Comédie Critiques de films Drame — 29 décembre 2015
Critique : The Big Short : le Casse du siècle

The Big Short Le Casse du siecle affiche du film 2015The Big Short : le Casse du siècle

USA, 2015
Titre original : The Big Short
Réalisateur : Adam McKay
Scénario : Adam McKay
Acteurs : , , ,
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 2h11
Genre : Drame , Comédie , documentaire
Date de sortie : 23 décembre 2015

Note : 4/5

Une affiche ratée, un thème complexe et pas forcement vendeur (la crise des subprimes), un réalisateur pas habitué à ce genre de film, un casting cinq étoiles qui ne colle pas avec le type de film, une sortie en salle deux jours avant Noël. The Big Short : le Casse du siècle part avec de sérieux handicaps, et pourtant la surprise est totale !

Synopsis : Wall Street. 2005. Profitant de l’aveuglement généralisé des grosses banques, des medias et du gouvernement, quatre outsiders anticipent l’explosion de la bulle financière et mettent au point… le casse du siècle ! Michael Burry, Mark Baum, Jared Vennett et Ben Rickert : des personnages visionnaires et hors du commun qui vont parier contre les banques … et tenter de rafler la mise !

The-Big-Short-carell_gosling

Un mélange de genre efficace

The Big Short : le Casse du siècle est un savant mélange entre un docu-fiction, un drame et une comédie. Adam McKay, habitué aux comédies assez lourdes (Very Bad Cops, Frangins malgré eux) dévoile ici un talent certain pour la narration. La véritable force du film étant de raconter des faits complexes qui utilisent une terminologie technique (la finance) avec une simplicité déconcertante. Pour introduire un nouveau terme, Adam McKay incruste une scène d’explication, complètement coupée de la narration, et souvent drôle, qui permet par la suite de comprendre l’intrigue sans difficulté. Cette facette pédagogique du film sort des sentiers battus et était inévitable pour que des néophytes comprennent l’intrigue.

Difficile de classer le film, ce qui pouvait être une faiblesse est savamment orchestrer et en fait l’un des points fort du film. Le docu-fiction permet de pousser l’investigation mais pêche souvent par son coté trop sérieux. The Big Short propose un aspect clairement tourné vers la comédie qui le fait sortir de la case « film d’Arte » et le rend cool. Et pour couronner le tout, le film dispose d’un casting XXL avec des acteurs bons, impliqués et qui apporte un réel plus à l’oeuvre. Christian Bale est un sociopathe, Steve Carell un homme révolté, Ryan Gosling un Monsieur Loyal machiavélique, Brad Pitt un repenti bienveillant, etc.)

L’effondrement de l’économie devient drôle

The Big Short est composé de plusieurs séquences (sorte de sketches) qui mettent en scène des acteurs clés de la finance, sur une période de plusieurs années, qui ont anticipé l’explosion de la bulle financière. Les personnages sont très différents les uns des autres et ont de commun uniquement leurs cotés narcissiques. Cette cacophonie d’individus prêt à tout pour rafler la mise et tirer profit de cette crise inévitable est délicieuse à suivre.

L’intrigue est drôle, elle donne parfois une sensation de légèreté mais le fond reste grave et le ton corrosif. Cette bande de pourris que tout oppose devient attachante. Quel plaisir de les voir parier contre les vilaines banques et réussir à renverser la situation. On assiste progressivement à la dégringolade de l’économie mondiale et aux aberrations du système de surconsommation américain avec le sourire en se disant que les banques se sont faites piéger un minimum par ces magnat de la finance.

FILM-THE_BIG_SHORT_37882487

Conclusion

Véritable surprise de cette fin d’année, The Big Short : le Casse du siècle est un film déjanté, corrosif, intelligent et brillamment interprété.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=4uzwIX2Pi8c[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles