Décès du producteur Samuel Goldwyn Jr.

0
920

Le week-end a malheureusement été riche en annonces de la mort de personnalités majeures du monde du cinéma, originaires respectivement de la Suède, d’Italie et des Etats-Unis. Commençons avec le producteur américain Samuel Goldwyn Jr., décédé le 9 janvier à Los Angeles d’une insuffisance cardiaque. Il était âgé de 88 ans. Goldwyn avait été l’un des plus importants producteurs indépendants à Hollywood pendant près d’un demi-siècle.

Le fils du légendaire producteur Samuel Goldwyn (Les Meilleures années de notre vie), qui avait donné son nom à la Metro-Goldwyn-Mayer peu de temps avant de la quitter, Samuel Jr. a commencé à produire lui-même des films à partir du milieu des années 1950. Pendant cette première partie de sa carrière, il était par exemple à l’origine de L’Homme au fusil de Richard Wilson avec Robert Mitchum, Opération requins de Jerry Hopper, Le Fier rebelle et Les Aventuriers du fleuve de Michael Curtiz, ainsi qu’au début des années 1970 du Casse de l’oncle Tom de Ossie Davis.


Car en 1979, Samuel Goldwyn Jr. a créé sa propre société de production et de distribution : la Samuel Goldwyn Company. Propriétaire des droits des films produits par Samuel Sr., la nouvelle société s’était surtout spécialisée dans la diffusion de films indépendants et étrangers aux Etats-Unis. Le public américain lui doit ainsi la découverte de films aussi variés que Spetters de Paul Verhoeven, Stranger than paradise de Jim Jarmusch, Trois hommes et un couffin de Coline Serreau, Prick up your ears de Stephen Frears, La Passion Béatrice de Bertrand Tavernier, Hôtel Terminus de Marcel Ophüls, Henry V et Beaucoup de bruit pour rien de Kenneth Branagh, Un compagnon de longue date de Norman René, Nikita de Luc Besson, Sailor & Lula de David Lynch, Les Meilleures intentions de Bille August, Garçon d’honneur et Salé sucré de Ang Lee. Renommée Samuel Goldwyn Films au début des années 2000, elle a distribué plus récemment Renoir de Gilles Bourdos.

Samuel Goldwyn Jr. avait personnellement produit certains des films distribués par sa société, comme L’Irlandais de Mike Hodges, Mystic Pizza de Donald Petrie, Stella de John Erman et The Program de David S. Ward. Les grands studios hollywoodiens s’étaient chargés de la distribution de ses derniers films : La Femme du pasteur de Penny Marshall, Master and Commander De l’autre côté du monde de Peter Weir et La Vie rêvée de Walter Mitty de Ben Stiller, sorti il y a un an.

Samuel Goldwyn Jr. a été nommé à l’Oscar du Meilleur Film en 2004 pour Master and Commander De l’autre côté du monde. Il avait gagné l’Emmy pour le Meilleur programme de variété en 1988, grâce à sa production de la 60ème cérémonie des Oscars. Il avait également produit cette dernière l’année précédente. Enfin, il a transmis l’héritage familial de la passion de cinéma à son fils, l’acteur Tony Goldwyn (Divergente et la série « Scandal »).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici