La Dernière Séance du Gaumont Champs-Elysées Ambassade

1
54

gaumont champs elysees ambassade 2

Aujourd’hui marque le dernier jour de projections au Gaumont Champs-Elysées Ambassade après 57 ans de bons et loyaux services. Situé en face du Gaumont Marignan, de l’autre côté de l’Avenue des Champs-Elysées, il est victime de plusieurs facteurs qui peuvent se résumer à un seul, la loi du marché, comme le confirme le communiqué officiel ci-dessous. La salle devrait être remplacée par un magasin de la marque de vêtements J.M. Weston. What else ?

«Nous vous informons de la fermeture définitive du Gaumont Ambassade, situé au 50, avenue des Champs-Elysées à Paris, le dimanche 31 juillet après sa dernière séance. Le Gaumont Ambassade ne répond plus aux standards de qualité, de confort et d’accessibilité que vous attendez aujourd’hui. Le manque d’espace du hall et des salles, non adaptées aux personnes à mobilité réduite, ne permet pas une restructuration de ce cinéma. Depuis 2 ans, nous avons lancé un très large programme d’investissement pour la rénovation de nos salles, notamment en Île-de-France. De nouveaux cinémas ont ainsi été créés (Pathé Beaugrenelle) ou totalement reconstruits (Gaumont Alésia) pour vous offrir les meilleurs standards de qualité. D’autres projets parisiens d’envergure vont suivre en 2017 et 2018 dont début 2017 le Pathé La Villette dans le 19e arrondissement».

Regret d’assister à une nouvelle fermeture de salle dans Paris intra-muros après celles, entre autres, du Gaumont Mistral à Montparnasse en juillet après la rénovation de son quasi voisin le Gaumont Alésia, de La Bastille moins de deux semaines plus tôt, du Saint-Lazare Pasquier en janvier dernier ainsi que de La Pagode, même si ce dernier pourrait n’être que provisoire selon la propriétaire.

Quel film aller voir pour marquer le coup ? La programmation est riche en suites : le raté avec Patrick Chirac, personnage au potentiel toujours si fort mais une nouvelle fois mal servi par un scénario paresseux, en vf only, suite du reboot divertissant produit par Michael Bay, (critique) avec le poisson amnésique du Monde de Nemo dans ses propres aventures, le survival plutôt convaincant American Nightmare 3 : Elections (critique) et Nos pires voisins 2, un peu trop fidèle au précédent pour ne pas ennuyer au moins un peu. Pas trop d’originalité dans cette programmation, à laquelle on rajoute le nouveau , même si le spectacle est assuré malgré un énième numéro de méchant de Christoph Walts. Skarsgard Jr est le Greystoke le plus réussi depuis Christophe Lambert, bien secondé par Margot Robbie en Jane un peu moins rigide que d’habitude même si son côté battante n’est pas assez mis en valeur. Restent encore ! avec le duo Ary Abittan / Medi Sadoun révélé par Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? de Philippe de Chauveron, toujours à la barre de cette comédie plutôt mal reçue dans l’ensemble. Enfin, Le BGG : le bon gros géant n’est pas le Spielberg le plus accompli, hélas, malgré la présence de Melissa Mathison au scénario (E.T.) et la voix de Mark Rylance pour doubler le rôle-titre mais vaut le détour pour les amateurs complétistes de l’oeuvre du cinéaste.

Verdict donc pour ceux qui veulent saluer cette fermeture ? Nous vous encourageons plutôt à miser sur la suite du Monde de Dory et le troisième épisode du dystopique survival imaginé par James De Monaco, tentative très particulière de renouer avec le survival à tendance politique.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici