Carrefour de l’animation : c’est parti !

0
653
Unicorn Wars © UFO Distribution

Le rendez-vous annuel du Forum des Images consacré à l’animation s’est ouvert hier soir avec Misaki no Mayoiga (The House of the Lost on the Cape) de Shinya Kawatsura, l’adaptation du roman de Sachiko Kashiwaba. Ce drame animé s’inscrit dans un travail de mémoire autour de la tragédie de Fukushima de 2011, « Continuing Support Project 2011+10 ». Ce projet réunit trois studios d’animation situés dans les environs où la tragédie a frappé durablement le pays. Le réalisateur suit le quotidien d’une jeune fille de dix-sept ans qui a perdu ses proches et est accueillie au sein d’une nouvelle famille dans une vieille maison avec vue sur la mer.

Cette avant-première était précédée du vernissage de l’exposition consacrée au travail préparatoire à la création du belliqueux et savoureux Unicorn wars, nouveau long-métrage de l’auteur de Psiconautas. En avant-première ce dimanche 11 décembre à 21h, avec ce samedi une rencontre avec Alberto Vázquez à 17h qui reviendra sur la genèse de cette guerre entre bisounours et licornes en mode Full Metal Jacket.

Flow © Sacrebleu Dream Well Ciné-Liité.jpg

Le prodige letton Gints Zilbalodis (Ailleurs, extraordinaire film apocalyptique métaphysique tourné en solitaire) viendra lui le 15 décembre pour présenter son deuxième long-métrage, Flow, en Work In Progress, l’histoire d’un chat obstiné mais peureux tentant de survivre à une inondation d’ampleur mondiale.

Jusqu’au jeudi 15 décembre, ce sont ainsi de nombreux rendez-vous autour de l’animation qui seront proposés. Yasuhiro Yoshiura présentera deux films sortis en salles en France : Patema et le monde inversé le lundi 12 décembre à 14h et Sing a Bit of Harmony le mercredi 14 à 20h30, séance précédée d’une longue rencontre à 16h30. L’animation japonaise sera présente également dans le cadre d’une projection de Goodbye d’Atsuko Ishizuka et la plateforme Crunchyroll est invitée pour une carte blanche ce samedi à 21h. Asie encore avec la présentation du coréen Chun Tae-il: A Flame That Lives On de Hung Jun-Pyo autour de la lutte des classes dans les années 60, là encore ce samedi à 15h.

© Patrick Bokanowski

Légende du cinéma expérimental, Patrick Bokanowski fera l’objet d’une séance rétrospective en sa présence ce samedi à 20h30, avec des courts-métrages tournés entre 1974 et 2022. Parmi les autres événements de cette semaine qui s’annonce riche en découvertes, Pierre Földes accompagnera Saules Aveugles, femme endormie, adaptation de six nouvelles de Haruki Murakami le dimanche 11 à 18h. Avant-premières encore avec L’Île d’Anca Damian, drame musical librement adapté de Robinson Crusoé pour évoquer les migrants aujourd’hui le lundi 12 à 20h ; Interdit aux chiens et aux italiens d’Alain Ughetto le mardi 13 à 14h pour ceux d’hier et le même jour à 20h30 Aurora, l’étoile arménienne, un documentaire animé d’Inna sur Aurora Mardigagnan, survivante du génocide arménien expatriée à Hollywood au temps de l’âge d’or du muet.

L‘intégralité du programme, qui inclut aussi plusieurs programmes de courts-métrages (dont une soirée consacrée aux courts contemporains le mercredi 14 à 20h) est à découvrir sur le site du Forum des Images.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici