Critique : Alice au Pays des Merveilles – Tim Burton

4
1311
alice au pays des merveilles

alice au pays des merveilles

USA : 2009
Titre original : Alice in Wonderland
Réalisateur :
Scénario : Lewis Carroll
Acteurs : , , Michael Sheen
Distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures France
Durée : 1h49
Genre : Fantastique
Date de sortie : 24 mars 2010

Note : 3.5/5

En tant que fan inconditionnel de M. Tim Burton, je peux dire que je l’ai attendu celui-la. Annoncé 2 ans avant sa sortie avec un budget considérable et un tournage discret et des informations bien filtrées, j’attendais Alice aux pays des Merveilles avec impatience.

Synopsis : Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu’elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s’embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.(Allociné)

alice au pays des merveilles

En sortant de la salle je suis cependant resté sur ma faim. Je ne dirai pas que c’était un film raté, loin de la. Mais je trouve qu’il manque une étincelle, comme si le génie de Tim Burton avait été bridé par la machine Walt Disney, comme si son univers fantasmagorique avait été mis de côté afin de répondre aux règles draconiennes qu’impose la major Américaine, afin de plaire au plus grand nombre.

La réalisation d’Alice au pays des merveilles est propre, les scènes bien faites. La bande son est assez moyenne, mais rien de catastrophique. Je dirai aussi que le jeu d’acteurs est très bon. Johnny Depp (L’imaginarium du docteur Parnassus), toujours aussi doué pour jouer des rôles décalés qui flirtent avec la folie. (Harry Potter) sort également du lot. En revanche, la jeune comédienne qui joue Alice, Mia Wasikowska, ne semble pas à son aise. Son jeu d’actrice n’a rien d’exceptionnel, et on se prend a penser qu’une autre jeune star d’Hollywood aurait pu faire la même chose, voire en mieux.

Résumé :

Un bon film à voir, mais ce n’est de loin pas le meilleur de Tim Burton. Vivement un prochain film fidèle à son génie !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=c4ais9sftFE[/youtube]


Critique d’Emmanuelle :

Note 3/5

Adaptation du conte de Lewis Caroll, Alice au Pays des Merveilles réalisé par Tim Burton a été très attendu et a remporté un vif succès lors de nombreuses cérémonies tels que les Oscars, les BAFTA Awards ou encore les Gloden Globes de 2011.

De bonnes intentions

Fans de Tim Burton, vous serez ravis de retrouver son univers sombre et mélancolique, mêlant prises de vue réelles et images de synthèse. Un décor magnifique et coloré à souhait, des personnages à l’esthétique parfaite, tout était là pour faire un film original. On notera également que la bande-son produite par le merveilleux (ayant d’ailleurs produit la plupart des bandes-sons des films de Tim Burton) est à nouveau et comme souvent toujours aussi envoûtante. Mais le génie de Tim Burton ne fait pas tout. J’ai, pour ma part, été très déçue du déroulement de cette histoire qui, pourtant, me semblait sympathique avant sa sortie. Peut-être trop attachée au célèbre roman, je n’ai pas retrouvé les personnages ni leur caractères initiaux dans le film. De plus, une accumulation de longueurs interminables se met en place au fil des minutes causée par un manque d’énergie flagrant.

Alice au Pays des Merveilles

Un scénario décevant

Bien loin du conte de Lewis Caroll, Tim Burton donne à son adaptation une touche de modernité. Il est finalement assez proche des films fantastiques de nos jours tels que Le Seigneur des Anneaux, Le Monde de Narnia ou encore Harry Potter (le monde fantastique, la guerre entre les gentils et les méchants…)

On s’attend tout d’abord à un grand film, avec du caractère et un univers bien à lui, mais il ne ressort de ce film qu’un scénario assez mince et assez décevant lorsqu’on reste attaché au roman. On perd le fil du scénario au fur et à mesure que le film avance ainsi que sa patience ; peu de surprises, peu de moments drôles… pour un film destiné aux jeunes comme aux moins jeunes, ce film traine en longueur !

Une adaptation qui, à mon sens, reprend surtout les personnages mais qui est bien trop lointaine de l’histoire initiale par leur fonction souvent futile.

Bien que de mon point de vue, le rôle de chacun soit pour le moins ennuyeux, on retrouve des jeux d’acteurs remarquables comme ceux de Johnny Depp, Helena Bonham Carter ou encore dont les performances d’interprétations ne sont plus à prouver. Mia Wasikowska (Alice), quant à elle, se révèle bien trop effacée et hésitante dans son rôle pour qu’on éprouve le moindre attachement à son égard durant son périple.

Alice au Pays des Merveilles

Résumé :

Bien qu’adepte du cinéma et de l’univers de Tim Burton, j’ai été déçu par la majorité du film à commencer par le scénario jugé peu fidèle au roman. Une surprise au niveau de l’esthétique mais une histoire très décevante et au final pas très passionnante.

4 Commentaires

  1. Alors, je ne suis pas d’accord, déjà pour la BO, on ne reconnait pas du tout le talentueux Danny Elfman qui s’occupe, comme à son habitude des films de Tim Burton, lui aussi, on pourrait penser qu’il a été guidé par Disney… Pour le film, je l’apprécierais si on enlevé de l’affiche le nom de Tim Burton, on ne reconnait pas grand chose qui lui « appartient », on a du mal a savoir si il a vraiment eu son mot à dire, ou effectivement il a été guidé par Disney. J’espère que son prochain film, sera de sa production, et non d’une autre grande production. Cela dit, le film est bien, un univers plutôt réussis, les acteurs « de Burton » sont comme a leurs habitude irréprochable, mais j’ai préféré la prestation de Helena Bonham Carter qu’à celle de Johnny Depp. En attendant, à quand son nouveau film ? 😀

  2. La musique d’Alice aux pays des merveilles est géniale. Le film est bon mais on attendait mieux de Tim Burton, dommage, il semble en panne d’inspiration depuis quelques films.

  3. Honnêtement, j’ai été fort déçu… Ce qui donne une âme à Alice au pays des merveilles, c’est la folie et l’aspect onirique. C’est la ballade d’Alice dans l’absurde. Or, malgré qu’on retrouve tout à fait cet aspect dans le dessin animé de Disney (que j’adore), il a quasiment complètement disparu dans l’œuvre de Tim Burton.
    Au final, on se retrouve avec comme histoire la lutte contre la tyrannique Reine rouge pour remettre la gentille Reine blanche sur le trône, tout ça dans un monde fantasy…
    Mon sentiment après l’avoir vu, c’est d’avoir vu un film fade, insipide qui correspond au stéréotype du film fantasy, sans se démarquer, sans évoquer ce qui faisait le charme du roman et sans faire apparaître le génie de Tim Burton… Une belle déception après tant d’attente. La croisée de ces 2 mondes aurait pu donner naissance à un chef-d’oeuvre, mais il n’en n’est rien… Echec

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici