Cannes 2018 : palmarès de la Semaine de la Critique

Le jury de la 57e présidé par , accompagné des comédiens Chloë Sevigny et Nahuel Pérez Biscayard, d’Eva Sangiorgi, directrice de la Viennale et du journaliste Augustin Trapenard a remis son Grand Prix à l’iconoclaste de et Daniel Schmidt, duo à l’origine de courts-métrages naviguant entre la comédie, l’expérimental, le fantastique et le poétique dont les très remarqués A History of Mutual Respect et Ennui ennui.

est le premier lauréat d’un nouveau prix, celui de la Révélation, remis à un acteur ou une actrice d’un film de la compétition. Il est primé pour son rôle de prostitué dans de Camille Vidal-Naquet, film qui évite les écueils de ce type de projets potentiellement scabreux ou complaisants avec le malheur de ses protagonistes. La scène d’ouverture est à ce titre exemplaire, mi glauque mi drôle dans son exécution. Une prestation ardente, prometteuse pour son avenir…

Le court-métrage , the last day of the year est une œuvre simple, délicate, autour d’une jeune femme solitaire que l’on suit le temps de quelques heures. Ni heureuse, ni malheureuse, elle cherche sa place dans le monde.

La remise des prix a été suivie de la projection du deuxième long-métrage réalisé par l’humoriste . Après Le Talent de mes amis, il confirme le sien avec , le portrait d’un chanteur de variétés fictif, toujours aimé du public malgré les années qui ont filé, à travers un documentaire de fiction réalisé lors de sa nouvelle tournée. Une jolie comédie humaniste, moins hilarante qu’attendrissante, avec la jolie prestation invisible de en réalisateur du doc en question qu’on ne voit quasiment jamais à l’écran.

Augustin Trapenard, Gabriel Abrantes, Daniel Schmidt, Félix Maritaud, Joachim Trier, Chloë Sevigny, Jacqueline Lentzou, Nahuel Pérez Biscayard et Eva Sangiorgi

Palmarès 2018

Prix décernés par le Jury :

  • Grand Prix : Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt (France)
  • Prix Révélation : l’acteur Félix Maritaud pour Sauvage de Camille Vidal-Naquet (France)
  • Prix Découverte du court-métrage : Hector Malot, the last day of the year (Ektoras Malo : I Teleftea Mera Tis Chronias) de Jacqueline Lentzou (Grèce)

Prix remis par les partenaires

  • Prix Fondation Gan à la Diffusion : Diaphana Distribution, pour Monsieur (Sir) de (Inde)
  • Prix SACD : Benedikt Erlingsson et Ólafur Egill Egilsson, pour le scénario de de Benedikt Erlingsson (Islande)
  • Prix Canal+ du court métrage : d’Elias Belkeddar (Algérie / France)

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles