Cahiers du cinéma : nouvelle collection Hors-séries en avril 2023

0
974

© 2023 Cahiers du Cinéma Tous droits réservés

Puisque nous nous sentons depuis toujours solidaires de nos confrères du marché physique, soumis à des contraintes de coûts sans commune mesure avec les frais d’hébergement et de maintien en bon état informatique d’un site web, nous relayons avec grand plaisir l’annonce d’une nouvelle collection de hors-séries aux Cahiers du cinéma. La vénérable revue française, qui approche de son 800ème numéro, relance ce format dans quatre semaines, le 28 avril prochain. Les préventes sont d’ores et déjà ouvertes sur le site des Cahiers pour découvrir, légèrement plus tôt, cette édition exceptionnelle consacrée au cinéaste mythique François Truffaut. Elle y est proposée au prix de 12€90, tarif de référence en kiosques, voire de 9€90 pour les abonnés.

Un métissage d’anciens et de nouveaux textes, ce hors-série se composera d’entretiens, d’archives et de documents inédits. En 132 pages, il fera le tour de l’œuvre de François Truffaut (1932-1984). Depuis ses critiques écrites pour le compte des Cahiers dans les années ’50, jusqu’à un entretien-fleuve qu’il avait donné à la revue en 1980, en passant par un article consacré à chacun de ses films, des textes écrits sur lui par ses compagnons de route Jean-Luc Godard et Eric Rohmer, ainsi que des témoignages de ses collaborateurs et acteurs, voire des cinéastes marqués par ses films.

L’Enfant sauvage © 1970 Les Films du Carrosse / Les Productions Artistes Associés / MK2 Films / Carlotta Films
Tous droits réservés

François Truffaut, encore et toujours appelé à la rescousse du cinéma français …

Nous ignorons dans quel état d’équilibre ou de déséquilibre financier les Cahiers du cinéma se trouvent en ce moment. Mais le contexte actuel, notamment avec l’arrêt de la publication du magazine spécialisé Revus et corrigés annoncé il y a deux semaines, ne doit pas être des plus encourageants. D’où sans doute ce retour aux sources, en quelque sorte, vers un réalisateur qui a énormément compté pour cette revue autrefois fondée par André Bazin.

D’abord dans sa jeunesse, en tant que plume critique aiguisée aux avis bien tranchés, comme l’un des piliers des premières années des Cahiers, en attendant la Nouvelle Vague. Puis, après des rapports brouillés dans les années ’70, le grand retour en 1980 et dès lors un soutien sans faille à sa patrie cinématographique. L’ancien rédacteur en chef Serge Toubiana y revient longuement dans son autobiographie Les Fantômes du souvenir. Et enfin, cet énième retour en esprit, qui, espérons-le, sera bénéfique pour cette vénérable institution de la cinéphilie française !

Car aussi justifié ce travail sur François Truffaut soit-il, on ne pourra guère lui reprocher d’être original. Les Cahiers eux-mêmes avaient publié dans le passé plusieurs ouvrages sur le réalisateur : François Truffaut de Cyril Neyrat en décembre 2007 et François Truffaut au travail de Carole Le Berre en octobre 2014 qui reprenait certains éléments d’une ancienne édition consacrée à Truffaut. De même, au cinéma, le réalisateur bénéficie d’une exposition sur la durée exemplaire, dont récemment le cycle autour de ses films avec Antoine Doinel comme personnage principal et pas plus tard qu’en août dernier la rétrospective en sept films de sa période faste entre 1968 et 1978.

Bref, on n’a pas fini d’entendre parler de François Truffaut et de redécouvrir son cinéma. Et tant mieux, puisque près de quarante ans après sa disparition, ses films sont définitivement passés à la postérité !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici