Cycle « Passions » sur LaCinetek en février 2021

0
370

© 1958 Nouvelles Éditions de Films / Studiocanal Tous droits réservés

Quoi de mieux pour se réchauffer le cœur pendant cette parenthèse hivernale que de regarder un bon drame romantique ? A l’approche de la Saint-Valentin dimanche prochain et alors que bon nombre de lieux de rencontres sont fermés pour cause de crise sanitaire, a exactement ce qu’il vous faut. Dès aujourd’hui et encore jusqu’au mardi 9 mars inclus, le plus exigeant et abordable service de vidéo en ligne en France vous a concocté l’un de ces sublimes cycles mensuels dont il détient le secret.

Car pour une fois, nous n’avons strictement rien à redire quant aux choix des sélectionneurs du service de vidéo par souscription ou à la demande. Les pauvres amoureux des dix films proposés souffrent certes beaucoup. Mais cette épreuve sentimentale se fait au prix d’un échantillon cinématographique à l’éclectisme impressionnant. De 1927 à 1993, du cinéma russe muet jusqu’à l’un de nos films préférés du maître Scorsese, en passant par bon nombre de chefs-d’œuvre et de curiosités venus du Royaume-Uni, du Japon, de la France, du Canada et d’Allemagne : vous aurez amplement de quoi patienter passionnément jusqu’à une hypothétique réouverture des salles obscures en France. Hélas, on la pressent davantage pour la fin du cycle suivant de LaCinetek.

© 1945 Cineguild / Park Circus Tous droits réservés

L’immersion dans ce trésor en termes de tourments romantiques se fait toujours selon la même formule gagnante. En échange de la modique somme de moins de trois euros par mois ou de trente euros par an, vous aurez le droit d’accéder de façon illimitée sur le site de LaCinetek aux dix films sélectionnés. A moins que vous souhaitiez aller plus loin dans vos découvertes virtuelles du cinéma d’hier. Dans ce cas-là, vous y avez d’autres formules à votre disposition. Sans oublier bien sûr le formidable pass en partenariat avec le festival Premiers Plans d’Angers, qui restera encore valable jusqu’au 24 février !

Une autre source d’informations ludiques, ce sont les dizaines de listes de cinquante films de chevet, demandées à des réalisateurs du monde entier. Ce mois-ci, c’est la réalisatrice belge Chantal Akerman qui s’est en quelque sorte prêtée au jeu. Puisqu’elle nous avait quittés en octobre 2015, LaCinetek s’est appuyée sur des entretiens et des témoignages de ses proches, afin d’imaginer ces « films de sa vie ».

Enfin, on ne l’aurait pas cru au début, mais le dispositif des petites vidéos, réalisées le plus souvent par les fondateurs de LaCinetek Pascale Ferran, Laurent Cantet et Cédric Klapisch pour présenter un film en particulier de la sélection, nous manque tout de même un peu ce mois-ci. Il y a certes l’historienne du cinéma Gabriela Trujillo qui nous fait part de ses impressions par rapport à son film préféré du grand Kenji Mizoguchi. Mais il manque à cette brève analyse, conçue dans le cadre de la sortie du coffret Mizoguchi par Capricci à l’automne 2019, la mise en images par le biais d’extraits, illustrant les propos de l’intervenant avec plus ou moins de pertinence selon les cas.

© 1985 Merchant Ivory Productions / Goldcrest Films International / Curzon Film Distributors /
Carlotta Films Tous droits réservés

La sélection « Passions » du mois de février 2021

(Canada / 1963) de Claude Jutra, avec Claude Jutra et Johanne Harelle

Les Amants (France / 1958) de Louis Malle, avec Jeanne Moreau et Jean-Marc Bory

(Japon / 1954) de Kenji Mizoguchi, avec Kazuo Hasegawa et Kyôko Kagawa

Brève rencontre (Royaume-Uni / 1945) de David Lean, avec Celia Johnson et Trevor Howard

Chambre avec vue (Royaume-Uni / 1985) de James Ivory, avec Maggie Smith et Helena Bonham Carter, Oscars du Meilleur scénario adapté, des Meilleurs décors et des Meilleurs costumes en 1987

Tous les autres s’appellent Ali © 1974 Peter Gauhe / Filmverlag der Autoren / Tango Film / Carlotta Films
Tous droits réservés

La Femme d’à côté (France / 1981) de François Truffaut, avec Gérard Depardieu et Fanny Ardant

Le Temps de l’innocence (États-Unis / 1993) de Martin Scorsese, avec Daniel Day-Lewis et Michelle Pfeiffer, Oscar des Meilleurs costumes en 1994

Tous les autres s’appellent Ali (Allemagne / 1974) de Rainer Werner Fassbinder, avec Brigitte Mira et El Hedi Ben Salem

(États-Unis / 1970) de Leonard Kastle, avec Shirley Stoler et Tony Lo Bianco

(Union Soviétique / 1927) de Olga Preobrajenskaja, avec Georgi Bobynin et Yelena Maksimova

Les Tueurs de la lune de miel © 1970 Roxanne / Cinerama Releasing / Mission Distribution Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici