21 Jump Street

0
120
21 Jump Street, photo du film

21 Jump Street, l'affiche du film

États-Unis : 2011
Titre original : 21 Jump Street
Réalisateur : Phil Lord, Chris Miller
Scénario :
Acteurs : , , Ice Cube
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 1h49
Genre : Policier, Comédie
Date de sortie : 6 juin 2012

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Longtemps crainte, cette adaptation cinématographique de la série éponyme s’avère être une comédie cocasse portée par un duo d’acteurs renversants et un script en béton armé !

Synopsis : Les nouvelles aventures de la brigade de 21 Jump Street, un groupe de jeunes policiers pouvant aisément se faire passer pour des adolescents et ainsi infiltrer les réseaux des trafiquants de drogue qui sévissent dans les milieux universitaires californiens…

21 Jump Street, photo du film

Voir une adaptation de série TV faire le cap du passage sur grand écran, ça donne soit un blockbuster lucratif comme Mission : Impossible, soit un navet irrespectueux comme , soit une variation tournée sous forme de comédie comme ou encore The Green Hornet. Pour la série culte « 21 Jump Street », série qui rappelons-le enchanta les adolescents des années 80 et permit au monde de découvrir un jeune acteur talentueux nommé Johnny Depp, c’est vers la troisième option que se sont tournés les scénaristes. Nous craignons le pire, nous avions tort. Bougrement tort !

Une partie des fans peut être rassurée

Écrit par Jonah Hill (), co-star du film, et Michael Bacall (Scott Pilgrim), réalisé par deux auteurs déjantés issus de l’animation ayant déjà fait leurs preuves avec la série «  » et l’excellent Tempête de boulettes géantes, cette adaptation tant redoutée par les fans de la série est une petite merveille en matière de buddy-movie décomplexé bien plus fidèle au matériau d’origine qu’on ne prêtait à le croire. Car oui, 21 Jump Street est avant tout – et contrairement à la série – une comédie avec des ados de 25 piges qui vont faire des frasques débiles d’ados attardés pendant plus d’une heure. Mais au-delà de ce simple aspect teen-movie, le script se veut bien plus intelligent et respecte dans le fond la base de la série, à savoir l’infiltration de jeunes flics de la lutte anti-drogue parmi les adolescents d’un lycée.

Pour ce passage sur grand écran, exit Hanson, Booker et leurs collègues branchés. Place au duo Schmidt/Jenko, campé par Jonah Hill et Channing Tatum, pour une refonte quasi-totale où l’on repart à zéro… en quelque sorte ! Malin et très actuel, le script joue avec les codes du genre pour nous servir une comédie déjantée où mœurs, nostalgie et stéréotypes du film d’action en prennent pour leur grade. L’intrigue tourne donc autour de deux flics aussi différents qu’amis à-la-vie-à-la-mort, incompétents jusqu’à la moelle, qui vont servir de cobayes pour le « redémarrage d’un ancien programme d’infiltration des années 80 ». Dès le départ, le film fait son premier gros clin d’œil à la série originelle. En suivront d’autres bien moins discrets.

21 Jump Street, photo du film

Drogues, gros flingues et LMFAO

Immédiatement plongés dans le bain, l’humour cinglant du film nous happe pour ne plus lâcher nos zygomatiques. De scènes comiques poussives en séquences plus subtiles, on ne cherche même plus à réfléchir, poussés par cette répressive et constante envie de rigoler devant de futurs passages cultes comme cette scène où nos deux héros ont dû prendre la drogue qu’il traque et se retrouve devant leur prof de sport. Une séquence de grimaces et de quiproquos à mourir de rire, par ailleurs appuyée par un délire visuel délirant où l’on sent alors la patte des deux metteurs en scène issus de l’animation. Pour le reste, dialogues fendards et excentricité évidente sont également au rendez-vous pour amuser la galerie, avec une certaine réussite il faut l’admettre.

Le casting est, quant à lui, brillamment sélectionné ; entre nos deux héros attachants au possible, nous retrouvons les jeunes Brie Larson (Scott Pilgrim) et Dave Franco (le petit frère de James) mais aussi Ice Cube (prince des répliques cultes du film), le désopilant (Very Bad Cops) et trois caméos tout simplement réjouissants, notamment en fin de métrage où la nostalgie est indéniablement de mise. Agréable mélange de choc des générations, de parodie des films d’action stéréotypés et véritable enquête plus ou moins sanglante, 21 Jump Street frappe un grand coup et devient par conséquent l’une des grosses surprises de cette année 2012. Préjugés aux oubliettes et détente obligatoire donc.

Résumé

Malgré son côté décalé qui pourra très certainement déplaire aux puristes et sa vulgarité omniprésente, cette adaptation nous en met plein la vue grâce à une mise en scène dynamique, un casting haut en couleur et une pléiade de scènes hilarantes dont on ne sort pas indemne. Une prouesse dans le genre.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=mKyGWV1TkXs[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici