Cycle « Lumière ! » sur LaCinetek en mai 2022

0
766

Beau travail © 1999 Pathé Télévision / Tanaïs Productions / S.M. Films / arte France Cinéma / Pyramide Distribution
Tous droits réservés

Sans lumière, il n’y aurait pas de projection. Sans directeur de la photo, il n’y aurait pas de cinéma. En ce mois de mai, où la lumière d’été inonde d’ores et déjà les décors urbains et champêtres, la sélection mensuelle de LaCinetek rend un hommage de toute beauté aux maîtres de la lumière sur grand écran. Depuis aujourd’hui et encore jusqu’au jeudi 9 juin inclus, vos yeux pourront s’émerveiller devant dix films dont le traitement visuel est décidément hors pair. Car ce sont des chefs-d’œuvre signés Jean-Pierre Melville, Claire Denis, Ingmar Bergman, Robert Bresson ou encore Patrice Chéreau, assistés derrière la caméra par des artistes pas moins doués qu’eux, qui ponctueront ce cycle à déguster sans modération par voie oculaire.

Comme chaque mois, voici un petit rappel du mode de fonctionnement de la sélection de LaCinetek : pour moins de trois euros par mois ou trente euros par an, vous aurez un accès illimité sur le site de la plateforme fondée il y a sept ans par Pascale Ferran, Laurent Cantet et Cédric Klapisch aux dix films de la sélection. Également dans l’actualité de LaCinetek ce mois-ci côté vidéo à la demande : de nouveaux trésors cachés de l’INA, qui font notamment la part belle aux œuvres audiovisuelles du réalisateur chilien Raoul Ruiz.

La Marquise d’O … © 1976 Janus Filmproduktion GmbH / Artemis Film / Gaumont / Les Films du Losange
Tous droits réservés

Est-ce que ce sont les directrices de la photo qui parlent le mieux du travail de l’image, si essentiel pour le cinéma ? Au vu des interventions de Caroline Champetier (César de la Meilleure photo pour Des hommes et des dieux en 2011) et de Claire Mathon (César de la Meilleure photo pour Portrait de la jeune fille en feu en 2020) pour accompagner le cycle de LaCinetek, permettez-nous d’en douter. Elles ont par contre opéré un choix plus que judicieux, afin de rendre compte de différentes façons d’aborder la composition de l’image, soit en couleurs, soit en noir et blanc. Plutôt que d’opter pour des films à l’esthétique aussi lisse que lumineuse, elles ont su retenir de passionnants jeux de clair-obscur.

Dix grands noms de la photo de cinéma ont ainsi été convoqués pour vous donner envie – espérons-le – de découvrir sans tarder leurs compositions magistrales sur grand écran. Pour notre immense plaisir, cela sera possible pour l’une d’entre elles dans quelques petites semaines, grâce à la ressortie au mois de juin de Beau travail de Claire Denis. Or, d’autres films du cycle sont de même de passage avec une certaine régularité dans les salles de répertoire à la programmation la plus exigeante. De quoi vous plonger corps et âme dans les images de Nestor Almendros, Sven Nykvist, Pierre Lhomme et Jack Cardiff, suite à la mise en bouche plus que bienvenue sur cette plateforme, qui ne finira décidément jamais de nous enthousiasmer par ses sélections éclairées !

Le Narcisse noir © 1947 Fred Daniels / The Archers / Independent Producers Tous droits réservés

La sélection « Lumière ! » du mois de mai 2022

L’Armée des ombres (France / 1969) de Jean-Pierre Melville, avec Lino Ventura et Paul Meurisse

Beau travail (France / 1999) de Claire Denis, avec Denis Lavant et Michel Subor – César de la Meilleure photo à Agnès Godard en 2001

Le Désert rouge (Italie / 1964) de Michelangelo Antonioni, avec Monica Vitti et Richard Harris – Lion d’or au Festival de Venise en 1964

Few of Us (Lituanie / 1996) de Sharunas Bartas, avec Alex Descas et Yekaterina Golubeva

La Marquise d’O … (Allemagne / 1976) de Eric Rohmer, avec Edith Clever et Bruno Ganz – Grand Prix au Festival de Cannes en 1976

Pickpocket © 1959 Agnès Delahaie Productions / Lux Compagnie Cinématographique de France / MK2 Films
Tous droits réservés

Millennium Mambo (Taïwan / 2001) de Hou Hsiao-Hsien, avec Shu Qi et Jack Kao

Le Narcisse noir (Royaume-Uni / 1947) de Michael Powell et Emeric Pressburger, avec Deborah Kerr et Flora Robson – Oscar de la Meilleure photo couleur à Jack Cardiff en 1948

Persona (Suède / 1966) de Ingmar Bergman, avec Bibi Andersson et Liv Ullmann

Pickpocket (France / 1959) de Robert Bresson, avec Martin LaSalle et Marika Green

La Reine Margot (France / 1994) de Patrice Chéreau, avec Isabelle Adjani et Daniel Auteuil – Prix du jury et Prix de l’interprétation féminine à Virna Lisi au Festival de Cannes en 1994 / 5 César dont celui de la Meilleure photo à Philippe Rousselot en 1995

La Reine Margot © 1994 Luc Roux / Renn Productions / France 2 Cinéma / D.A. Films / Pathé Films Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici