Comics : Stranger Things – Dungeons & Dragons

0
720

Stranger Things – Dungeons & Dragons


États-Unis : 2020
Titre original : Stranger Things – Science Camp
Auteurs : Jody Houser (scénario), Edgar Salazar (dessins)
Genre : Comics, Fantastique
Éditeur : Mana Books
Traduction : Sarah Grassart
Date de sortie : 3 juin 2021
Nombre de pages : 112

Note : 4/5

Asseyez-vous à la table des quatre garçons de Hawkins tandis qu’ils découvrent ensemble les monstres légendaires et les aventures épiques du jeu de rôle Dungeons & Dragons. Bien avant que le terrifiant Démogorgon n’emmène l’un d’entre eux dans le Monde à l’Envers, Mike, Lucas et Will se lient avec Dustin pour la première fois, au cours du jeu qui définira leur enfance. Le groupe va se souder à travers une histoire commune et des quêtes périlleuses, qui leur apprendront des leçons importantes sur l’amitié et les aideront à trouver le courage de résister aux petites frappes qui empoisonnent leur quotidien…

Les comics consacrés aux personnages de la franchise Netflix Stranger Things se suivent maintenant sur un rythme régulier. Le plus étonnant est que les mini-séries confiées par Dark Horse Comics à une poignée de leurs artistes « maison » parviennent quasiment à chaque fois à développer des styles graphiques et des tonalités radicalement très différents les unes des autres, et chacune d’entre elle parvient, le plus souvent, à trouver sa propre singularité, son propre souffle, tout en entretenant son propre rapport – plus ou moins ténu – avec la série TV d’origine.

En France, c’est Mana Books qui nous propose de suivre les aventures de Mike, Dustin, Will et les autres sous forme de comics, en sortant ce mois-ci son septième recueil de comics Stranger Things. Toujours édité en grand format, avec une couverture cartonnée du meilleur effet, ce nouveau volume, intitulé Stranger Things – Dungeons & Dragons, regroupe les quatre épisodes de cette mini-série parue aux États-Unis entre novembre 2020 et février 2021.

S’éloignant volontairement de la mythologie créée au fil des trois saisons de Stranger Things, Stranger Things – Dungeons & Dragons s’en approprie habilement une autre : celle du célèbre jeu Donjons et Dragons, l’un des tout premiers jeux de rôle sur table de genre médiéval-fantastique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est enthousiasmant ! Se sentant peut-être un peu moins pieds et poings liés par les codes de la série des frères Duffer, la scénariste de cette mini-série Jody Houser nous livre en effet ici, en collaboration avec Jim Zub, sa meilleure incursion dans le petit monde d’Hawkins.

De très loin supérieur à tous les comics liés à la franchise jusqu’ici disponibles en France, Stranger Things – Dungeons & Dragons parvient à créer des liens habiles avec les événements des différentes saisons du show, tout en racontant tout autre chose – la fantaisie est de mise, l’histoire et son évolution suivant un découpage en quatre parties distinctes sont bien construits, et l’ensemble s’avère une excellente surprise.

Bien sûr, les deux scénaristes prennent de petites libertés avec l’univers Stranger Things tel qu’on le connaît, et il ne faudra pas s’attendre ici à retrouver le monde à l’envers, le Démogorgon ou les Démochiens – la mythologie de la série ne sera présente qu’en arrière-plan, en étant d’ailleurs parfois amenée de façon très subtile, sans jamais donner l’impression d’avoir été « rajoutée » pour coller à l’univers ou à l’évolution des personnages au fil des trois saisons du show.

Pour autant, en bifurquant vers un récit complètement différent, Stranger Things – Dungeons & Dragons parvient à trouver une fraîcheur assez inédite, qui d’ailleurs se retrouvera également dans le dessin de Jim Zub, très joli, dynamique et expressif, et proposant beaucoup plus de détails et des arrière-plans beaucoup plus fournis que ses collègues ayant jusqu’ici travaillé sur les comics Stranger Things. Bref, on ne peut que saluer le travail et l’implication passionnée de Jody Houser et Jim Zub sur ce petit trésor de comic-book. On tient en effet entre les mains presque 100 pages de bonheur – oui, c’est un « gros » comics – qui devraient être amenées à être lues puis relues au fil des ans, avec un plaisir sans cesse renouvelé. On est assez impatients de voir où les auteurs nous emmèneront par la suite…

Un mot sur l’éditeur : Depuis 2017, Mana Books célèbre le jeu vidéo sous toutes ses formes, au travers de ses licences les plus importantes. Beaux-livres, bandes dessinés, romans, essais, guides : en partenariat avec des acteurs incontournables du marché tels que Square Enix, Konami ou Blizzard, Mana Books propose un catalogue éclectique dédié à des univers vidéoludiques salués par la critique et plébiscités par les fans.

Source des images : ManaBooks.com et DarkHorse.com / Tous droits réservés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici