53e Festival de Télévision de Monte-Carlo – 2e jour : Katie Jacobs – Productrice de Dr House

0
224

Producteur exécutif de la série médicale la plus rock and roll du paysage télévisuel américain, s’est assuré du succès de pendant ses 8 saisons. Elle nous révèle le lien de la série avec , la fierté d’avoir reçu une planche de surf comme récompense et la difficulté de s’arrêter.

Qu’avez-vous ressenti à l’arrêt de la série ?

C’est toujours compliqué de voir se terminer une série que l’on a créée et qui a durée aussi longtemps. J’ai profité de l’aventure au maximum car je réalisais ma chance de produire une série qui fonctionnait. Mais j’étais très émue parce que j’ai grandi avec ces personnages, je me suis amusée avec eux. On a touché des millions et des millions de personnes à travers le monde avec nos histoires mais il fallait passer à autre chose.

Pourquoi ? Vous aviez épuisé toutes les maladies ? (rires)

Non ! (rires) Malheureusement il y aura toujours des gens malades. Quand, dans la saison 4, nous avons introduit tous les nouveaux docteurs, l’intérêt était purement créatif. Cela nous a permis d’imaginer de nouvelles histoires et de prendre un nouveau départ. Nous sommes contents du travail accompli mais il était temps de s’arrêter.

House

Êtes-vous surprise de l’impact de la série sur la culture populaire ?

Oui et j’en suis extrêmement fière. Au début la presse avait étiqueté la série comme une simple série médicale, ce à quoi je leur répondais : « Mais Dr est différent, c’est Mick Jagger avec un stéthoscope ! » Et tout le monde me regardait comme si j’étais folle ! Mais quand Hugh (laurie) a été nominé pour un * et a gagné la fameuse planche de surf, j’étais extrêmement contente. Un , je n’en revenais pas ! Je pense que c’est son irrévérence qui a plu et de savoir que ça en est devenu cool est plutôt marrant.


a lancé la mode des héros brillants mais socialement inadaptés comme on peut voir maintenant dans ou . Êtes-vous consciente de l’influence de la série sur le paysage télévisuel américain ?

Tout à fait et c’est, pour moi, le plus beau des compliments. Les séries que vous avez citées sont très bonnes et ont du succès. Mais d’autres ont essayé et ont échoué. C’est difficile pour les créateurs de séries d’imposer une nouvelle vision surtout sur les grandes chaines. Elles ne sont pas très enclines au changement et préfère se cantonner à ce qu’elles connaissent. On se doit en tant que producteur de vendre de manière intelligente notre série mais ce n’est pas toujours facile !

House 2On ne peut imaginer un autre acteur que pour incarner . Pourtant avant la série, ses rôles étaient plutôt comiques. Qu’aviez-vous perçu chez lui ?

Il ne faut jamais sous-estimer le talent d’un comique, souvent ils se révèlent très doués dans le drame. Hugh est très drôle et c’est quelque chose qui ne s’enseigne pas. C’est vrai qu’à l’époque, ce n’était pas évident pour tout le monde. Mais moi j’ai toujours beaucoup cru aux « larmes des clowns ».

C’était une évidence ?

Ce qui s’est passé c’est qu’au moment des auditions, Hugh tournait un film. Il nous a donc envoyé une vidéo. Et lorsque je l’ai montrée à , qui a réalisé le pilote, je me rappelle l’avoir vu se lever de derrière son bureau et s’être approché de la télé. J’ai pris ça comme un bon signe. Mais quand il a demandé à en savoir un peu plus sur Hugh, il a un peu déchanté : en voyant sa photo, Bryan a réalisé qu’il ne ressemblait pas à alors que sur la vidéo, il portait la barbe et s’en rapprochait plus. Ensuite il a appris que Hugh était anglais et s’est demandé s’il serait capable de prendre parfaitement l’accent américain. Moi j’étais tellement certaine de mon choix que j’ai demandé à l’agent de Hugh de le faire venir pour que tout le monde le voit en chair et en os et soit convaincu. Mais en même temps on continuait à voir d’autres acteurs pour rassurer la chaîne !

Quels ont été les autres acteurs approchés ?damian lewis

L’un de mes premiers coups de téléphone a été pour (). Je l’avais vu dans The Forsyte Saga où il jouait un méchant et je l’aimais beaucoup. Mais la série aurait été différente. Il faut savoir qu’à la télé quand vous engagez un acteur pour une série et qu’elle dure, il finit par mettre un peu de lui dans le personnage. Si roulait à moto et jouait de la musique c’est parce-que Hugh lui-même faisait ses choses. Sans lui, ces éléments qui font maintenant partie du personnage n’auraient jamais existé.

* Les sont des récompenses décernés à des personnalités du divertissement basés sur leur popularité auprès des adolescents. Le trophée est une planche de surf.

Pour ceux qui ne seraient pas aller jusqu’au bout de la série ou auraient oublié les premières saisons, voici une vidéo des 177 épisodes de résumés en 7min !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=0U989j62g20[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici