Institut Lumière : rétrospective « Cinéma français des années 1930 » jusqu’à fin mai 2022

0
874

La Grande illusion © 1937 Réalisation d’Art Cinématographique / Studiocanal / Carlotta Films Tous droits réservés

Tout compte fait, le cinéma français va plutôt bien en ce moment. Il résiste certes comme il peut aux conséquences assez néfastes de la crise sanitaire. Mais dans l’ensemble, il réussit à tirer son épingle du jeu de la somnolence de son rival américain en réalisant, semaine après semaine, une part de marché pas loin des 50 %. Pourtant, il fut un temps, où les productions nationales attiraient encore davantage les foules. C’était au cours de cette drôle de parenthèse des années 1930, prise en étau entre la débandade économique et financière à travers le monde due à la crise de 1929 et les débuts de la Seconde Guerre mondiale, dix ans plus tard. Un véritable âge d’or du cinéma français auquel l’Institut Lumière à Lyon rend hommage à partir d’aujourd’hui et pendant neuf semaines, jusqu’à la fin du mois de mai.

Cette très belle rétrospective, qui s’articule autour d’une petite trentaine de films de quatre réalisateurs emblématiques de l’époque, Grémillon, Duvivier, Renoir et Carné, est dédiée à la mémoire de Bertrand Tavernier, l’ancien directeur de l’Institut, décédé il y a un an, presque jour pour jour. Et même si son documentaire incontournable de 2016 Voyage à travers le cinéma français passe en revue plusieurs décennies de chefs-d’œuvre du cinéma français, son inclusion dans le cycle par le biais d’une projection à la mi-avril fait entièrement sens, tant Tavernier était un passeur inlassable de ces années mythiques et de leurs acteurs qui ne l’étaient pas moins, au nom de Michel Simon, Jean Gabin et Louis Jouvet.

A noter que l’immense majorité des films est présentée en version numérique restaurée. En plus, la plupart des films bénéficient d’une large exposition en quatre séances au fil des deux mois et demi que dure la rétrospective.

Il est donc urgent de descendre en Auvergne-Rhône-Alpes ce printemps, ne serait-ce qu’à cause de la frilosité avec laquelle les distributeurs de films de patrimoine s’aventurent sur ce terrain essentiel du cinéma français ! De surcroît, l’Institut Lumière organise trois soirées de débat à partir de la mi-avril sur la France des années ’30, le cinéma français des quatre réalisateurs mis en avant à cette époque-là, ainsi que le réalisme poétique. Enfin, les pauvres spectateurs parisiens et de province qui ne pourront pas en profiter ont néanmoins de quoi se consoler, un peu, grâce à la ressortie de La Règle du jeu de Jean Renoir en version restaurée 4K dès le 6 avril prochain chez Les Acacias.

L’Étrange Monsieur Victor © 1938 L’Alliance Cinématographique Européenne / Universum Film / Pathé Films
Tous droits réservés

Les quatre films de Jean Grémillon (1898-1959)

La Petite Lise (1930) avec Pierre Alcover et Julien Bertheau

Daïnah la métisse (1932) avec Charles Vanel et Laurence Clavius

Gueule d’amour (1937) avec Jean Gabin et Mireille Balin

L’Étrange Monsieur Victor (1938) avec Raimu et Madeleine Renaud

La Bandera © 1935 Société Nouvelle de Cinématographie / Tamasa Distribution Tous droits réservés

Les huit films de Julien Duvivier (1896-1967)

David Golder (1931) avec Harry Baur et Paule Andral

La Tête d’un homme (1933) avec Harry Baur et Valéry Inkijinoff

La Bandera (1935) avec Annabella et Jean Gabin

La Belle équipe (1936) avec Jean Gabin et Charles Vanel

Pépé le Moko (1937) avec Jean Gabin et Gabriel Gabrio

Un carnet de bal (1937) avec Harry Baur et Marie Bell

La Fin du jour (1939) avec Victor Francen et Michel Simon

La Charrette fantôme (1939) avec Pierre Fresnay et Marie Bell

La Bête humaine © 1938 Paris Film Production / Studiocanal / Les Acacias Tous droits réservés

Les onze films de Jean Renoir (1894-1979)

On purge bébé (1931) avec Marguerite Pierry et Jacques Louvigny

La Chienne (1931) avec Michel Simon et Janie Marèse

Boudu sauvé des eaux (1932) avec Michel Simon et Marcella Hainia

Toni (1935) avec Charles Blavette et Celia Montalvan

Le Crime de Monsieur Lange (1936) avec René Lefèvre et Florelle

La Vie est à nous (1936) avec Jean Dasté et Jacques Brunius

Partie de campagne (1936 / 1946) avec Sylvia Bataille et Georges Darnoux

Les Bas-fonds (1936) avec Jean Gabin et Suzy Prim

La Grande illusion (1937) avec Jean Gabin et Dita Parlo

La Bête humaine (1938) avec Jean Gabin et Simone Simon

La Règle du jeu (1939) avec Nora Grégor et Paulette Dubost

Drôle de drame © 1937 Productions Corniglion Molinier / Théâtre du Temple Distribution Tous droits réservés

Les cinq films de Marcel Carné (1906-1996)

Jenny (1936) avec Françoise Rosay et Albert Préjean

Drôle de drame (1937) avec Françoise Rosay et Michel Simon

Le Quai des brumes (1938) avec Jean Gabin et Michèle Morgan

Hôtel du Nord (1938) avec Louis Jouvet et Arletty

Le Jour se lève (1939) avec Jean Gabin et Jules Berry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici