Borgia

5
184

Borgia afficheBorgia

France, Allemagne : 2011
Titre original : Borgia
Réalisateur :
Scénario : Kyle Bradstreet
Acteurs : , ,
Distribution : Atlantique Productions
Durée : 52 minutes
Genre : Historique, Biopic
Date de sortie : 10 octobre 2011

Réalisation : [rating:4.0]
Scénario :     [rating:3.0]
Acteurs :       [rating:2.0]
Musique :     [rating:2.5]
Globale :       [rating:2.5]
[five-star-rating]

Alors qu’éclate au cinéma la guerre de la guerre des boutons, la télé doit faire face au même problème avec la guerre des Borgia. Deux adaptations télés pour une même famille de la Renaissance. D’un côté Showtime, de l’autre Canal +… Aujourd’hui, c’est de la version Canal que nous allons parler. Pas de doute il y a du rififi sous les soutanes !

Synopsis : L’accession au pouvoir du cardinal catalan Rodrigue Borgia et de son clan, qui s’efforcèrent d’instaurer une dynastie pour exercer leur domination sur le monde. Bien qu’étant un homme de foi, Rodrigue était aussi esclave des plaisirs charnels. Il devait non seulement déjouer les complots et les conspirations de ses collègues cardinaux et des représentants des grands pouvoirs, mais aussi mener une lutte pour contenir les rivalités qui menaçaient de déchirer sa famille.

Borgia affiche

Une histoire qui attire

Deux réalisateurs, deux chaînes connues pour leurs « créations originales », deux fois la même série… Pourquoi ? Comment Neil Jordan () et Tom Fontana () se retrouvent à bosser sur le même sujet ? Sûrement parce que les Borgia, la vrai histoire, c’est un peu du pain béni (sans mauvais jeu de mot) pour des producteurs. Après , ou (diffusés sur Showtime d’ailleurs), on a bien compris que ce qui marche en ce moment, ce sont les séries historiques avec du sang, des complots, de la politique, des batailles et du sexe.

L’histoire des Borgia, c’est tout ça réunit durant la Renaissance (période non traitée pour l’instant) sur fond de catholicisme (pas traité non plus et sujet forcément polémique). Tout un programme donc. Du coup on emploi les gros moyens, pour la production comme pour la promotion. Pour cette dernière, Canal+ n’aura pas lésiné sur la pub faite autour des applications Iphone et Ipad, sans parler des campagnes d’affichage un peu partout…mais ça ne sauve pas tout.

Une production mondiale

Malgré tous les efforts de la chaîne pour positionner sa série comme LA nouvelle série événement, les Borgia ne sont pas prêts de révolutionner grand chose. Tom Fontana (qui a au moins le mérite d’être d’origine italienne) essaie tant bien que mal de dissimuler les difficultés de la série, mais ce qu’il présente comme un atout est sûrement le plus gros problème de cette production : son côté international.

Tournée en République tchèque, les Borgia réunit des acteurs de 18 pays différents. Pas de grosses têtes d’affiches dans cette version si ce n’est John Doman, et quelques têtes qu’on a vaguement vu dans Game of Thrones entre autre. Résultat, on a dans les rôles principaux un cardinal sensé être espagnol qui est américain, avec une fille germano-russe, un fils britannique et un autre français. Le mieux c’est qu’il a une maitresse italienne et son ancienne femme est espagnole. On passe sur les figurants tchèques ou les autres cardinaux allemands bien-sûr. Certes, une fois doublé en Français on n’aura plus tout ça, mais c’est quand même assez gênant, peu crédible et on se concentre plus là-dessus que sur l’histoire. Surtout, on se rend compte que la communication a du être difficile sur le plateau, et que ça se voit…

Borgia affiche

Une belle réalisation mais une pale copie historique

Les fans auront beau reconnaître certains plans fétiches de Fontana et une réalisation assez plaisante, il y a comme un côté « cheap » dans ces Borgia. La reconstitution de Rome intérieure (parce que les plans en image de synthèse c’est pas ça) n’est pas trop mal fichu et les costumes sont plutôt bien choisis, mais la série est pleine d’anachronismes un peu énervants. Puis surtout, elle se veut scandaleuse alors qu’elle n’est que bien trop lisse au final. Dommage, pour une série avec une histoire se prêtant si facilement aux débordements en tous genres, et réalisée par l’homme qui a fait LA série choc sur la prison. Les batailles y sont presque risibles, les cascades forcées et les scènes de sexe imposées ne sont pas crédibles une seconde…

Est-ce la faute à certains acteurs qui semblent manquer d’expérience ? Peut-être… Hormis un très bon John Doman en Rodrigue Borgia et un frenchie sexy (Sydney Weber) qui s’en sort pas trop mal dans le rôle de Juan, le reste du casting fait assez amateur avec des acteurs et actrices parfois énervants, je pense notamment au personnage de Lucrezia.

La musique quant à elle, ne transporte pas grand chose. Certes, elle reste dans le thème, mais n’entendre qu’un simple son de cloche en boucle pendant 1h finit par être assez lassant. Bien sur, quand il y a du suspense, on met la musique un peu plus forte, mais ça ne nous prend pas aux tripes non plus. En réalité, malgré une histoire compliquée mais à la fois intéressante dans le fond, les Borgia manquent d’un je-ne-sais-quoi qui rend le tout bien plat et ne parvient pas vraiment à nous donner envie de regarder la suite. Pour une création originale Canal+, le tout forme tout de même un ensemble plus que respectable, tout à fait regardable, mais nul doute que la version américaine avec Jeremy Irons risque de faire du mal à Fontana…

Résumé

Une série honorable pour une création originale d’une chaîne française, un bon réalisateur et une histoire intéressante qu’il faut découvrir au fur et à mesure des épisodes. Mais des acteurs internationaux peu attachants et pas tous égaux , ainsi qu’un ensemble un peu grossier et forcé desservent la série qui ne parvient pas vraiment à captiver.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Fe-exBREGPs[/youtube]

5 Commentaires

  1. Pareil j’étais à l’avant première Canal où la pellicule a faillit planter!Pour l’instant je n’ai pas vu beaucoup de critiques positives sur la série en tout cas…je ne sais pas si ça va marcher. 😉

  2. J’ai vu la version avec Jeremy Irons,eh bien,oui c’est pas mal mais ça manque un peu de souffle,pas assez tendu et prenant,bien loin du génial « Rome »!

  3. Série beaucoup plus réaliste que la version de Show Time qui veut nous en mettre pleins la vue. Et oui Canal+ a bien su reconstituer l’époque des Borgia à l’inverse de Showtime qui nous fait un remake minable des Tudor version The Borgias

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici