À voir sur Netflix : Hubie Halloween / Des bonbons ou un sort pour Adam Sandler ?

0
610


États-Unis : 2020
Titre original : –
Réalisation : Steven Brill
Scénario : ,
Acteurs : Adam Sandler, ,
Distributeur : France
Durée : 1h44
Genre : Comédie
Date de sortie : 7 octobre 2020

Note : 4/5

Hubie n’est pas vraiment populaire à Salem, mais quand Halloween prend une tournure terrifiante, cet homme peureux au grand cœur est prêt à tout pour protéger ses concitoyens…

Retour aux sources

S’il s’est occasionnellement fait remarquer au cinéma en interprétant des rôles « sérieux » (Punch drunk love, Uncut gems), on ne peut pas sérieusement affirmer qu’Adam Sandler se soit un jour réellement écarté de la comédie, genre dans lequel il s’illustre avec talent depuis ses débuts. Hubie Halloween s’inscrit donc totalement dans la continuité de son œuvre. Cependant, on pourra considérer ce nouveau film comme un véritable retour aux sources dans le sens où Adam Sandler y négocie un virage à 180 degrés vers des personnages et des thématiques qu’il avait abandonnés au tournant des années 2000.

Malheureusement encore assez peu connu en France, Adam Sandler est une des figures les plus emblématiques de la comédie américaine des années 90/2000. Si sa filmographie est pour le moins inégale, l’acteur détient à son palmarès [au moins] trois comédies absolument imparables, méritant sans conteste de le faire passer à la postérité de la grande poilade cinématographique : la première se nomme Happy Gilmore (1996), la deuxième Little Nicky (2000) et la troisième Rien que pour vos cheveux (2008). Trois grandes réussites comiques qui remontent à une époque pas si lointaine durant laquelle le trublion issu du « Saturday Night Live » parvenait à porter et accompagner ses comédies jusque dans les salles obscures.

Sous contrat avec la plateforme de SVOD Netflix depuis 2015, Sandler revient avec Hubie Halloween au genre de personnage qui a fait sa gloire : celui de l’idiot du village, du brave niais plein de bonne volonté – un inadapté dont on pouvait déjà voir les prémisses dans Billy Madison (1995) ou Waterboy (1998), qui plus est affligé d’un défaut d’élocution qui le rapproche également un peu de Little Nicky (2000). Hubie, le personnage au centre de ce nouveau film, se considère chargé d’une « mission » : celle de veiller sur ses concitoyens dans la ville de Salem, en particulier à l’approche d’Halloween.

Les amoureux de la carrière d’Adam Sandler seront d’ailleurs doublement aux anges à la découverte de Hubie Halloween, qui tisse des liens particuliers avec l’un des meilleurs films de sa carrière : Happy Gilmore. On retrouvera donc au casting du film Julie Bowen, qui jouait déjà dans le film de 1996, mais aussi et surtout un caméo de taille avec la présence de l’infirmier psychopathe Hal, toujours incarné par

Comédie familiale

S’il prend par instants – notamment grâce à la réalisation inspirée de Steven Brill, collaborateur régulier d’Adam Sandler – des airs de pastiche de cinéma d’horreur, Hubie Halloween demeure une comédie familiale, dans la droite lignée des films précédents d’Adam Sandler, qui mettent en avant et avec une grande tendresse pour ses personnages des valeurs morales assez accentuées : famille, bienveillance vis-à-vis des personnages différentes et/ou âgées… Mais comme d’habitude avec l’acteur, le film n’en est pas pour autant mièvre pour deux sous, et se permettra des dérives volontiers un peu plus trash ou vulgaires (on pense notamment au running-gag des slogans graveleux sur les T-shirts de la mère de Hubie, incarnée par June Squibb).

Mais la notion de « famille » revêt une autre dimension au cœur de Hubie Halloween, puisque comme à son habitude, Adam Sandler invite au cœur de son film une bonne partie de sa famille, au propre comme au figuré – sa famille de sang ainsi que sa famille de cœur. On retrouvera donc à ses côtés, outre sa femme et leurs deux filles Sadie et Sunny, Rob Schneider, (qui livre ici un amusant clin d’œil à son personnage d’), , Maya Rudolph, Kevin James (méconnaissable en flic barbu)… On notera également des apparitions de , ou encore Shaquille O’Neal.

Simple et efficace

Comme on l’a déjà dit un peu plus haut, la carrière d’Adam Sandler est très inégale, et s’avère jalonnée de comédies plus ou moins réussies. Et pour le coup, Hubie Halloween se situe clairement dans la fourchette « haute » de son œuvre : le film procure en effet de nombreux éclats de rire, ce qui rassurera clairement les fans de l’acteur après la grosse déception Murder Mystery en 2019. Le film est par ailleurs formellement plutôt bien troussé, avec une photo remarquable signée Seamus Tierney, un production design soigné et un paquet d’idées inventives côté gags et mise en scène.

Contrairement à de nombreuses comédies contemporaines, Hubie Halloween n’est pas une comédie aux ressorts comiques paresseux, se reposant sur son seul personnage central. Le film n’est certes pas particulièrement original, mais la générosité de Sandler fait souvent mouche, surtout quand il laisse comme c’est le cas ici le champ libre à l’énergie comique dévastatrice de ses seconds-rôles, tels que le duo Steve Buscemi / Rob Schneider, tout simplement irrésistible.

Hubie Halloween s’inscrit donc dans la veine « tendre et stupide » du cinéma d’Adam Sandler : une comédie familiale en forme de fable bien intentionnée et morale, mais suffisamment riche en gags aussi cons qu’efficaces pour remporter une franche adhésion. On rit régulièrement, les acteurs sont bons, c’est globalement bien foutu, et le tout se situe suffisamment hors du temps et des modes pour aborder sereinement la postérité. Ainsi, le film vieillira probablement bien, et il y a de fortes chances pour qu’on ait envie d’y revenir d’ici quelques années, voire même de le revoir une fois de temps en temps… à l’approche d’Halloween par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici