Different 9, en présence de Ricardo Darin et Javier Camara

1
263

alex brendemuhl different 9

La neuvième édition de ce festival parisien présidé par l’actrice Laura Del Sol, dédié à mettre en valeur le cinéma ibérique, a débuté le lundi 13 et se poursuit jusqu’au mardi 21 juin, en présence d’invités prestigieux. Après les visites de l’acteur Àlex Brendemühl (plutôt convaincant récemment dans le mal aimé Mal de Pierre de Nicole Garcia, découvert à Cannes en compétition) pour L’altèria invisible (photo ci-dessus) et de José María Prado, ex-directeur de la Filmoteca Española pendant 26 ans, d’autres personnalités sont attendues dans les prochains jours, à commencer par les acteurs Ricardo Darin et Javier Camara pour le plutôt réussi Truman où ils forment un sympathique duo d’amis qui se retrouvent après une longue séparation à l’occasion de la fin de vie annoncée de l’un des deux. Durant ces quatre dernières soirées festives, avec rencontres donc et dégustations de bons produits espagnols, il sera possible également de découvrir, en sa présence, le nouveau long-métrage du flamboyant Alex de la Iglesia (Le Jour de la bête, Les sorcières de Zugarramurdi…)

Suite de la programmation:

Samedi 18 juin
19h00 – La Granja del pas, documentaire de Sílvia Munt (82’) en sa présence
La Granja del Pas est, à Barcelone, la salle de réunion de l’association PAH (Plataforma de Afectados por la Hipoteca), plateforme de rencontre des victimes de la crise hypothécaire, générée par des banques sans scrupules qui ont vendu à leurs clients des prêts immobiliers toxiques. Avec la crise économique, de nombreuses familles sont menacées d’être jetées à la rue. Elles trouvent, dans cet espace de parole, la force de briser leur solitude, de partager leurs angoisses et le chemin de l’espoir. De belles histoires de solidarité dans une société en crise.

https://vimeo.com/143069647

21h30 – Berserker de Pablo Hernando (101’) en sa présence et celle des acteurs Julián Génisson et Lorena Iglesias. L’excellente Ingrid García Jonsson (La Belle Jeunesse ; Sweet Home) fait également partie de la distribution
Tout débute avec une tête scotchée au volant d’une voiture. Comment et pourquoi une jeune femme a priori normale a assassiné son fiancé, l’a décapité et a fait disparaître son corps ? Cette histoire attise la curiosité de l’écrivain Hugo Vartan qui doit rendre un roman à son éditeur dans les plus brefs délais. Hugo partage son appartement avec sa sœur et se nourrit à base de pommes de terre, de café et de cigarettes. C’est un drôle de type, et sa curiosité va bientôt virer à l’obsession.

Dimanche 19 juin
19h00 – Capturar de Fernando Merinero (89’) en sa présence et celles des acteurs Angélica Revert et Hadelah
Fernando veut tourner un documentaire aux Canaries sur la vie mouvementée de la comédienne de son premier film. Pour cela, il veut s’entourer de plusieurs de ses ex, mais cela ne va pas être facile, elles résistent…

21h30 – Quatretondeta de Pol Rodríguez (90’) en sa présence et celle de l’acteur Julián Villagrán. La distribution réunit également José Sacristán, Laia Marull et Sergi López
Comme il le lui avait promis, le vieux Tomás veut enterrer le corps de sa défunte femme à Quatretondeta, un petit village de la région d’Alicante. Mais la famille de sa femme réclame son corps pour qu’elle soit enterrée à Paris. Dans un geste fou pour honorer sa promesse, Tomás vole le cercueil et se retrouve confronté à une aventure oscillant entre rire et drame.

Quatretondeta

Lundi 20 juin
19h00 – Psiconautas, film d’animation de Alberto Vázquez et Pedro Rivero (76’), en présence de ce dernier
Sur une île ravagée par un désastre écologique, deux adolescents ont décidé de fuir leur entourage et leur quotidien : l’étrange Birdboy en se coupant du monde et en affrontant ses démons intérieurs, la téméraire Dinky en préparant un voyage dangereux, avec l’espoir secret que Birdboy l’accompagne.

https://youtu.be/4HeRwcDxCbI

Hommage à 21h30 à l’acteur argentin Ricardo Darín avec l’avant-première de Truman de Cesc Gay, en présence du réalisateur et de l’acteur Javier Camara
Julián, comédien argentin installé à Madrid, reçoit la visite de son ami d’enfance Tomás, qui enseigne les mathématiques au Canada. Julián n’est pas au meilleur de sa forme. Avec Truman, le chien fidèle de Julián, les deux amis vont alors passer ensemble quelques joursinoubliables, à se remémorer leurs souvenirs communs, à rire, mais aussi à pleurer – une magnifique ode à l’amitié et à l’amour.

Mardi 21 juin Fête de la Musique
19h00 – Cançons d’amor i anarquía de Carlos Benpar (92’) en sa présence et celle du chanteur Joan Isaac
A partir de deux concerts à Lhospitalet et San Remo en 2014, une exposition chronologique des événements historiques significatifs de la cause anarchiste. Chaque événement, comme la Commune de Paris, la création de la CNT, l’assassinat de Sacco et Vanzetti ou la mort par garrot de Salvador Puig Antich sous le franquisme, est illustré par une chanson qui l’immortalise.

21h30 – Mi gran noche de Alex de la Iglesia (97’) en sa présence.
avec Raphael, Mario Casas, Pepón Nieto, Blanca Suárez, Hugo Silva, Carlos Areces et Santiago Segura
En plein mois d’août à Madrid, José, sans travail, est envoyé par l’Agence pour l’Emploi comme figurant sur le tournage de l’émission télévisée Spéciale Nouvel An. Des centaines de personnes comme lui vont passer une dizaine de jours enfermés jour et nuit, transpirant abondamment, à faire semblant de rire, à applaudir sans cesse des numéros qu’ils ne voient même pas et célébrer bêtement la fausse arrivée de la nouvelle année. Alphonso, la vedette de la soirée, est capable de tout pour s’assurer la meilleure audience.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici