Cycle « C’est sport ! » sur LaCinetek en août 2022

0
855

Coup de tête © 1979 Société Française de Production / Gaumont Tous droits réservés

« Pour votre santé, bougez plus ! » Depuis des années, les pouvoirs publics nous martèlent cette petite phrase aussi simple que vraie. Car quelques minutes d’activité physique par jour suffisent pour vous prémunir de toutes sortes de maladies susceptibles de vous pourrir vos vieux jours. En même temps, l’activité mentale est au moins tout aussi importante. Est-ce que la nouvelle sélection mensuelle de LaCinetek, en ligne dès aujourd’hui et jusqu’au vendredi 9 septembre inclus, vous rendra cette double tâche plus facile ? On n’en est pas tout à fait sûr, bien que la durée assez courte des dix films proposés vous laisse largement le temps de vous dégourdir les jambes. Et s’il vous faut encore plus d’incitations pour retrouver la forme à la rentrée, LaCinetek vous a concocté deux offres alléchantes avec ses partenaires, le service de vidéo en ligne INA Madelen et le journal sportif incontournable L’Équipe.

Le rappel mensuel du fonctionnement de l’abonnement à LaCinetek devrait à présent relever de la routine utile. Sauf que les modalités de ce forfait des plus ludiques pourraient bien changer prochainement, s’il faut croire le mail envoyé au début du mois par l’équipe de la plateforme fondée par Pascale Ferran, Laurent Cantet et Cédric Klapisch. Sous forme d’enquête, il y était en effet question de faire évoluer la formule. Pour l’instant, celle-ci est toujours proposée à moins de trois euros par mois ou bien trente euros par an, afin de pouvoir profiter d’un accès illimité aux dix films de la sélection du mois sur le site de LaCinetek.

Du côté de son catalogue de vidéo à la demande, LaCinetek vous a d’ores et déjà assemblé une liste de cinquante films hollywoodiens, disponibles en location au prix préférentiel de deux euros en définition standard et trois euros en haute définition par film. Cette offre s’arrêtera à la fin du mois, le dimanche 28 août pour être précis. De quoi voir ou revoir tranquillement chez vous des classiques du cinéma américain tels que La Huitième femme de barbe-bleu de Ernst Lubitsch, Fenêtre sur cour et Sueurs froides de Alfred Hitchcock, La Soif du mal de Orson Welles, Minnie and Moskowitz de John Cassavetes, Duel de Steven Spielberg, Do the Right Thing de Spike Lee, Barton Fink des frères Coen, Gladiator de Ridley Scott et Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry.

Fat City © 1972 Jack Gereghty / RaStar Pictures / Columbia Pictures / Sony Pictures Releasing France Tous droits réservés

Il n’y a tout simplement rien à redire à cette sélection-ci de LaCinetek ! Si, éventuellement que la variété des sports inclus pourrait être un peu plus large, les éternelles disciplines populaires de la boxe et du foot prenant quand même une place assez importante ici. Mais sinon, les sélectionneurs ont une fois de plus fait preuve d’éclectisme à la fois en termes de genres, de périodes et de pays. Alors que les films les plus connus, Coup de tête côté français et Raging Bull côté américain, devraient remplir leur rôle d’attrait pour un public que l’on craint pas être si nombreux en ce mois de vacances en France, en Belgique et au Luxembourg, il convient absolument de se plonger davantage dans cette liste de films passionnante.

Deux documentaires signés par les maîtres Werner Herzog et Jean-Luc Godard, deux films plutôt obscurs des autres génies du Septième art qu’étaient Alfred Hitchcock et Abbas Kiarostami, avec en prime tout l’éventail du cinéma américain, entre les acrobaties burlesques de Buster Keaton jusqu’à l’oisiveté délétère filmée par Larry Clark, en passant par une œuvre atypique de John Huston : vos soirées et vos nuits de sport filmique seront définitivement bien remplies. En prime, vous aurez droit à un onzième film, le court-métrage documentaire sur le ski Envol de Daisy Lamothe.

Enfin, il serait injuste de ne pas citer la perle sans doute la plus rare de la sélection, le film tchèque Le Boxeur et la mort de Peter Solan, avec l’acteur Manfred Krug, autrefois très connu en Allemagne pour ses rôles à la télévision, dont le plus grand succès international au cinéma était intervenu en 1966 avec La Trace des pierres de Frank Beyer.

Gasherbrum La Montagne lumineuse © 1985 Werner Herzog Filmproduktion / Potemkine Films Tous droits réservés

La sélection « C’est sport ! » du mois d’août 2022

Le Boxeur et la mort (Tchécoslovaquie / 1963) de Peter Solan, avec Stefan Kvietik et Manfred Krug

Coup de tête (France / 1979) de Jean-Jacques Annaud, avec Patrick Dewaere et France Dougnac – César du Meilleur acteur dans un second rôle à Jean Bouise en 1980

Fat City (États-Unis / 1972) de John Huston, avec Stacy Keach et Jeff Bridges

Gasherbrum La Montagne lumineuse (Allemagne / 1985) de Werner Herzog

JLG / JLG Autoportrait de décembre (France / 1994) de Jean-Luc Godard

JLG / JLG Autoportrait de décembre © 1994 Peripheria / Gaumont / Pyramide Distribution Tous droits réservés

Le Passager (Iran / 1974) de Abbas Kiarostami, avec Hassan Darabi et Masud Zandbegleh

Raging Bull (États-Unis / 1980) de Martin Scorsese, avec Robert De Niro et Cathy Moriarty – Oscars du Meilleur acteur à Robert De Niro et du Meilleur montage en 1981

Le Ring (Royaume-Uni / 1927) de Alfred Hitchcock, avec Carl Brisson et Lillian Hall Davis

Sportif par amour (États-Unis / 1927) de James W. Horne, avec Buster Keaton et Anne Cornwall

Wassup Rockers (États-Unis / 2005) de Larry Clark, avec Jonathan Velasquez et Francisco Pedrasa

Sportif par amour © 1927 Joseph M. Schenck Productions / United Artists / Théâtre du Temple Distribution
Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici