Accueil Auteurs Articles postés par OGB

OGB

22 ARTICLES 0 Commentaires
Cet article a été rédigé par OGB, rédacteur de Critique-film.fr.

Critique : Hunger Games – La Révolte : partie 2

0
Autant être direct, l’épisode censé clôturer la saga Hunger Games n’a pas vraiment atteint sa cible. Le film peine à nous convaincre pour de multiples raisons et finit par un climax très anecdotique. Mais pourquoi le Geai moqueur est-il devenu un Geai moqué ? Avec beaucoup de mauvais jeux de mots, je vous propose mon avis sur la question. Veuillez noter que mon avis ne s’attache qu’aux films de la série et non aux livres.

Critique : Cannibal Holocaust

1
Nous sommes en 1980, bien avant la déferlante de films «found footage» comme Le Projet Blair Witch, Paranormal activity etc... Un OFNI (objet filmique non identifié) fait scandale et se voit interdit dans une multitude de pays pour l’extrême violence de ses scènes. Ce film, c’est Cannibal Holocaust réalisé par Ruggero Deodato.

Dossier : La saga Poltergeist 4/4

0
Dossier Poltergeist quatrième partie : Poltergeist le remake 2015 ...

Dossier : La saga Poltergeist 3/4

0
Dossier Poltergeist troisième partie : Poltergeist 3 ...

Dossier : La saga Poltergeist 2/4

0
Dossier Poltergeist deuxième partie : Poltergeist 2 ...

Dossier : La saga Poltergeist 1/4

0
La saga Poltergeist est pour la plupart des gens une saga méconnue. Il est bon de rappeler que c'est une trilogie à la base, mais quand on dit trilogie, on pense à plusieurs œuvres majeures comme Retour vers le futur, Le Seigneur des anneaux ou plus récemment les Batman de Christopher Nolan. On ne pense jamais à Poltergeist. Alors, est-ce que dans Poltergeist tout est bon (comme dans le cochon) ou vaut - il mieux s'en tenir au premier film datant de 1982? Sur cette question qui fait un peu vieux con, nous allons nous lancer dans le ventre de la bête...

Critique : Men & chicken

0
Men & chicken est un film terriblement drôle. Il nous parle de choses immondes mais le fait d’une manière qui fait rire et émeut à certains moments. Anders Thomas Jensen signe ici, une œuvre qui n’a rien à envier au décalage inhérent de ses autres créations, Les bouchers verts et Adam’s apples.

NIFFF 2015 : compte-rendu 2/2

1
Suite du compte-rendu du NIFFF 2015... Première partie du compte-rendu ici. Palmarès là. Swiss Shorts, des courts-métrages bien de chez moi La séance «Swiss shorts» regroupe 8 courts-métrages...

NIFFF 2015 : compte-rendu 1/2

1
En cette 15éme édition du Festival International du Film Fantastique De Neuchâtel, pas moins de 157 films ont été projetés ! Cette année a...

Critique : L’Antre de la folie

1
À l’évocation du nom de John Carpenter, plusieurs films nous viennent à l’esprit, Halloween, The Thing ou encore Christine mais l’on a souvent tendance à oublier L’Antre de la folie. Pourtant ce film faisant partie de la trilogie de l’apocalypse (comprenant aussi The Thing et Le Prince des ténèbres) est une véritable perle horrifique. La première chose qui frappe à la vision de ce film, c’est qu’après 20 ans, il a plutôt bien vieilli. Les rares recours aux effets numériques permettent à plusieurs scènes de faire mouche. Certaines créatures dégoulinantes mettent mal à l’aise, ce qui montre l’aspect réel que peut apporter le latex s’il est bien utilisé. Le bestiaire de ce film est fourni et ne laisse pas de marbre. Si l’on peut penser que certaines créatures font doublon avec celles de The Thing, d’autres sont dans un registre radicalement différent.