Cannes 2019 : palmarès Un Certain Regard

Le jury présidé par a été très généreux cette année, avec pas moins de huit films récompensés sur les 18 en lice ! Un record ! En 2016, six films ont été honorés, mais en général les jurés se limitent à mettre sous le feu des projecteurs leurs cinq films préférés. C’était donc un peu l’école des fans cette année.

(photo : Eliott Chalier / FDC)

Leur enthousiasme se retrouve dans leur déclaration collégiale : «Le Jury tient à témoigner du grand plaisir qu’il a eu à s’immerger dans la diversité de cette sélection, diversité quant aux sujets traités, quant à l’approche cinématographique et à la représentation des personnages. Il a été pour nous très stimulant de voir côte à côte des réalisateurs qui maîtrisent si bien leur langage et d’autres qui suivent ce même chemin. Constater la présence de 9 premiers films fut pour nous une belle surprise et voyager à travers ces différents univers, un réel privilège. Le cinéma mondial se porte à merveille !».

DR

est la première actrice française honorée dans cette section, plus favorable aux prestations féminines que masculines. Elle succède aux actrices et acteurs suivants : Dorotheea Petre (Comment j’ai fêté la fin du monde de Catalin Mitulescu) et Ángel Tavira (Le Violon de Francisco Vargas) en 2006, Adela Sánchez, Eva Bianco et Victoria Raposo (Los labios de Ivan Fund et Santiago Loza) en 2010, Émilie Dequenne (À perdre la raison de Joachim Lafosse) et Suzanne Clément (Laurence Anyways de Xavier Dolan) en 2012, à la troupe d’acteurs de Rêves d’or de Diego Quemada-Diez en 2013, David Gulpilil (Charlie’s Country de Rolf de Heer) en 2014, Jasmine Trinca (Fortunata de Sergio Castellitto) en 2017 et Victor Polster (Girl de Lukas Dhont) l’an dernier. Il s’agit du premier prix majeur pour un film réalisé par Christophe Honoré sur la Croisette malgré ses diverses participations, notamment en compétition officielle pour Les chansons d’amour et Plaire, aimer et courir vite.

Clotilde Hesme, Vincent Lacoste et Chiara Mastroianni dans Chambre 212

Le palmarès :

Grand Prix  : La Vie Invisible d’Eurídice Gusmão de Karim Aïnouz (Brésil)

Prix du jury : d’Oliver Laxe (Espagne)

Prix d’interprétation : Chiara Mastroianni pour Chambre 212 de Christophe Honoré (France)

Prix de la mise en scène : pour Beanpole – Une Grande Fille (Bulgarie)

Prix spécial du jury : d’ (Espagne)

Coups de coeur du jury ex-aequo : de Monia Chokri (Canada) et de Michael Angelo Covino (Etats-Unis)

Mention spéciale du jury : de (France)

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles