Cannes 2018 : palmarès de la Cinéfondation

0
92
Khalil Joreige, Valeska Grisebach, Bertand Bonello, Ariane Labed et Alante Kavaite (photo : Loic Venance / AFP)

a remis la Palme d’or du court-métrage hier soir à l’Australien Charles Williams pour Toutes ces créatures. Son jury, composé des réalisateurs Khalil Joreige, Valeska Grisebach et Alanté Kavaïté et de l’actrice Ariane Labed, a également déterminé les lauréats de la compétition de la qui viennent d’Amérique latine, d’Europe et d’Asie, choisis parmi les 17 films d’étudiants en cinéma extraits de l’impressionnante liste de 2 426 candidats en provenance de 512 écoles de cinéma dans le monde.

Premier Prix : (The Summer of the Electric Lion) de (Chili, Universidad de Chile)


et

Deuxième Prix ex-aequo : Kalendar (Calendar) de (Russie, Moscow School of New Cinema) et Dong Wu Xiong Meng (The Storms in Our Blood) de ( Chine, Shanghai Theater Academy).

Troisième Prix : de (Grande-Bretagne, National Film and Television School)

La Cinéfondation alloue une dotation de 15 000 € pour le premier prix, 11 250 € pour le deuxième et 7 500 € pour le troisième. Le lauréat du premier prix a également l’assurance que son premier long métrage sera présenté au Festival de Cannes.

Les lauréats (© M.Petit / FDC)

L’influence de la Cinéfondation s’est faite fortement ressentir cette année avec trois longs-métrages présentés à Un Certain Regard dont le scénario a été écrit à la Résidence de la Cinéfondation, un dispositif qui accueille chaque année à Paris une douzaine de jeunes réalisateurs étrangers qui travaillent sur leur projet de premier ou deuxième long métrage de fiction : de lukas Dhont, Meurs, monstre, meurs d’Alejandro Fadel et d’Etienne Kallos. Mon tissu préféré de Gaya JIJI, un autre film de la même section avait été retenu à l’Atelier qui, chaque année, sous la supervision de la Cinéfondation, sélectionne chaque année une quinzaine de projets de longs métrages et invite leurs réalisateurs au Festival pour les mettre en contact avec des professionnels. Un autre de ces projets, de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt, était en compétition à la Semaine de la Critique où il a obtenu le Grand Prix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici