Bon à tirer (B.A.T.)

0
505
Bon à tirer film

Bon à tirer afficheBon à tirer (B.A.T.)

USA : 2011
Titre original : Hall Pass
Réalisateur : ,
Scénario : Pete Jones,
Acteurs : , ,
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 1h45
Genre : Comédie
Date de sortie : 27 avril 2011

Réalisation : [rating:3.0]
Scénario :      [rating:3.0]
Acteurs :       [rating:3.5]
Musique :      [rating:2.0]
Globale :        [rating:3.0]
[five-star-rating]

Les frères Farrelly frappent un grand coup avec une nouvelle comédie, Bon à tirer (B.A.T.) sortie en avril 2011. Après le mitigé Les Femmes de ses rêves (dont l’affiche rappelle étrangement celle de Bon à tirer) ce dernier long-métrage semble être plus réussi que le précédent. Vrai ou faux ?

Synopsis : Meilleurs amis du monde, Rick et Fred sont tous deux mariés depuis longtemps. Lorsqu’ils commencent à montrer des signes de lassitude à la maison, leurs femmes décident d’une mesure radicale pour mettre du piment dans leur vie conjugale : elles donnent à leurs hommes « carte blanche », une semaine de liberté totale où ils pourront faire ce que bon leur semble. Sans aucune question. Au début, cela ressemble à un rêve devenu réalité pour Rick et Fred, mais ils découvrent rapidement, dans des situations hilarantes, que leur idéal de vie célibataire -et eux-mêmes- sont totalement en décalage avec le monde réel.

Bon à tirer film

Bon à tirer s’annonce comme la réalisation d’un fantasme partagé par beaucoup d’hommes : pouvoir enfin tromper leur chiante de femme avec leur accord. Tout un programme ! Ce scénario audacieux aurait pu attirer les foules s’il n’avait pas été tellement taillé dans le politiquement correct pour échapper à la censure. Le film n’explore donc pas toutes les possibilités qui lui étaient offertes pour ne pas choquer le public.

On nous parle tout d’abord et dès le titre d’infidélité. Les deux personnages principaux sont dépeints dès le début comme deux obsédés, pourtant tout au long du film il ne sera pas question de tromperie. Ce n’est pas que j’aurai absolument souhaité qu’ils soient infidèles, mais là, le scénario ne tient pas vraiment la route. L’intrigue était toutefois bien trouvée et faisait le charme de cette comédie : deux femmes offrent à leurs maris le droit de faire ce qu’ils veulent sans avoir à leur rendre de comptes. Que se passe-t-il dans leur tête ? Ils redeviennent de véritables adolescents (drogue, alcool, j’ai envie de dire « sexe » mais en fait non) et profitent de leur « bon » sans aller jusqu’au bout. Un peu irréel pour des gaillards qui semblaient franchement s’ennuyer dans leur couple.

Bon à tirer film

Bon à tirer surfe sur la vague Very bad trip, en nettement moins réussi. Le groupe de mecs qui part faire la fête loin de leurs femmes et de leurs cerveaux… un peu déjà vu non ? On peut également reprocher à Bon à tirer sa fin décevante car bien sûr trop prévisible. En même temps, tout au long du film l’intrigue l’était également, il n’y a donc rien de nouveau.

Par ailleurs, Bon à tirer est, il faut l’avouer, drôle malgré ses nombreux défauts. On est largement dans la comédie américaine grossière, à l’humour gras, aux gags gros comme une maison. On se surprend toute de même à rire face à des situations cocasses qui ressemblent à tant d’autres et ce, grâce à un duo d’acteurs abouti. On sent leur complicité et ils sont vraiment drôles, mais évidemment avec un scénario aussi limité leur jeu ne suffit plus à sauver le film.

Résumé :

Bon à tirer avait un fort potentiel mais la censure prend le dessus et gâche les nombreuses possibilités du film. Il nous reste encore un duo d’acteurs très drôle auquel se rattacher qui nous fait quand même passer un bon moment.

[youtube width= »620″ height= »390″]http://www.youtube.com/watch?v=sNK5bNNYY6o[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici