César 2015 : pronostics nominations

0
102
nominations

Contrairement à d’autres années, ces pronostics pour la prochaine édition des sont peu aisées, avec un nombre limité de films dominants (les deux Saint Laurent, Timbuktu, Samba…) et beaucoup de films au potentiel plus ou moins grand. Certains films attendus ont réalisé de relatives contre-performances mais au final dans les catégories reines une bonne douzaine de candidats sont crédibles. D’autres années, une comédie d’auteur populaire comme Gemma Bovery aurait aisément pu se retrouver portée par la performance de Fabrice Luchini (comme Alceste à bicyclette l’an dernier) avec des citations pour son acteur principal mais aussi pour son scénario signé Anne Fontaine (déjà citée trois fois dans cette catégorie) et Pascal Bonitzer d’après le roman graphique de Posy Simmonds, Elsa Zylberstein en second rôle fofolle et pour la musique de Bruno Coulais qui a (on l’espère) plus de chance d’être cité pour sa superbe partition pour le film d’animation Le Chant de la mer. Même chose pour Samba de Nakache & Toledano (9 nominations avec Intouchables) et Yves Saint-Laurent de Jalil Lespert qui risquent de perdre des nominations si longtemps après leurs sorties respectives.

 
Habitué des César, Alain Resnais recevra-t-il une une neuvième et dernière nomination en tant que réalisateur pour son film testamentaire, Aimer, boire et chanter ? Souvent cinéaste fétiche des César, ses dernières œuvres ont été irrégulièrement citées : Coeurs avait reçu huit nominations mais avait été oublié en meilleur film, Les Herbes folles 4 dont meilleur film mais pas meilleur réalisateur et Vous n’avez encore rien vu avait été totalement zappé. Son chef décorateur fétiche (voir hommage) recevra-t-il lui aussi une dernière citation ? C’est hélas peu probable malgré sa belle collaboration avec le dessinateur de génie Blutch, sa dernière présence dans la compétition remontant à 2007 avec Coeurs.

 

Malgré leurs qualités respectives, La Chambre bleue de Mathieu Amalric, L’Amour est un crime parfait des frères Larrieu, Pas son genre de Lucas Belvaux ou Dans la cour de Pierre Salvadori devraient être les grands absents de cette cérémonie 2015. Ce n’est pas gagné non plus pour le prix Louis-Delluc 2014 Sils Maria du mal aimé Olivier Assayas (cité uniquement pour Carlos) ou Bird People de Pascale Ferran, césarisée pour Lady Chatterley. L’homme qu’on aimait trop d’André Téchiné devrait faire de la figuration. La Famille Bélier peut-il créer la surprise ? Difficile à prévoir, même si ses chances sont bien plus grandes que celles de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu? de Philippe de Chauveron, triomphe 2014 en salles, qui devrait faire chou blanc.

 

À noter encore, les films suivants sont éligibles dans les catégories du meilleur film français même s’ils ont représenté d’autres pays dans des compétitions internationales et certains d’entre eux pourraient créer la surprise. Verra-t-on Nicole Kidman ou Frank Langella nommés pour Grace de Monaco ? Peu probable, seuls les costumes ont de maigres chances de représenter le film d’ouverture de Cannes 2014. Sont également éligibles : Iranien de Mehran Tamadon, Benicio del Toro dans Paradise Lost d’Andrea di Stefano, Pasolini d’Abel Ferrara avec Willem Dafoe, Tom à la ferme de Xavier Dolan (mais pas ), Les Trois soeurs du Yunnan de Wang Bing et les cannois de Frederick Wiseman, Le Procès de Viviane Amsalem de Shlomi et Ronit Elkabetz ou Run de Philippe Lacote.

 

Aux côtés des quatre courts-métrages d’animation qui seront nommés (voir liste complète avec ce lien), six longs-métrages d’animation sont en lice pour trois places : Asterix et le Domaine des Dieux, Le Chant de la Mer, Conversation Animée avec Noam Chomsky de Michel Gondry, Jack et la Mécanique du Coeur et Tante Hilda. Un long et un court seront primés lors de la cérémonie. Les films francophones suivants peuvent être nommés dans toutes les catégories à l’exception du long-métrage français : , Baby Balloon, Le Chant de la Mer, Deux Jours Une Nuit, L’Étrange Couleur des larmes de ton corps, L’Expérience Blocher, , Je Te Survivrai, Le Monde nous appartient, , Le Sac de farine et Tom à la Ferme de Xavier Dolan. Les autres films francophones ne peuvent participer qu’à la catégorie du film étranger. Pourtant à l’exception de Marion Cotillard dans le film des Dardenne, je ne tente ces films dans aucune autre catégorie que celle du film étranger, questin d’expérience dans le domaine.

 
Voilà un peu plus au pif que d’autres années une liste de candidats possibles, dans l’ordre de probabilité, les titres en gras étant mes favoris pour gagner, au moins avant l’annonce des nominations ce mercredi 28 janvier 2015 qui devraient bouleverser la donne.

 

Meilleur film :

Saint Laurent de Bertrand Bonello

Timbuktu d’Abderrahmane Sissako

Hippocrate de Thomas Lilti

Bande de filles de Céline Sciamma

Diplomatie de Volker Schlondorff

Samba de Olivier Nakache et Eric Toledano

Adieu au langage de Jean-Luc Godard

Les candidats suivants les plus sérieux : Yves Saint Laurent de Jalil Lespert, Les Combattants de Thomas Cailley, Une nouvelle amie de François Ozon (ces trois premiers étant particulièrement crédibles), Bird People de Pascale Ferran et Eastern Boys de Robin Campillo. Moins probables : Marie Heurtin de Jean-Pierre Améris, Sils Maria d’Olivier Assayas, Aimer, boire et chanter d’Alain Resnais, Dans la cour de Pierre Salvadori, Pas son genre de Lucas Belvaux (un habitué), Maestro de Lea Fazer et les internationaux francophones cités ci-dessus Pasolini d’Abel Ferrara et Le Procès de Viviane Amsalem de Shlomi et Ronit Elkabetz.

Meilleur réalisateur :

Bertrand Bonello – Saint Laurent

Abderrahmane Sissako – Timbuktu

Céline Sciamma – Bande de filles

Volker Schlondorff – Diplomatie

Jean-Luc Godard – Adieu au langage

François Ozon – Une nouvelle amie

Olivier Assayas – Sils Maria

Meilleur acteur :

Gaspard Ulliel – Saint Laurent

Pierre Niney – Yves Saint Laurent

Guillaume Canet – La Prochaine fois je viserai le coeur

Olivier Raboudin – Eastern Boys

Romain Duris – Une nouvelle amie

Omar Sy – Samba

André Dussolier et/ou Niels Arestrup – Diplomatie
Autres candidats possibles (sans ordre): Willem Dafoe (Pasolini), Gustave Kervern (Dans la cour), Vincent Lacoste (Hippocrate), Fabrice Luchini (Gemma Bovery), Jean Dujardin (La French)

Meilleure actrice :

Angélique Litzenburger – Party Girl

Adèle Haenel – Les Combattants

Charlotte Gainsbourg – Samba

Isabelle Carré – Marie Heurtin

Marion Cotillard – Deux jours, une nuit

Juliette Binoche – Sils Maria

Scarlett Johansson – Lucy
Autres candidates possibles (sans ordre): Ariane Ascaride (Les Héritiers), Ronit Elkabetz (Le Procès de Viviane Amsalem), Catherine Deneuve (Dans la cour), Emilie Dequenne (Pas son genre), Anaïs Demoustier (Bird People et Une nouvelle amie), Sandrine Kiberlain (Elle l’adore), Gemma Arterton (Gemma Bovery) et Céline Sallette (Geronimo). On ne manque pas de bonnes actrices dans de bons rôles en France…

Meilleur scénario original :

Hippocrate

Timbuktu

Les Combattants

Maestro

et par ordre de probabilité : Une Nouvelle amie, Party Girl, Bird People, Eastern Boys, Tonnerre

Meilleure adaptation :

Samba

Diplomatie

Astérix et le Domaine des dieux

Respire

Aimer, boire et chanter ou La Chambre bleue

Meilleur second rôle masculin :

Reda Kateb – Hippocrate

Guillaume Gallienne – Yves Saint Laurent

Michael Lonsdale – Maestro

Louis Garrel et/ou Jérémie Rénier – Saint Laurent

Eric Elmosnino – La Famille Bélier

Possibles : Bernard Menez (Tonnerre), Tahar Rahim (Samba), Gilles Lellouche ()

Meilleur second rôle féminin :

Adèle Haenel – L’homme qu’on aimait trop

Izia Higelin et/ou Hélène Vincent – Samba

Brigitte Catillon – Marie Heurtin

Elsa Zylberstein – Gemma Bovery

Claude Gensac – Lulu femme nue

Possibles : Kirsten Stewart (Sils Maria), Léa Drucker (La Chambre bleue), Dominique Sanda (Un beau dimanche)

Meilleur premier film :

Party girl

Les Combattants

Qu’allah benisse la france

Tonnerre

Elle l’adore

Le Sens de l’humour

Meilleur espoir masculin :

Kévin Azaïs dans Les Combattants

Kirill Emelyanov dans Eastern Boys

Pierre Rochefort dans Un beau dimanche

Daniil Vorobjev dans Eastern Boys

Marc Zinga dans Qu’Allah benisse la france

Meilleur espoir féminin :

Lou de Laâge et/ou Joséphine Japy dans Respire

Assa Sylla et/ou Karidja Touré dans Bande de filles

Ariane Labed dans Fidelio, l’odyssée d’Alice

Louane Emera dans La Famille Bélier

Ariana Rivoire dans Marie Heurtin

Meilleur film étranger :

de Pawel Pawlikowski

Boyhood de Richard Linklater

de Wes Anderson

Gone girl de David Fincher

Under the skin de Jonathan Glazer
quota francophone :

Mommy de Xavier Dolan

Deux jours, une nuit des frères Dardenne

Possibles : , Winter sleep, Philomena, Le Vent se lève, Dallas Buyers Club, Léviathan

Meilleur documentaire :

Caricaturistes – Fantassins de la démocratie de Stéphanie Valloatto

de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado

de Julie Bertuccelli

Au bord du monde de Claus Drexel

National Gallery de Frederick Wiseman

Possibles : Les Trois soeurs du Yunnan de Wang Bing, de Yves Jeuland et Iranien de Mehran Tamadon

Meilleure musique :

Yves Saint-Laurent – Ibrahim Maalouf

Timbuktu – Amin Bouhafa

Samba – Ludovico Einaudi

L’homme qu’on aimait trop – Benjamin Biolay

Le Chant de la mer – Bruno Coulais

Meilleure photo :

Saint Laurent

Timbuktu

Bande de filles

Adieu au langage

Bird People

Possibles : Samba, Sils Maria, Yves Saint Laurent, La Belle et la bête

Meilleur montage :

Saint Laurent

Party girl

Les Combattants

Adieu au langage

La French

Possibles : Samba, Bande de filles, Lucy, Sils Maria

Meilleurs décors :

Saint Laurent

Yves Saint Laurent

Diplomatie

Aimer, boire et chanter

La Belle et la bête

Meilleurs costumes :

Saint Laurent

Yves Saint Laurent

Diplomatie

La Belle et la bête

Jacky au royaume des filles

possible : Grace de Monaco

Meilleur son :

Saint Laurent

Yves Saint Laurent

Les Combattants

Samba

Lucy

Possibles : Eden, La French, Timbuktu

Meilleur court-métrage :

Où je mets ma pudeur de Sébastien Bailly

La virée à Paname de Carine May et Hakim Zouhani

Les jours d’avant de Karim Moussaoui

Molii de Mourad Boudaoud, Carine May, Yassine Qnia et Hakim Zouhani

Inupiluk de Sébastien Betbeder

Meilleur film d’animation :

Long-métrage :

Astérix et le domaine des dieux

Le chant de la mer

Minuscule – La vallée des fourmis perdues
Court-métrage :

La Bûche de Noël de Stéphane Aubier et Vincent Patar

La Petite Casserole d’Anatole d’Eric Montchaud

Tempête sur Anorak de Paul Cabon

Man on the chair de Dahee Jeong

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici