News — 14 mai 2019
Cycle « L’Art au Septième art » sur LaCinetek en mai 2019
© Pierre Grise Distribution / arte Tous droits réservés

Il vous reste un peu moins de quatre semaines, jusqu’au dimanche de Pentecôte pour être exact, pour vous gaver d’une dizaine de chefs-d’œuvre du cinéma sur la plateforme de vidéo à la demande , créée il y a quatre ans par les réalisateurs Pascale Ferran, Cédric Klapisch et Laurent Cantet. Pour la modique somme de trois euros par mois, voire de trente euros par an, vous y aurez en effet un accès illimité à la sélection mensuelle de dix films, choisis parmi les plus de mille titres disponibles en téléchargement légal payant. Les films du mois sont regroupés en fonction d’une thématique, sur l’art en mai et prochainement, en juin, sur les précurseurs. L’abonnement, qui existe sous cette forme depuis la rentrée 2018, fait office de vitrine du travail de passeur privilégié des chefs-d’œuvre du cinéma du siècle dernier, qui se conjugue notamment sur le site de LaCinetek à travers la liste des cinquante films de chevet des réalisateurs les plus marquants du cinéma international. Celle des frères Larrieu y a été ajoutée le mois dernier et c’est le parrain suprême du cinéma de patrimoine Martin Scorsese qui dévoilera la sienne dès demain.

© Collection Fondation Jérôme Seydoux / Pathé Tous droits réservés

Le cinéma au carrefour des autres arts est mis à l’honneur depuis quatre jours, par le biais d’une liste de films truffée d’œuvres incontournables du Septième art. On y retrouve trois cinéastes déjà inclus dans la sélection du mois d’avril, Agnès Varda, Jean-Luc Godard et Maurice Pialat, ainsi que d’autres noms de génies du cinéma tels que Marcel Carné, Henri-Georges Clouzot, Federico Fellini, Orson Welles, Alain Resnais et Jacques Rivette. Pour les abonnés franciliens, le visionnage rapproché du documentaire et de l’un des films majeurs de Federico Fellini, , pourrait d’ailleurs servir d’opportunité de préparation à la visite de l’exposition « Quand Fellini rêvait de Picasso », encore visible jusqu’à fin juillet à la Cinémathèque Française. Sinon, l’éventail thématique est assez large, puisqu’il couvre des pratiques et des univers aussi divers et variés que la peinture, le théâtre et le cinéma.

Huit et demi © Gaumont Tous droits réservés

La sélection « L’Art au Septième art » du mois de mai 2019

La Belle noiseuse (1991 / France) de Jacques Rivette, avec Michel Piccoli et Emmanuelle Béart – Grand Prix au Festival de Cannes

Les Enfants du Paradis (1945 / France) de Marcel Carné, avec Arletty et Jean-Louis Barrault

Huit et demi (Italie / 1963) de Federico Fellini, avec Marcello Mastroianni et Claudia Cardinale – Oscars du Meilleur Film étranger et des Meilleurs costumes d’un film en noir et blanc

L’Hypothèse du tableau volé (France / 1979) de Raoul Ruiz, avec Jean Rougeul et Chantal Paley

(France / 1986) de Alain Resnais, avec Sabine Azéma et Fanny Ardant – César de la Meilleure actrice pour Sabine Azéma et du Meilleur acteur dans un second rôle pour Pierre Arditi

Le Mystère Picasso © Filmsonor Tous droits réservés

(France / 1963) de Jean-Luc Godard, avec Brigitte Bardot et Michel Piccoli (critique)

(France / 1982) de Agnès Varda

Le Mystère Picasso (France / 1956) de Henri-Georges Clouzot – Prix du jury au Festival de Cannes

(France / 1991) de Maurice Pialat, avec Jacques Dutronc et Alexandra London – César du Meilleur acteur pour Jacques Dutronc

(France / 1973) de Orson Welles, avec Orson Welles et Oja Kodar

Van Gogh © Gaumont Tous droits réservés

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles