Cannes 2018 : la sélection Cannes Classics

0
367

La dernière section parallèle du Festival de Cannes à annoncer son programme cette année est Cannes Classics. C’est donc hier qu’on a appris la liste des films méticuleusement restaurés qui feront briller les yeux de tous les cinéphiles et les écrans, en plein air ou dans les salles Buñuel ou du Soixantième, lors de la 15ème édition de cet hommage aux films du patrimoine. A noter qu’une seul de ces œuvres en attente de redécouverte sera projetée sur support argentique : la nouvelle copie 70 mm de 2001 L’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, qui sera présentée par le réalisateur Christopher Nolan, comme le bureau de presse du festival l’avait déjà annoncé le 28 mars dernier.

La sélection Cannes Classics 2018

2001 L’Odyssée de l’espace (1968) de Stanley Kubrick (Royaume-Uni, 2h44), avec Keir Dullea et Gary Lockwood / présenté par Christopher Nolan, Katharina Kubrick et Jan Harlan

Battement de cœur (1939) de Henri Decoin (France, 1h37), avec Danielle Darrieux et Claude Dauphin

Cinq et la peau (1981) de Pierre Rissient (France, 1h35), avec Féodor Atkine et Eiko Matsuda / présenté par le réalisateur

Coup pour coup (1972) de Marin Karmitz (France, 1h30), avec Simone Aubin et Jacqueline Auzellaud / présenté par le réalisateur


Cyrano De Bergerac (1990) de Jean-Paul Rappeneau (France, 2h15) avec Gérard Depardieu et Anne Brochet / présenté par le réalisateur

Les Diamants de la nuit (1964) de Jan Nĕmec (République tchèque, 1h08), avec Ladislav Jansky et Antonin Kumbera

Enamorada (1946) de Emilio Fernandez (Mexique, 1h39), avec Maria Félix et Pedro Armendariz / présenté par Martin Scorsese

La Garçonnière (1960) de Billy Wilder (États-Unis, 2h05), avec Jack Lemmon et Shirley MacLaine


Grand-père raconte-nous (1979) de Safi Faye (Sénégal, 1h52) / présenté par le réalisateur

Guerre et paix Film I Andreï Bolkonsky (1965) de Sergeï Bondarchuk (Union soviétique, 2h27), avec Lyudmila Saveleva et Vyacheslav Tikhonov

L’Heure des brasiers (1968) de Fernando Solanas (Argentine, 1h25) / présenté par le réalisateur

Hyènes (1992) de Djibril Diop Mambéty (Sénégal, 1h50), avec Mansour Diouf et Ami Diakhaté


L’Île des amours (1982) de Paulo Rocha (Portugal, 2h49), avec Luis Miguel Cintra et Clara Joana

João et le couteau (1971) de George Sluizer (Pays-Bas, 1h30), avec Joffre Soares et Ana Maria Miranda

Miss Daisy et son chauffeur (1989) de Bruce Beresford (États-Unis, 1h40), avec Jessica Tandy et Morgan Freeman

Quatre chemises blanches (1967) de Rolands Kalnins (Lettonie, 1h20), avec Uldis Pucitis et Dina Kuple / présenté par le réalisateur


La Religieuse (1965) de Jacques Rivette (France, 2h15), avec Anna Karina et Liselotte Pulver

Le Septième sceau (1957) de Ingmar Bergman (Suède, 1h36), avec Gunnar Björnstrand et Max von Sydow

Le Voleur de bicyclette (1948) de Vittorio De Sica (Italie, 1h29), avec Lamberto Maggiorani et Enzo Staiola

Voyage à Tokyo (1953) de Yasujiro Ozu (Japon, 2h15), avec Chishu Ryu et Setsuko Hara


Le cinéma de la plage

Bagdad Café (1987) de Percy Adlon (Allemagne, 1h44), avec Marianne Sägebrecht et CCH Pounder / présenté par le réalisateur

Le Destin (1997) de Youssef Chahine ((Égypte, 2h15), avec Nour El-Sherif et Laila Eloui / en avant-première de la rétrospective à la Cinémathèque Française au mois d’octobre

Le Grand Bleu (1988) de Luc Besson (France, 2h18), avec Rosanna Arquette et Jean-Marc Barr


Grease (1978) de Randal Kleiser (États-Unis, 1h50), avec John Travolta et Olivia Newton-John / présenté par John Travolta

Le Spécialiste (1969) de Sergio Corbucci (France, 1h45), avec Johnny Hallyday et Gastone Moschin

Sueurs froides (1958) de Alfred Hitchcock (États-Unis, 2h08), avec James Stewart et Kim Novak

L’Une chante l’autre pas (1977) de Agnès Varda (France, 2h), avec Thérèse Liotard et Valérie Mairesse / présenté par la réalisatrice – ressortie française le 4 juillet


Les documentaires sur le cinéma

A la recherche d’Ingmar Bergman de Margarethe von Trotta (Allemagne, 1h39) un voyage sur les traces du réalisateur / présenté par la réalisatrice

Bergman A Year in Life de Jane Magnusson (Suède, 1h56) le travail du réalisateur pendant l’année 1957 / présenté par la réalisatrice

Jane Fonda in five acts de Susan Lacy (États-Unis, 2h13) sur la carrière cinématographique de l’actrice et sa place dans l’Histoire du XXème siècle / présenté par la réalisatrice et Jane Fonda

Soyez naturel L’Histoire inédite d’Alice Guy-Blaché de Pamela B. Green (États-Unis, 2h) sur la première femme réalisatrice, productrice et directrice de studio / présenté par la réalisatrice

Les Yeux d’Orson Welles de Mark Cousins (Royaume-Uni, 1h55) sur l’univers pictural du réalisateur / présenté par le réalisateur

https://youtu.be/6ZKZrmW2GeI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici