Cannes 2021 : la compétition

0
430

© 2021 Serge Arnal / Festival de Cannes Tous droits réservés

La 74ème édition du Festival de Cannes aura bel et bien lieu. Enfin, on n’est jamais tout à fait à l’abri d’un revirement pandémique de dernière minute. Mais tout porte désormais à croire que le monde du cinéma pourra se retrouver comme prévu du côté de la Croisette, en mode canicule d’été, entre le mardi 6 et le samedi 17 juillet prochains. La traditionnelle conférence de presse de la sélection officielle a eu lieu ce matin à l’UGC Normandie sur les Champs-Elysées à Paris. Tandis que le président du festival Pierre Lescure et son délégué général Thierry Frémaux avaient dû se prêter à l’exercice sans public l’année dernière, en ce début du mois de juin 2021, certains journalistes ont pu suivre en direct et sur place l’annonce, également transmise sur les réseaux sociaux.

Parmi les nouveautés à signaler, l’inauguration d’un multiplexe dans la banlieue de La Bocca, dont quatre salles seront dédiées aux projections de la sélection pendant le festival. De même, une nouvelle section Cannes Premières vient enrichir le programme, alors que l’objectif de Un certain regard devrait se recentrer sur sa vocation première, de promouvoir des découvertes et des films artistiquement exigeants. Enfin, le contexte sanitaire international pèsera tout de même encore un peu sur les festivaliers. Ceux-ci devront apparemment se faire tester tous les deux jours, s’ils ne sont pas encore complètement vaccinés.

Drive My Car © 2021 Culture Entertainment / Bitters End / Diaphana Distribution Tous droits réservés

En tout cas, le jury du président Spike Lee aura fort à faire avec la bonne vingtaine de films retenus en compétition par l’équipe de Thierry Frémaux. Venues des quatre coins du globe, ces œuvres reflètent en effet ce qui s’est fait de mieux pendant ces douze à dix-huit derniers mois, depuis le dernier Festival de Cannes en mai 2019.

De nombreux cinéastes déjà récompensés font ainsi leur grand retour. Trois lauréats d’une Palme d’or à Cannes : Nanni Moretti pour La Chambre du fils en 2001, Apichatpong Weerasethakul pour Oncle Boonmee en 2010 et Jacques Audiard pour Dheepan en 2015. Et autant de gagnants de la récompense suprême chez la concurrence berlinoise : Asghar Farhadi pour Une séparation en 2011, Ildiko Enyedi pour Corps et âme en 2017 et Nadav Lapid pour Synonymes il y a deux ans seulement. Aucun représentant placé dans le passé au sommet de la reconnaissance à la Mostra de Venise n’est par contre à signaler.

Côté français, on retrouve de même quelques habitués. Comme François Ozon et sa quatrième sélection en compétition après celle de Swimming Pool en 2003, puis Jeune et jolie et L’Amant double, Leos Carax auparavant invité deux fois en haut des marches avec Pola X et Holy Motors, Catherine Corsini qu’on avait vue la dernière fois à ce niveau prestigieux en 2001 avec La Répétition, ainsi que le double Grand Prix Bruno Dumont – c’était en 1999 et 2006 respectivement pour L’Humanité et Flandres. Deux réalisatrices font cette année leurs premiers pas en compétition : Mia Hansen-Løve, à la Quinzaine des réalisateurs en 2007 avec son premier film Tout est pardonné et à Un certain regard avec Le Père de mes enfants deux ans plus tard, et Julia Ducournau, la révélation de la Semaine de la Critique avec son premier long-métrage Grave en 2016.



Tous droits réservés

Les 24 films en compétition

(France) de Leos Carax, avec Marion Cotillard et Adam Driver, sortie française le 6 juillet [film d’ouverture]

(France) de Paul Verhoeven, avec Virginie Efira et Charlotte Rampling, sortie française le 9 juillet

(France) de Mia Hansen-Løve, avec Vicky Krieps et Tim Roth, sortie française le 14 juillet

Compartment No. 6 (Finlande) de Juho Kuosmanen, avec Yuriy Borisov et Dinara Drukarova, sans date de sortie en France

Drive My Car (Japon) de Ryusuke Hamaguchi, avec Hidetoshi Nishijima et Toko Miura, sortie française le 18 août

(États-Unis) de Sean Penn, avec Katheryn Winnick et Miles Teller, sortie française le 15 décembre

Haut et fort © 2021 Ali N’ Productions / Les Films du Nouveau Monde / Unité de Production / Ad Vitam Distribution
Tous droits réservés

La Fracture (France) de Catherine Corsini, avec Valeria Bruni-Tedeschi et Pio Marmaï, sans date de sortie en France

France (France) de Bruno Dumont, avec Léa Seydoux et Blanche Gardin, sortie française le 1er septembre

(États-Unis) de Wes Anderson, avec Benicio Del Toro et Frances McDormand, sortie française le 27 octobre

Le Genou d’Ahed (Israël) de Nadav Lapid, avec Avshalom Pollak et Nur Fibak, sans date de sortie en France

Haut et fort (Maroc) de Nabil Ayouch, avec Anas Basbousi et Ismail Adouab, sortie française prévue en novembre

L’Histoire de ma femme (Hongrie) de Ildiko Enyedi, avec Léa Seydoux et Gijs Naber, sans date de sortie en France

© 2021 Pili Films / Goï Goï Productions / Made in Germany / Beluga Tree / Ad Vitam Distribution
Tous droits réservés

(Belgique) de Joachim Lafosse, avec Leïla Bekhti et Damien Bonnard, sortie française le 20 octobre

(Norvège) de Joachim Trier, avec Renate Reinsve et Anders Danielsen Lie, sortie française le 17 novembre

(Tchad) de Mahamat Saleh Haroun, avec Achouackh Abakar Souleymane et Rihane Khalil Alio, sortie française le 10 novembre

Memoria (Colombie) de Apichatpong Weerasethakul, avec Tilda Swinton et Jeanne Balibar, sans date de sortie en France

Nitram (Australie) de Justin Kurzel, avec Essie Davis et Caleb Landry Jones, sans date de sortie en France

(France) de Jacques Audiard, avec Lucie Zhang et Makita Samba, sortie française le 27 octobre

Tout s’est bien passé © 2021 Carole Bethuel / Mandarin Productions / Diaphana Distribution Tous droits réservés

Les Petrov la grippe etc. (Russie) de Kirill Serebrennikov, avec Chulpan Khamatova et Semyon Serzin, sans date de sortie en France

Red Rocket (États-Unis) de Sean Baker, avec Simon Rex et Suzanna Son, sans date de sortie en France

Titane (France) de Julia Ducournau, avec Vincent Lindon et Agathe Rousselle, sans date de sortie en France

Tout s’est bien passé (France) de François Ozon, avec Sophie Marceau et André Dussollier, sortie française le 22 septembre

(Italie) de Nanni Moretti, avec Riccardo Scamarcio et Alba Rohrwacher, sortie française le 27 octobre

(Iran) de Asghar Farhadi, avec Amir Jadidi et Mohsen Tanabandeh, sortie française le 22 décembre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici