Cycle « Amour, amours » sur LaCinetek en février 2023

0
726

Carmin profond © 1996 Ivania Films / Wanda Films / Les Productions Traversière / MK2 Films Tous droits réservés

La Saint-Valentin a beau être passée, ce n’est pas une raison pour ne pas laisser libre cours aux sentiments amoureux à l’approche du printemps ! Heureusement, LaCinetek tient encore à la disposition des retardataires dix films qui célèbrent, chacun à sa façon, le plus beau des sentiments. Son nouveau cycle « Amour, amours » est encore disponible jusqu’au jeudi 9 mars. Il vous reste donc près de deux semaines pour tomber amoureux de ces œuvres intemporelles, voire de les faire découvrir à la personne dans votre cœur. Rien de plus simple que de vivre par écran interposé ces leçons romantiques, puisque la formule de la sélection du mois de LaCinetek n’a point changé : pour moins de trois euros par mois ou trente euros par an, vous pourrez profiter d’un accès illimité à ces films sur le site de LaCinetek ou bien sur son application.

Également dans l’actualité de la plateforme fondée par Pascale Ferran, Laurent Cantet et Cédric Klapisch : jusqu’à la fin du mois, le 28 février, le premier long-métrage réalisé par Jean-François Stévenin, Passe-montagne, sera proposé au tarif préférentiel de location en définition standard à deux euros et en haute définition à trois euros, dans le cadre du ciné-club. Une autre offre promotionnelle, cette fois à l’occasion de la rétrospective à la Cinémathèque Française et de la ressortie des films de Bertrand Tavernier, propose jusqu’au 2 mars trois de ses films (La Mort en direct, Coup de torchon et Un dimanche à la campagne) au prix par film de deux euros à la location et de cinq euros à l’achat.

Lady Chatterley © 2006 Nathalie Eno / Maïa Films / arte France Cinéma / Saga Film / Les Films du Lendemain /
Ad Vitam Distribution Tous droits réservés

Est-ce d’amour ou de sexe qu’on parle dans cette sélection éclectique de LaCinetek ? Certainement des deux, avec une liberté des mœurs croissante au fur et à mesure que l’année de production s’approche des années 2000. En même temps, quel choc serait-ce de voir Irene Dunne et Charles Boyer à la fin des années 1930 s’adonner à des actes sexuels aussi libres et joyeux que ceux filmés sans gêne soixante-dix ans plus tard par John Cameron Mitchell dans le magistral Shortbus ? Pour une fois, des films assez récents constituent le gros du cycle, à travers des regards résolument modernes de cinéastes aussi représentatifs du cinéma contemporain que Xavier Dolan, Michel Gondry et Pascale Ferran.

Ce qui ne signifie nullement que le cinéma soi-disant classique soit complètement oublié sur cette plateforme à la vocation patrimoniale. Pour preuve, vous pourriez suivre chastement les ébats de Dunne et Boyer dans la première version de Elle et lui ou bien revenir sur la quatrième Palme d’or française au Festival de Cannes, Une aussi longue absence de Henri Colpi. Légèrement moins anciens et par conséquent plus explicites dans leurs propos amoureux, le Suédois Roy Andersson, l’Italien Federico Fellini et le Français Robert Guédiguian vous feront faire un tour d’Europe au septième ciel.

Marius et Jeannette © 1997 Agat Films et Cie / La Sept Cinéma / Diaphana Distribution Tous droits réservés

La sélection « Amour, amours » du mois de février 2023

A Swedish Love Story (Suède / 1970) de Roy Andersson, avec Ann-Sofie Kylin et Rolf Sohlman
Les Amours imaginaires (Canada / 2010) de Xavier Dolan, avec Monia Chokri et Niels Schneider
Carmin profond (Mexique / 1996) de Arturo Ripstein, avec Daniel Gimenez Cacho et Regina Orozco
Le Casanova de Fellini (Italie / 1976) de Federico Fellini, avec Donald Sutherland et Tina Aumont – Oscar des Meilleurs costumes en 1977
Elle et lui (États-Unis / 1939) de Leo McCarey, avec Irene Dunne et Charles Boyer

Shortbus © 2006 Think Film / Fortissimo Films / Bac Films Tous droits réservés

Lady Chatterley (France / 2006) de Pascale Ferran, avec Marina Hands et Jean-Louis Coulloc’h – 5 César en 2007 dont celui du Meilleur Film et de la Meilleure actrice à Marina Hands
Marius et Jeannette (France / 1997) de Robert Guédiguian, avec Ariane Ascaride et Gérard Meylan – César de la Meilleure actrice en 1998 à Ariane Ascaride
La Science des rêves (France / 2006) de Michel Gondry, avec Gael Garcia Bernal et Charlotte Gainsbourg
Shortbus (États-Unis / 2006) de John Cameron Mitchell, avec Paul Dawson et Sook-yin Lee
Une aussi longue absence (France / 1961) de Henri Colpi, avec Alida Valli et Georges Wilson – Palme d’or au Festival de Cannes en 1961

Une aussi longue absence © 1961 Procinex / Société Cinématographique Lyre / Galatea Film Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici