Cannes 2016 : Baccalauréat

1
133

baccalauréat affiche

Roumanie, 2016
Titre original : Bacalaureat
Réalisateur :
Scénario : Cristian Mungiu
Acteurs : Maria Drăguș, , Lia Bugnar
Distribution : Le Pacte
Durée : 2h07
Genre : Drame
Date de sortie : –

3/5

Cristian Mungiu, réalisateur de , , , palme d’or en 2007, revient cette année au festival avec Baccalauréat. Passera-t-il son nouvel examen avec succès ?

Synopsis : Romeo, médecin dans une petite ville de Transylvanie, a tout mis en œuvre pour que sa fille, Eliza, soit acceptée dans une université anglaise. Il ne reste plus à la jeune fille, très bonne élève, qu’une formalité qui ne devrait pas poser de problème : obtenir son baccalauréat. Mais Eliza se fait agresser et le précieux Sésame semble brutalement hors de portée. Avec lui, c’est toute la vie de Romeo qui est remise en question quand il oublie alors tous les principes qu’il a inculqués à sa fille, entre compromis et compromissions…

Baccalauréat Adrian Titieni

Une vie ailleurs

Des critiques plus que mitigées ressortent majoritairement de cette projection. Pourtant le réalisateur roumain revient avec un film fort, brassant différents thèmes qui ne le sont pas moins. Cristian Mungiu nous offre un film psychologique et social qui s’ouvre sur une agression mystérieuse et sur la nécessité de passer le baccalauréat pour espérer un avenir meilleur. En toile de fond la Roumanie pauvre et gangrenée par la corruption, une Roumanie qu’il faut fuir, et une génération sacrifiée sur l’autel de la société, à tel point que le protagoniste principal, médecin, incarné par Adrian Titieni fait une analogie entre une tumeur sur un corps cancéreux et l’inutilité de l’extraire et la Roumanie. La seule échappatoire présentée demeure la fuite vers un ailleurs riche de promesses de réussite. À partir de ce triste constat, le réalisateur développe toute une réflexion machiavélique, à savoir si la fin justifie les moyens, et jusqu’où il est permis d’aller pour obtenir ce que l’on veut. Pas de réponses nettes mais plusieurs conceptions de la vie qui se confrontent, le protagoniste principal étant prêt à tous les sacrifices pour offrir à sa fille une vie pleine de possibles. Il contraste avec une mère plus nonchalante et cette fille, symbole d’une jeunesse avec ses principes et ses espoirs. Au delà du thème du sacrifice, le réalisateur expose avec une psychologie subtile le transfert qu’effectue le médecin sur sa fille, comme un moyen pour lui de revivre sa vie, mais en mieux.

Baccalauréat Adrian Titieni 02

Conclusion

Ce film aussi psychologique que social ne manque pas d’intérêt. Toutefois Christian Mungiu nous laisse sur notre faim, ne nous fournissant aucune réponse à ses interrogations. A quelques mois du bac français, ce film redonne toute sa valeur à cet examen.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici