Cycle Tarantino aux Fauvettes et 3 Luxembourg

1
306

pulp fiction

La grande actualité de la semaine, c’est la sortie en salles du nouveau Tarantino, Les Huit salopards (notre critique). Récemment honoré par une étoile sur le Walk of Fame du Hollywood Boulevard (notre news), le réalisateur possède une filmographie sans faute ou presque, selon les goûts. Son apport à l’histoire du cinéma contemporain est au moins indéniable.

Depuis la semaine dernière, le cinéma Les Trois Luxembourg dans le Quartier Latin à Paris propose la quasi intégralité de ses longs-métrages, ne manque à l’appel que Boulevard de la mort. La salle de répertoire Les Fauvettes sur les Gobelins se joint à cette démarche et permet de redécouvrir dans un bel écrin le cinéma inventif et référentiel de Tarantino dès ce mercredi et jusqu’au 2 février, le choc de ses débuts avec Reservoir Dogs, aux multiples points communs avec son nouvel opus, sa Palme d’or Pulp Fiction et les aventures de Black Mamba dans Kill Bill. Des performances d’acteurs indépassables, des bandes sons inoubliables, des dialogues gouailleurs et inventifs, une mise en scène toute personnelle et pourtant ultra référencée. Un bonheur de cinoche hélas strictement présenté en numérique (c’est un peu dommage quand même).

Voir aussi nos critiques de ses autres œuvres ci-dessous.

les fauvettes

Les films présentés, par ordre chronologique de sortie :

  • Reservoir Dogs
  • Pulp Fiction
  • Jackie Brown (critique)
  • Kill Bill volumes 1 et 2
  • Inglourious Basterds (critique)
  • Django Unchained (critique)

Le cinéma Les Fauvettes propose par ailleurs de revoir ce jeudi 7 janvier à 20h Sous le soleil de Satan, une autre Palme d’or, signée Maurice Pialat, en présence de sa femme, la productrice Sylvie Pialat et du monteur Yann Dedet.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici