Deauville 2017 : hommages à Dern, Rodriguez & Goldblum

0
242

En plus d’être une formidable vitrine du cinéma américain indépendant pendant les derniers jours de l’été, le a pris la bonne habitude de rendre hommage à quelques figures incontournables du cinéma hollywoodien. Lors de la 43ème édition du Festival du cinéma américain, qui se déroulera du 1er au 10 septembre dans la charmante station balnéaire, ce sera le tour aux actrices et , ainsi qu’à l’acteur de recevoir en personne et sur place les ovations des festivaliers. C’est ce que le bureau de presse du festival a annoncé aujourd’hui.

Est-ce que l’actrice américaine (*1967) montera sur la scène du C.I.D. en tant que présidente de l’Académie du cinéma américain ? Il est encore trop tôt pour le dire, puisque l’élection à ce poste fort convoité n’aura lieu que dans quelques semaines. Mais si l’on en croit les bruits de couloir relayés par la presse spécialisée, elle serait en bonne position pour succéder au mois d’août à la présidente sortante Cheryl Boone Isaacs. Ce petit surplus de prestige ne ferait de toute façon que s’ajouter à une filmographie des plus éclectiques et durables. La fille de deux acteurs de renom de la communauté hollywoodienne, Diane Ladd et Bruce Dern, commence à jouer dans des petits rôles au début des années ’80, entre autres dans Ca plane les filles de Adrian Lyne, Ras les profs de Arthur Hiller et Mask de Peter Bogdanovich. Elle se fait un nom grâce à deux films majeurs de David Lynch, Blue velvet en 1986 et Sailor et Lula – Palme d’or au Festival de Cannes – en 1990. A la même époque, elle participe à Les Maîtres de l’ombre de Roland Joffé et Rambling Rose de Martha Coolidge, puis au phénomène du box-office mondial Jurassic Park de Steven Spielberg, à Un monde parfait de Clint Eastwood, Citizen Ruth de Alexander Payne, Ciel d’octobre de Joe Johnston et Docteur T et les femmes de Robert Altman. En 2001, elle retrouve l’univers des dinosaures dans Jurassic Park III de Joe Johnston, ainsi que cinq ans plus tard celui de David Lynch dans Inland empire. Entre-temps et depuis, elle a travaillé avec John Curran (We don’t live here anymore), Paul Weitz (Mon beau-père et nous), Paul Thomas Anderson (The Master), Josh Boone (Nos étoiles contraires), Jean-Marc Vallée (Wild), Ramin Bahrani (99 homes – Grand prix au en 2015), Kelly Reichardt (Certaines femmes), John Lee Hancock (Le Fondateur) et Alexander Payne (Downsizing, qui fera l’ouverture du Festival de Venise le 30 août). a été nommée deux fois à l’Oscar, comme Meilleure actrice pour Rambling Rose en 1992 et comme Meilleure actrice dans un second rôle pour Wild en 2015. Pour son travail à la télévision, elle a gagné trois Golden Globes et a été nommée six fois à l’Emmy, y compris cette année comme Meilleure actrice dans un second rôle dans une mini-série pour « Big Little Lies ». Elle a été mariée au musicien Ben Harper.

Le a déjà porté chance à l’actrice américaine (*1978) au tout début de sa carrière, puisque son premier film Girlfight de Karyn Kusama y avait remporté le Grand prix et le prix de la Meilleure actrice en 2000. Depuis, les deux sommets de la carrière de Rodriguez ont été les rôles de Ana Lucia Cortez dans la série à succès « Lost Les disparus » et de Letty dans cinq épisodes de . Avec une reconnaissance moindre, elle a aussi collaboré avec Paul W.S. Anderson (Resident evil et Resident evil Retribution), John Stockwell (Blue crush), Clark Johnson (S.W.A.T. Unité d’élite), Stuart Townsend (Bataille à Seattle), James Cameron (Avatar), Robert Rodriguez (Machete et Machete kills), Jonathan Liebesman (World Invasion Battle Los Angeles) et Walter Hill (Revenger).

L’acteur américain (*1952) n’a pas seulement partagé l’écran avec dans Jurassic Park, puisqu’ils étaient en couple pendant deux ans au milieu des années ’90. Du haut de ses 1m94, Goldblum paraît en effet avoir un faible pour les actrices mesurant au moins 1m80, puisqu’il était également marié avec Geena Davis pendant trois ans à la fin des années ’80. De façon moins anecdotique, il peut se prévaloir sans gêne d’une carrière très respectable, équitablement partagée entre films commerciaux et œuvres plus artistiques. Dans la première catégorie, nous avons Un justicier dans la ville et La Sentinelle des maudits de Michael Winner, L’Invasion des profanateurs et L’Etoffe des héros de Philip Kaufman, Série noire pour une nuit blanche de John Landis, La Mouche de David Cronenberg, Jurassic Park et Le Monde perdu Jurassic Park de Steven Spielberg, Neuf mois aussi de Chris Columbus, La Couleur de l’arnaque de Reginald Hudlin, Independence day et Independence day Resurgence de Roland Emmerich, Mister G de Stephen Herek, Man of the Year de Barry Levinson, ainsi que Morning glory et Un week-end à Paris de Roger Michell. Et dans la deuxième Nashville et Beyond therapy de Robert Altman, Next stop Greenwich Village de Paul Mazursky, Annie Hall de Woody Allen, Tu ne m’oublieras pas de Alan Rudolph, Les Copains d’abord et Silverado de Lawrence Kasdan, Igby de Burr Steers, La Vie aquatique et The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson et Adam resurrected de Paul Schrader. a été nommé à l’Oscar du Meilleur court-métrage en 1996 pour Little surprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici