Décès du producteur Jerry Weintraub

0
57

Le producteur américain est décédé hier à Santa Barbara d’une crise cardiaque. Il était âgé de 77 ans. L’un des derniers grands touche-à-tout de Hollywood, Jerry Weintraub s’était illustré côté cinéma, grâce à la production des films de et de Danny Ocean.

Cruising

Jerry Weintraub s’était d’abord fait une solide réputation d’entrepreneur persuasif dans le domaine musical à partir des années 1960. La légende de son insistance repose par exemple sur l’anecdote de son harcèlement du manager de Elvis Presley, qu’il avait appelé chaque jour pendant un an, jusqu’à ce qu’il lui accorde les droits pour organiser une tournée avec l’icône américaine. A cette occasion, Weintraub avait fait preuve d’innovation en tenant les concerts dans des stades. De la même façon, il avait signé responsable pour « The Main event » de Frank Sinatra en 1974 à Madison Square Garden à New York, la première fois qu’un concert a été retransmis en direct à travers le monde. Weintraub avait également collaboré à plusieurs reprises avec le chanteur John Denver, qui l’avait présenté au réalisateur Robert Altman, alors en pleine préparation de la production de Nashville.

KarateKid

Bien que Jerry Weintraub n’ait occupé que le poste de producteur exécutif pour le chef-d’œuvre sur la musique country de 1975, il avait poursuivi son incursion dans le cinéma, tout en produisant des programmes de variété pour la télévision avec des artistes comme Neil Diamond et The Carpenters. Parmi ses films suivants, on peut citer September 30 1955 de James Bridges, Oh God ! de Carl Reiner, Cruising La Chasse de William Friedkin, La Vie en mauve de Jean-Claude Tramont et Diner, le premier film de Barry Levinson. Il avait remporté son premier succès retentissant grâce à Karate Kid Le Moment de vérité de John G. Avildsen en 1984. La formule a été répétée dans Karate Kid II et III également de Avildsen deux et neuf ans plus tard, ainsi qu’à travers une série, Miss Karate Kid de Christopher Cain et le remake de Harald Zwart sorti en 2010. Fort de ce succès, Weintraub avait été invité par le propriétaire de United Artists Kirk Kerkorian, décédé le mois dernier, afin de diriger le studio moribond. Leur collaboration houleuse n’aura finalement duré que quelques mois, puisque Weintraub préférait se mettre à son compte.

OceanSEleven

Après une brève période creuse, Jerry Weintraub a trouvé un nouveau partenaire sous la forme de Warner Bros. pour laquelle il produisait l’essentiel de ses films à partir des années ’90. Tandis que la dernière décennie du siècle dernier était ponctuée pour lui par des échecs cuisants comme Pure country de Christopher Cain, L’Expert de Luis Llosa, Vegas vacation de Stephen Kessler, Chapeau melon et bottes de cuir de Jeremiah Chechik et Soldier de Paul W.S. Anderson, il a retrouvé la gloire et la fortune par le biais de Ocean’s Eleven de en 2001, suivi par Ocean’s Twelve et Ocean’s Thirteen. Pendant les dernières années de son illustre carrière, il a produit entre autres Nancy Drew de Andrew Fleming, les documentaires 41 de Jeffrey Roth sur l’ancien président George H.W. Bush et Red army de Gabe Polsky sorti en France en février dernier, la série environnementale Years of Living Dangerously aux côtés de James Cameron et d’Arnold Schwarzenegger et la série The Brink pour HBO, ainsi que le téléfilm de Steven Soderbergh, couronné de onze Emmies, présenté en compétition au festival de Cannes et sorti au cinéma en France il y a deux ans. Le dernier projet de Jerry Weintraub est une nouvelle adaptation de Tarzan par David Yates avec Alexander Skarsgard, qui devrait sortir dans un an.

MaVieAvecLiberace

Principalement un producteur plus grand que nature, Jerry Weintraub s’était pourtant glissé à l’occasion dans des rôles de personnages secondaires dans des films comme La Firme de Sydney Pollack, Full frontal de Steven Soderbergh et Confessions d’un homme dangereux de George Clooney. Sa vie a été au centre du documentaire His way de Douglas McGrath, produit par HBO en 2011.

ClooneyWeintraub

Jerry Weintraub a gagné trois Emmies pour « An Evening with John Denver » en 1975, « Ma vie avec Liberace » en 2013 et « Years of Living Dangerously » en 2014. Il avait également gagné le Producer’s Guild Award et le Golden Globe du Meilleur téléfilm pour « Ma vie avec Liberace ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici