Nécrologie News — 06 décembre 2018
Décès du réalisateur Geoff Murphy

Le réalisateur néo-zélandais est décédé le 3 décembre. Il était âgé de 80 ans. L’un des pionniers de la renaissance du cinéma de son pays d’origine au début des années 1980, à travers des films comme et , Murphy s’était également fait un nom à Hollywood en tant que réalisateur efficace de films de genre, tels que et . Après son expérience américaine, il était retourné en Nouvelle Zélande, où il avait notamment occupé le poste de réalisateur deuxième équipe sur la trilogie épique adaptée de Tolkien, de Peter Jackson.


Au cours des années 1970, Geoff Murphy faisait partie du groupe artistique Blerta, dans le cadre duquel il avait réalisé son premier film Wild Man en 1977. C’est dès son deuxième long-métrage, la comédie loufoque Goodbye Pork Pie, qu’il rencontre le succès populaire dans son propre pays. Son film suivant, le drame historique Utu, présenté hors compétition au Festival de Cannes en 1983 et ressorti en France en mars de l’année dernière, avait davantage soulevé des polémiques à cause de son traitement sans concession de la colonisation britannique et de la résistance maori dans les années 1870. Murphy avait enfin réussi à s’imposer auprès des critiques et du public avec son quatrième film, le conte apocalyptique Le Dernier survivant avec Bruno Lawrence. C’est a priori ce film-là qui lui avait permis la transition vers l’industrie hollywoodienne à partir de 1990.


Sur le continent américain, la filmographie de Geoff Murphy se résume essentiellement à des suites, dont la plupart ne déméritaient guère par rapport à l’original. Ainsi, il a succédé dans le fauteuil du réalisateur à Christopher Cain pour le western Young Guns II avec Emilio Estevez et Kiefer Sutherland, à Andrew Davis pour le film d’action Piège à grande vitesse avec Steven Seagal et à Stuart Gordon pour l’épopée de science-fiction avec Christopher Lambert. Ces films-là ont globalement mieux marché en termes commerciaux que son œuvre originale avec Estevez et Mick Jagger. En parallèle ou après cette expérience mitigée aux États-Unis, Murphy avait assisté en tant que réalisateur deuxième équipe ses compatriotes plus ou moins directs Roger Donaldson sur , Peter Jackson sur les trois parties du Seigneur des anneaux et Lee Tamahori sur .

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles