Critique : Nostalgia

0
1057

Nostalgia

Italie : 2022
Titre original : –
Réalisation : Mario Martone
Scénario : Mario Martone, Ippolita di Majo d’après le roman d’Ermanno Rea
Interprètes : Pierfrancesco Favino, Tommaso Ragno, Francesco Di Leva
Distribution : ARP Sélection
Durée : 1h57
Genre : Drame
Date de sortie : 4 janvier 2023

4/5

Synopsis : Après 40 ans d’absence, Felice retourne dans sa ville natale : Naples. Il redécouvre les lieux, les codes de la ville et un passé qui le ronge.

Retour à Naples

Petit à petit, le mot « nostalgie » a perdu sa signification d’origine pour définir de façon plus générale une forme de mélancolie, de tristesse liée à des choses passées. En fait, étymologiquement, le mot « nostalgie » provient du grec ancien nóstos, le retour, et álgos, la douleur. Sa signification d’origine, c’est donc ce qu’on appelle aujourd’hui le mal du pays. Et c’est exactement ce que ressent Felice Lasco lorsqu’il se retrouve de nouveau à Naples, une ville  qu’il avait quittée 40 ans auparavant, âgé alors de 15 ans, sans jamais y retourner depuis. Originaire du quartier de Rione Sanità, l’un des quartiers les plus dégradés de Naples, un quartier où la Camorra est bien installée, Felice Lasco est un napolitain de naissance qui, après avoir vécu au Liban, puis en Afrique du Sud, puis au Caire, a ressenti le besoin de revoir sa mère, une femme aujourd’hui très âgée, qui n’y voit plus très bien et qui n’a plus toute sa tête. Felice est marié, il est chef d’entreprise et il s’est converti à l’Islam. Avec ces 40 années loin de Naples, il a non seulement perdu l’accent de la ville mais aussi ses codes. Sa mère mise à part, Felice ressent aussi le besoin de revoir Oreste Spasiano, son ami d’enfance, celui avec qui il avait monté le coup qui a mal tourné et qui l’a amené à fuir Naples et sa région. Un problème toutefois : Oreste est devenu le chef de la Mafia locale, il arme les enfants du quartier, un prêtre, Don Luigi, se bat contre lui à ce sujet et rencontrer Oreste peut s’avérer très dangereux.

Depuis son premier film, Mort d’un mathématicien napolitain, sorti en 1992, le cinéma de Mario Martone, né à Naples il y a 63 ans, s’est très souvent concentré sur sa ville de naissance, avec une prédilection pour le retour d’un personnage dans cette ville, avec l’idée, justement, que ce personnage n’appartient plus à cette ville de naissance. Mario Martone a vu 4 de ses films sélectionnés à Cannes : L’amour meurtri en compétition en 1995, Teatro di guerra à Un Certain Regard en 1998, L’odeur du sang à la Quinzaine des Réalisateurs en 2004 et Nostalgia en compétition en 2022. Nostalgia, adaptation d’un roman d’Ermanno Rea paru en 2016, plonge le spectateur dans un quartier dans lequel, sans trop savoir pourquoi, on ne se sent pas en sécurité. Certes, l’atmosphère est trouble, les scènes sont souvent nocturnes, mais, presque tout du long, on ne voit pas vraiment d’acte délictueux. Et, se promenant dans ce quartier, un homme qui s’efforce de retrouver son passé, un homme avec lequel on entre en empathie et qui est interprété par un immense acteur, Pierfrancesco Favino. Il y a 3 ans, il était Tommaso Buscetta dans Le traitre de Marco Bellochio, film en compétition à Cannes, et beaucoup voyaient en lui le récipiendaire du Prix d’interprétation masculine. Il ne l’a pas été. Avec son interprétation magistrale de Felice Lasco dans Nostalgia, l’injustice se répète, le prix allant à Song Kang-ho dans Les Bonnes Étoiles. Il faut noter que si Mario Martone l’a choisi pour interpréter ce personnage de napolitain revenant dans sa ville après quarante années d’exil, c’est, en plus de ses qualités, parce qu’il est … romain et que ces 40 années loin de Naples avaient forcément transformé sa langue. Quant à l’atmosphère trouble évoquée plus haut, elle doit beaucoup à Paolo Carnera, le Directeur de la photographie. Est-ce lui ou est-ce le réalisateur qui a eu la très bonne idé de passer au format carré pour tous les flashbacks sur la jeunesse de Felice et de Oreste ?


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici