Décès de l’acteur Ned Beatty

0
572

Délivrance © 1972 Jim Coe / Elmer Enterprises / Warner Bros. France Tous droits réservés

L’acteur américain Ned Beatty est décédé hier à Los Angeles. Il était âgé de 83 ans. L’un des acteurs de seconds rôles les plus marquants des années 1970, il avait fait partie pendant cette période de films aussi mémorables que Délivrance de John Boorman, de Robert Altman, de Sidney Lumet et Superman de Richard Donner. Extrêmement présent au cinéma et à la télévision jusqu’au début des années 2010, Beatty avait collaboré entre autres avec des réalisateurs aussi reconnus que John Huston, Alan J. Pakula, Steven Spielberg, Spike Lee, Mike Nichols et Bertrand Tavernier.

Superman © 1978 Dovemead Films / International Film Production / Warner Bros. France Tous droits réservés

Venu du théâtre, Ned Beatty avait décroché son premier rôle dans Délivrance de John Boorman en 1972. Et quel rôle, puisque la séquence, longue et éprouvante, au cours de laquelle son personnage tombe victime d’une bande de brutes locales avait défrayé la chronique à l’époque ! Après des débuts aussi prometteurs, l’acteur avait rapidement enchaîné sur Juge et hors-la-loi de John Huston, Last American Hero de Lamont Johnson et Les Bootleggers de Joseph Sargent.

C’est au milieu des années ’70 que Beatty allait interpréter trois de ses rôles les plus emblématiques. Car après WW Dixie de John G. Avildsen, il allait participer successivement à de Robert Altman, de Alan J. Pakula et de Sidney Lumet. Toujours aussi prolifique, il avait joué au même moment dans Le Bus en folie de James Frawley et Gator de Burt Reynolds, puis dans de Arthur Hiller, Mikey et Nicky de Elaine May, Exorciste II L’Hérétique de John Boorman, Alambrista de Robert M. Young – Caméra d’or au Festival de Cannes en 1978 – et Sauvez le Neptune de David Greene.

© 1979 Anthea Film / Ithaca / Carlotta Films Tous droits réservés

Avant de devenir l’acolyte de Lex Luthor dans Superman de Richard Donner en 1978 et sa suite Superman II de Richard Lester deux ans plus tard, Beatty avait même eu l’honneur d’être la vedette d’une série au titre imprononçable, « Szysznyk », arrêtée après seulement une dizaine d’épisodes. Néanmoins, l’acteur s’était surtout produit à la télévision à partir des années ’80. En parallèle, il avait collaboré au cinéma avec John Huston (), Steven Spielberg (), Ronald Neame (Jeux d’espions), Joel Schumacher (The Incredible Shrinking Woman), Richard Donner (Le Joujou, le remake américain du Jouet de Francis Veber), Hal Needham (L’As de cœur), Jim McBride (Big Easy Le Flic de mon cœur), Ted Kotcheff (), Michael Crichton (Preuve à l’appui) et Albert Pyun (Captain America).

La Guerre selon Charlie Wilson © 2007 François Duhamel / Relativity Media / Participant /
Universal Pictures International France Tous droits réservés

Après un dernier beau rôle principal dans de Peter Chelsom en 1992, Ned Beatty s’était surtout illustré sur le petit écran, notamment dans les séries « Roseanne » et « Homicide ». Au cinéma, il faisait alors des apparitions plus sporadiques, entre autres dans Rudy de David Anspaugh, Juste cause de Arne Glimcher, de Spike Lee, Cookie’s Fortune de Robert Altman, Perpète de Ted Demme, The Walker de Paul Schrader, Shooter Tireur d’élite de Antoine Fuqua, La Guerre selon Charlie Wilson de Mike Nichols, Dans la brume électrique de Bertrand Tavernier, de Michael Winterbottom, Rampart de Oren Moverman et Destination Love de David E. Talbert. Au début des années 2010, Beatty avait prêté sa voix au film d’animation Pixar de Lee Unkrich dans le rôle du méchant nounours rose Lotso, ainsi qu’à Rango de Gore Verbinski.

Ned Beatty a été nommé à l’Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle en 1977 pour . Il a de même été nommé deux fois à l’Emmy, comme Meilleur acteur dans un téléfilm en 1979 pour « Mort au combat » de David Greene et dans la catégorie du Meilleur acteur dans un second rôle dans un téléfilm en 1990 pour « Last Train Home » de Randy Bradshaw.

© 2010 Pixar Animation Studios / The Walt Disney Company France Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici