Chained

0
781
miam

afficheChained

États-Unis : 2012
Titre original : –
Réalisateur : Jennifer Chambers Lynch
Scénario : Jennifer Chambers Lynch, Damian O’Donnell
Acteurs : Vincent D’Onofrio, Eamon Farren, Julia Ormond
Distribution : –
Durée : 1h34
Genre : Thriller
Date de sortie : Prochainement

Globale : [rating:2][five-star-rating]

Chained vient d’être récompensé au Festival International de Sitges en décrochant le prix spécial du jury et pour l’acteur Vincent D’Onofrio celui du meilleur acteur. Le film de Jennifer Chambers Lynch (Surveillance, 2008) est propulsé sur le haut d’un podium très convoité. Chained n’est pourtant pas un chef d’œuvre !

SynopsisUne femme et son jeune fils sont kidnappés par un chauffeur de taxi, qui s’avère être un tueur en série. Durant plusieurs années, il séquestre le jeune garçon…

miam

Un tueur avec la série de tous les clichés

Chained suit un scénario simple : un tueur en série kidnappe un jeune garçon et sa mère. Cette dernière éliminée, il séquestre dans sa maison isolée sa jeune victime. Enchaîné au pied, il lui attribue les taches rebutantes en continuant ses meurtres. L’énormité absolue de Chained est de s’attarder sur la personnalité du tueur et de resservir les clichés les plus tenaces. A sa marginalité, sa misogynie et violence, le tueur est torturé par un trauma d’enfance ! Bien sûr, il ne peut être que l’aboutissement de la maltraitance et des infamies parentales infligées durant son enfance. Des flash-back viennent étoffer ce portrait. Le tueur en série fait donc des cauchemars violents et exorcise sa castration passée en multipliant les enlèvements et meurtres ! Cet angle sur la psyché du tueur plombe complètement l’impact horrifique du film. Reste ainsi à voir un défilé de jeunes femmes dont le sort est sans surprise scellé en finissant dans une fosse.

enfant

Un film sur une béquille : l’interprétation

L’axe le plus intéressant se trouve dans l’évolution de la relation entre l’enfant kidnappé et le tueur. Heureusement, le jeu brillant et talentueux des acteurs vient sauver le film du marasme. Vincent D’Onofrio (Little New York; Sinister) donne toute la crédibilité nécessaire au tueur psychopathe. L’enfant qu’il surnomme « lapin » devenu adolescent est interprété par Eamon Farren (X de John Hewitt en 2011 ; la série Band of Brothers). Proie impuissante réduit à l’obéissance, il est confronté à un parcours initiatique forcé : l’apprentissage macabre au meurtre. Abreuvé de livres sur l’anatomie, le tueur entend le faire passer à l’acte en étant son maître initiatique. Il se heurte à une puissante résistance du jeune homme. De cette dualité entre le bien et le mal, ressortent quelques scènes déstabilisantes. Mais ce fil conducteur tient tout juste en haleine. Le film réserve un revirement et un final dont il faut laisser la surprise, à défaut d’être plus consistant.

 

Résumé

Chained inclus la caricature du tueur en série qui a droit à son divan psychanalytique. La relation de subordination avec sa jeune victime qui s’oppose au macabre apprentissage est bien le seul intérêt du film. Sur cette thématique assez rare et perverse, Chained peut faire quand même son effet. Mais c’est sans commune mesure par rapport à l’effroyable et excellent Bereavement de Steven Mena !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=7WZ70gEPvoE[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici