaire est un des exemples les plus concret. Il termine un chapitre et commence un suivant. Toutefois le point commun entre les deux est : l’adolescence.

Abdelatif Kechiche devient un habitué des belles récompenses cinématographiques. Après deux Césars comme meilleur réalisateur pour L’Esquive et La Graine et le Mulet. Il complète son œuvre en filmant des séquences de la vie quotidienne. Des choses qui peuvent être insignifiante, mais avoir un savoir-faire du cinéma d’auteur. La méthode est la même pour la Vide d’Adèle. Cette dernière se cherche, elle tente de mieux se connaître. Elle aime la littérature, l’art en général et la pasta. Elle vit dans l’imaginaire qu’elle aime s’inventer. Adèle subit la routine d’une jeune lycéenne. En voulant faire comme ses copines, elle succombe aux avances de Thomas. Jusqu’à un fameux rêve qui déclenche sa véritable passion. Elle s’imagine avec une fille atypique aperçu dans la rue. Les premiers vrais battement de cœur sont présent, dès leurs premières rencontres dans un bar. Emma ( Léa Seydoux) est plus âgée, elle étudie aux Beaux-Art, vit dans un foyer ouvert et recomposé. Adèle ne pourrait pas avouer son idylle avec sa partenaire du même sexe, à ses parents.

Elle consomme sa première véritable histoire d’amour. Elles partagent tout, la culture, leurs engagements, les mêmes goûts…

La performance des deux actrices dans les scène intenses est particulièrement troublante. On oublie que c’est du cinéma. Kechiche n’hésite pas à faire durer ces scène. Il évoque bien la passion qu’elles ont chacunes pour l’autre. La gêne de la nudité est réduite à néant de façon artistique. Les sculptures, les dessins les tableaux dans tes positions éloquentes, comme si il s’agissait de faire passer un message.

On est coincé dans l’intimité du film, les plans rapprochés nous aide à capter chaque émotion que peuvent ressentir tout les personnages.

Le scénario est simple, ce qui rend le film passionnant c’est sa mise en scène et le jeu d’acteur qui permet des choses que seul le cinéma peut offrir. Le film ne relève pas de polémique. Il s’agit bien d’une histoire d’amour d’une lycéenne qui devient adulte. Afin de rester fidèle à son sujet, Kechiche n’a pas développé d’avantage les relations d’Adèle avec ses parents et ses amis. L’histoire se veut au-dessus de ça.

la vie d'adèle_adèle

Résumé

La Vie d’Adèle est bien plus qu’une Palme d’Or, car il y en a trois. En sortant de la salle on se dit qu’il n’en était pas possible autrement. Le seul regret c’est que le film ne sera pas aux Oscars.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=GTF-6tGQxsw[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici