Critique : 2 automnes 3 hivers

0
402

2 automnes 3 hivers affiche2 automnes 3 hivers

France : 2013
Titre original : 2 automnes 3 hivers
Réalisateur : Sébastien Betbeder
Scénario : Sébastien Betbeder
Acteurs : Vincent Macaigne, Maud Wyler, Bastien Bouillon, Audrey Bastien
Distribution : UFO Distribution
Durée : 1 h 31
Genre : Comédie romantique
Date de sortie : 25 décembre 2013

Globale : [rating:4.5][five-star-rating]

Le Festival de Cannes 2013 a permis de mettre en lumière une génération de nouveaux réalisateurs français qui, poussés le plus souvent par des budgets très serrés, se mettent à sortir du cinéma formaté exigé par les chaînes de télévision et inventent ou réinventent, en toute liberté, un cinéma imaginatif et pétillant. La Bataille de Solférino (sélection ACID) de Justine Triet, La Fille du 14 juillet (Quinzaine des Réalisateurs) d’Antonin Peretjatko et 2 Automnes 3 hivers (Sélection ACID) : 3 films qui se penchent sur la vie de trentenaires en ce début de 21ème siècle, 3 films avec Vincent Macaigne en tête d’affiche. Il paraît judicieux de rattacher Tonnerre de Guillaume Brac à ce trio : il n’était pas à Cannes, il ne sortira que dans un mois, mais il se place dans la même catégorie et Vincent Macaigne, une fois de plus, en est la tête d’affiche.

Synopsis : A 33 ans, Arman a décidé de changer de vie. Pour commencer, il court. C’est un bon début. Amélie poursuit la sienne (de vie) et court, elle aussi. La première rencontre est un choc. La seconde sera un coup de couteau en plein cœur.

2 automnes 3 hivers

L’amour naît souvent du hasard

A 33 ans, Arman choisit de changer des choses dans son existence et sa première décision consiste à se mettre au jogging. Sage décision, puisqu’elle va l’amener à rencontrer Amélie, une jolie jeune femme de 27 ans. Rencontre sous forme de télescopage, rencontre éphémère, suivie de la naissance d’une forme d’obsession : jogging, la rencontrer à nouveau, jogging, la rencontrer à nouveau ! Paris n’est-il rien d’autre qu’un grand village ? Toujours est-il que les 2 futurs tourtereaux se rencontrent à nouveau, mais c’est à l’occasion d’un événement plutôt dramatique : Arman vole au secours d’une jeune femme attaquée par 2 voyoux, il se fait poignardé, sans trop de gravité, heureusement, et … la jeune femme s’avère être Amélie. D’un autre côté, Benjamin, le meilleur ami d’Arman, fait brutalement l’objet d’un AVC et s’écroule dans une haie de lauriers. Direction l’hôpital, pour un long séjour, au cours duquel, il devra,entre autre, réapprendre à parler. Quand la chance succède au drame, elle fait en sorte que Katia, l’orthophoniste qui va s’occuper de lui, soit charmante. Deux histoires d’amour qui commencent, deux histoires d’amour qu’on va suivre. Il est, bien sûr, indispensable d’aller voir le film pour savoir comment elles finiront ! Ou pas !

2 automnes 3 hivers

Un film inventif

2 automnes 3 hivers est le 3ème long métrage de Sébastien Betbeder et on espère très fort que c’est celui qui lui permettra d’asseoir de façon ferme et définitive la position de grand espoir du cinéma français qu’il mérite amplement. Ce film s’est construit sur une idée de départ qui n’était pas forcément à visée cinématographique et qui faisait appel au monologue. Lorsque l’option cinématographique s’est imposée, le réalisateur a choisi de conserver cet esprit du monologue qui se traduit, dans le film, par des apartés, plus ou moins longs, au cours desquels les protagonistes, chacun à leur tour, s’adressent aux spectateurs en disant ce qu’ils ont sur le cœur au sujet de leurs propres sentiments ou de la façon dont ils perçoivent les autres protagonistes. Indéniablement, ce procédé, qui pourrait paraître artificiel, permet de créer un lien de connivence entre les personnages et le spectateur. Autre procédé qu’on pourra qualifier d’inventif même s’il peut également paraître artificiel : l’apparition très furtive d’une photo de chacune des célébrités évoquées dans le film, SarkozyJeff Buckley, Ian Curtis … Si on ajoute des dialogues souvent très drôles, on pourrait penser que 2 automnes 3 hivers n’est qu’une très bonne comédie, ce qui, après tout, serait déjà très appréciable. Mais, comme le dit Sébastien Betbeder, « Ce film, c’est comme un disque où l’on passerait de morceaux tristes à des morceaux heureux ». La comparaison est tout à fait judicieuse pour 2 raisons : tout d’abord, le film étant construit sous la forme d’une succession de petits chapitres, on peut en effet penser aux plages d’un album de chansons ; ensuite, si le film est souvent très drôle, il glisse aussi régulièrement vers la nostalgie ou vers le drame, il n’hésite pas à aborder le thème de la mort. En fait, une des grandes forces du film est d’arriver à passer de façon très intelligente du rire à l’émotion et vice versa.

2 automnes 3 hivers

Sous très bonne influence

Pour 2 automnes 3 hivers, Sébastien Betbeder n’a pas hésité a fait appel à son propre passé et à des œuvres réalisées par des cinéastes dont il se sent proche. Dans le film, Arman et Benjamin sont d’anciens étudiants de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, école où le réalisateur a lui-même étudié. La vidéo censée être la première réalisation de l’étudiant Benjamin est une vidéo réalisée par l’étudiant Betbeder ! Quant aux réalisateurs l’ayant influencé, Sébastien Betbeder cite lui-même Alain TannerJudd ApatowEugène GreenAlain ResnaisWes Anderson. Aurait-il oublié de citer Woody Allen, celui de la grande époque, auquel son film peut parfois faire penser ? Pour tourner son film, le réalisateur et son chef opérateur Sylvain Verdet ont choisi d’avoir en permanence 2 caméras sur le plateau, une 16 mm et une caméra numérique, la décision d’utiliser l’une ou l’autre se faisant à l’instinct en fonction des scènes.

Dans l’introduction, a été évoquée une nouvelle génération de réalisateurs. Eh bien, ce film, lui, n’hésite pas à faire appel à une nouvelle génération de comédiens : en premier lieu, Vincent Macaigne, sans contexte le comédien qui monte en ce moment ; et puis Maud Wyler qui interprète Amélie, Bastien Bouillon dans le rôle de Benjamin et Audrey Bastien dans celui de Katia, 3 comédiens et comédiennes qu’on connaît peu mais qui font preuve d’un talent qui donne beaucoup d’espoir pour la suite de leur carrière.

Résumé

C’est toujours avec un grand plaisir qu’on fait la connaissance d’un jeune réalisateur pas tout à fait débutant mais pas encore très connu et qui, avec un budget très limité, nous propose un film d’une grande inventivité et d’une grande fraîcheur, un film à la fois drôle et émouvant. On attendra avec impatience le prochain film de Sébastien Betbeder, en espérant que les moyens plus importants, dont il disposera à coup sûr, ne viendront pas contrarier cette inventivité et cette fraîcheur.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=aef36kQQlDc[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici